Skip to main content

Twinning for a Sustainable, Proactive Research partnership in distributed Energy systems planning, Modelling and managEment

Article Category

Article available in the folowing languages:

La Pologne sur la voie du succès en matière d’énergie durable et renouvelable

La Pologne est l’un des plus grands polluants en Europe et le foyer de sa centrale nucléaire la plus polluante. Afin d’aider la Pologne à passer aux énergies renouvelables, une initiative de l’UE a connecté un centre réputé de recherche sur l’énergie en Pologne avec de prééminentes institutions européennes en matière d’énergie.

Changement climatique et Environnement
Société
Énergie

La transition des combustibles fossiles vers des sources d’énergie renouvelables (SER) est devenue la priorité numéro un en matière de développement de l’UE, les pays d’Europe centrale peu performants comme la Pologne représentant le besoin le plus urgent. Le déploiement des technologies énergétiques renouvelables intermédiaires a toujours eu un retard important par rapport au reste de l’Europe, et l’héritage historique de dépendance au charbon rend la région l’une des pires polluantes d’Europe. De nombreux obstacles pratiques, politiques, sociaux, économiques et technologiques entravent encore le déploiement des SER avancées. Transférer des connaissances pour bénéficier au secteur énergétique polonais La Pologne poursuit ses efforts pour relever ses défis uniques et le développement d’un système national pour une production, une utilisation et une gestion responsables de l’énergie. «Tandis que la recherche polonaise a fait d’énormes progrès et possède désormais l’expertise dans plusieurs technologies SER nécessaires à la transition énergétique, elle manque encore des connaissances en modélisation, planification, intégration et gestion des systèmes SER à grande échelle de manière efficace et flexible», explique Ewa Domke, coordinatrice du projet SuPREME, financé par l’UE. Axé sur le transfert de connaissances nécessaire pour intégrer ces technologies énergétiques, l’https://www.imp.gda.pl/en/ (Institut des machines à écoulement fluide de l’Académie polonaise des sciences (IMP-PAN)), l’un des centres de recherche sur l’énergie les plus prometteurs en Pologne, s’est associé à l’Alliance européenne sur l’innovation en énergie durable (ESEIA) en Autriche, à l’Université d’Aalborg (AAU) au Danemark et à l’Université de Twente (UT) aux Pays-Bas. Les chercheurs d’IMP-PAN ne possédaient pas assez de connaissances pour fournir des conseils sur la transition énergétique, ou en faire partie, en Pologne. Grâce aux échanges de personnel à court et long terme, les visites d’installations techniques, les stages de formation, les ateliers et les écoles d’été avec la participation de l’AAU, l’ESEIA et l’UT, les chercheurs d’IMP-PAN ont été capables de modéliser, concevoir et tester des systèmes énergétiques intelligents. Augmenter la capacité de recherche d’IMP-PAN et l’expertise de son personnel Le personnel d’IMP-PAN et les meilleurs experts internationaux de l’AAU, l’ESEIA et l’UT ont fait de grands progrès dans le cadre du développement d’un plan de transition technique conforme aux directives et aux objectifs nationaux et européens. Ce document stratégique envisage la manière dont la Pologne pourrait produire et consommer différentes formes d’énergie durable dans les systèmes régionaux et locaux. «Les connaissances partagées dans le cadre du projet ont permis à IMP-PAN de devenir une voix influente dans la transition polonaise des combustibles fossiles aux énergies renouvelables», explique Mme Domke. Avant SuPREME, IMP-PAN ne collaborait avec aucun organisme gouvernemental. «Les chercheurs sont invités à des rencontres de groupes d’experts, de cette manière la voix d’IMP-PAN se fait entendre. Non seulement cette voix est désormais écoutée par le gouvernement, mais aussi par l’industrie.» Les réseaux renforcés ont abouti à 4 accords de coopération, 10 nouvelles propositions de projet et 21 documents de conférences internationales. Le personnel d’IMP-PAN a également contribué à la mise en place d’un groupe sur la microénergie, une communauté qui produit de l’énergie localement à partir de sources renouvelables. IMP-PAN agit comme conseiller expert de la communauté, l’aidant à concevoir le réseau local et examinant comment les nouvelles technologies influenceront le réseau national. IMP-PAN aide actuellement plusieurs constructeurs automobiles importants à se préparer pour l’arrivée des voitures électriques en Pologne. Dans le cadre de ce travail, il examine les bornes de recharge et mène des sessions de réflexion sur la manière dont elles pourraient être connectées au réseau électrique principal. «SuPREME a créé des partenariats efficaces et durables qui auront des répercussions très significatives sur l’infrastructure des systèmes énergétiques et l’empreinte climatique en Pologne», conclut Mme Domke. «Le projet a grandement amélioré le potentiel global en sciences et innovation de l’équipe IMP-PAN dans le domaine de la gestion et de l’intégration de systèmes énergétiques, et valorisé à la fois les chercheurs et l’institut.» L’Europe est désormais plus près d’atteindre son objectif visant à devenir une économie verte avec des émissions de carbone plus faibles.

Mots‑clés

SuPREME, énergie, IMP-PAN, renouvelable, sources d’énergie renouvelable (SER), combustible fossile

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application