Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Comment améliorer le transfert de technologie

Un rapport publié par Nanoforum, un réseau financé par l'UE, émet des recommandations sur la manière dont l'Europe peut améliorer le transfert de technologie à partir de ses résultats de recherche, notamment dans le domaine des nanotechnologies. Le rapport a été dressé à l'i...

Un rapport publié par Nanoforum, un réseau financé par l'UE, émet des recommandations sur la manière dont l'Europe peut améliorer le transfert de technologie à partir de ses résultats de recherche, notamment dans le domaine des nanotechnologies. Le rapport a été dressé à l'issue d'un atelier «Nano2Business» organisé à l'université technologique de Varsovie et dont l'objectif était d'identifier des solutions au paradoxe européen qui fait que l'Europe dispose des connaissances et de la recherche nécessaires mais ne parvient pas à les commercialiser. Dans leur première recommandation, les auteurs du rapport déclarent que l'Europe a la chance unique de pouvoir tirer des enseignements auprès des meilleurs éléments en instaurant des collaborations entre les principaux incubateurs et réseaux dédiés au transfert de technologie à travers le continent voire le monde entier. Les auteurs soulignent ensuite l'importance de l'éducation, notamment de l'enseignement universitaire, qui pourrait doter les scientifiques de compétences commerciales. Ils appellent également les acteurs de la commercialisation des nanosciences et des technologies à bénéficier après l'obtention de leur diplôme scientifique d'un enseignement spécifique qui leur permette de développer leurs techniques de gestion et de comprendre les questions se rapportant aux domaines du marketing et de la finance. «L'équipe de gestion doit pouvoir faire office de traducteur technologique efficace. La traduction technologique est une possibilité de carrière relativement nouvelle pour les ingénieurs et scientifiques toutes disciplines confondues. Le rôle d'un traducteur technologique est de convertir les problèmes et exigences de l'industrie en concepts scientifiques fondamentaux et de trouver une expertise universitaire parmi les ressources que comptent les secteurs de la science et de l'ingénierie», peut-on lire dans le rapport. «Le traducteur facilite ensuite la recherche collaborative entre l'industrie et le secteur universitaire et, enfin, convertit les résultats scientifiques en informations exploitables à des fins commerciales», poursuivent les auteurs. Enfin, le rapport recommande une amélioration de l'organisation de la science au travers d'un soutien aux sociétés d'essaimage ou à d'autres formes de transfert de technologie. Il préconise également d'améliorer le mode de génération et d'évaluation des projets de recherche afin de veiller à ce que les travaux de recherche menés par les grands groupes de recherche soient suffisants et approfondis. Financé par l'Union européenne au titre du cinquième programme-cadre (5e PC), Nanoforum est un réseau paneuropéen dédié aux nanotechnologies et dont l'objectif est d'informer sur les efforts européens en matière de nanotechnologies et de soutenir la communauté nanotechnologique européenne.