Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Localisation de l'origine du VIH

Une équipe internationale de chercheurs a identifié l'origine du VIH responsable du sida chez une population de chimpanzés au Cameroun. Cette découverte devrait permettre d'accélérer la recherche sur le développement de vaccins possibles en étudiant le comportement physiologiq...

Une équipe internationale de chercheurs a identifié l'origine du VIH responsable du sida chez une population de chimpanzés au Cameroun. Cette découverte devrait permettre d'accélérer la recherche sur le développement de vaccins possibles en étudiant le comportement physiologique du chimpanzé face à la maladie. L'équipe, qui réunit des chercheurs du Cameroun, de France, du Royaume-Uni et des Etats-Unis, a identifié la présence d'une souche du virus de l'immunodéficience simienne (SIV) dans 29 à 35 pour cent de la population adulte de chimpanzés, qui ne présentaient toutefois aucun symptôme. Cette découverte pourrait ouvrir une voie importante à d'autres recherches. Les virus SIV et VIH sont génétiquement très proches, et l'équipe a étudié des échantillons d'excréments pour isoler les anticorps du SIV et séquencer les acides nucléiques. Ils ont découvert la présence d'échantillons du virus VIH dans des communautés spécifiques de chimpanzés vivant le long de la frontière entre le Cameroun et l'actuelle République démocratique du Congo (RDC). Cette découverte met fin à plus de 10 années de recherche sur les origines du VIH. L'équipe croit que l'origine du virus chez l'homme pourrait résulter d'une transmission inter-espèces qui remonte aussi loin que les années 1920. La maladie s'est répandue lentement et secrètement jusqu'à ce qu'elle touche la ville de Kinshasa de l'actuelle RDC, où la première épidémie humaine s'est développée vers 1930. La maladie serait alors passée inaperçue attendu que les personnes seraient mortes, comme c'est le cas du VIH/SIDA, à la suite d'une variété de symptômes distincts. Les chercheurs ont limité leur recherche à la rive sud du fleuve Sanaga, au sud-est du Cameroun. Seuls les chimpanzés de la rive sud étaient porteurs du virus SIV. "Pour nous, il s'agit réellement de la dernière pièce du puzzle", a déclaré Paul Sharp, professeur de génétique à l'université de Nottingham, au journal The Guardian. "C'est à cet endroit que tout a probablement débuté. Ces virus, identifiés au sud-est du Cameroun, sont si proches du VIH. Il nous est dès lors difficile d'envisager qu'il puisse en exister d'autres plus proches." L'équipe de Nottingham a utilisé des échantillons d'excréments de chimpanzés pour identifier et isoler des particules du virus SIV, et les comparer ensuite avec des échantillons du VIH. Attendu que ces virus sont si similaires, et que les humains et les chimpanzés le sont tout autant, les chercheurs vont à présent étudier pourquoi le VIH est si débilitant pour les humains alors que le SIV est apparemment inoffensif pour les chimpanzés. La transmission du SIV du chimpanzé à l'homme s'est probablement faite par contact sanguin avec les chasseurs. Les chercheurs ont identifié d'autres sources du SIV chez les singes, d'où l'existence actuellement d'un certain débat sur la possibilité que les singes aient été également un autre point de contact avec l'homme. Toutefois, les chimpanzés partant souvent à la chasse des singes, ils restent le point de contact le plus probable. A court terme, des campagnes d'information pourraient être menées dans les régions où les humains sont en contact régulier avec les populations de chimpanzés, de façon à éviter un plus grand nombre d'infections non intentionnelles - notamment dans les cultures qui sont enclines à manger de la "nourriture de brousse". A plus long terme, la découverte ouvrira de nouvelles portes sur la recherche d'un vaccin efficace contre le VIH. Lorsque les chercheurs comprendront pourquoi le virus SIV est inoffensif chez les chimpanzés, nous pourrons apprendre comment rendre le VIH inefficace chez l'homme.

Pays

Congo, Cameroun, France, États-Unis

Articles connexes