CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Article Category

Contenu archivé le 2023-03-02

Article available in the following languages:

La Commission et la Présidence du Conseil demandent l'établissement d'un nouvel arrangement sur Galileo

La présidence du conseil de l'UE allemande a fait appel à une nouvelle approche du système de navigation par satellite Galileo de l'Europe, les partenaires formant l'entreprise commune n'ayant pas réussi à s'entendre sur la façon de faire progresser le projet. Le réseau prév...

La présidence du conseil de l'UE allemande a fait appel à une nouvelle approche du système de navigation par satellite Galileo de l'Europe, les partenaires formant l'entreprise commune n'ayant pas réussi à s'entendre sur la façon de faire progresser le projet. Le réseau prévu de 30 satellites Galileo permettra la transmission de signaux radio à des récepteurs au sol, les utilisateurs pouvant ainsi localiser des lieux avec précision. Galileo est une initiative conjointe de la Commission européenne et de l'Agence spatiale européenne (ESA), et devait être financée par un partenariat public-privé. La Commission avait fixé la date limite du 10 mai aux organes de l'entreprise commune afin de présenter une structure unique d'entreprise pour le fonctionnement de Galileo. Les entreprises (EADS, Thales, Inmarsat, Alcatel-Lucent, Finmeccanica, AENA, Hispasat, et TeleOp) n'ont finalement pas pu s'entendre sur une telle structure. «Il est regrettable de se trouver face à l'échec de la participation du consortium européen dans la construction d'un système de navigation par satellite européen après des mois de négociations. Il faut désormais prendre les bonnes décisions pour que Galileo devienne le moteur de la haute technologie en Europe», a déclaré le Secrétaire d'État parlementaire allemand au Ministère de l'économie et de la technologie, Peter Hintze. «L'Europe a besoin d'un signal de navigation indépendant dont l'utilisation sera fiable, même en temps de crise», a-t-il ajouté. M. Hintze a fait appel à la Commission européenne pour proposer dès maintenant un scénario alternatif viable qui «surveille les coûts et prend en compte le financement proportionnel des États membres.» M. Hintze a proposé que l'ESA construise le système sur une base de secteur public. La Commission devrait présenter une proposition dans les semaines à venir, laquelle sera débattue en juin par les Ministres des transports de l'UE. «La question est urgente. L'Europe faisant face à une compétition globale en tant que base pour la technologie, Galileo devrait démontrer les capacités innovantes de l'Europe au monde et offrir le signal de navigation le plus précis de tous les temps», a déclaré M. Hintze.

Pays

Allemagne

Articles connexes