Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Nouvel observateur de la Terre à l'ESA

L'Agence spatiale européenne (ESA) a donné le coup d'envoi à sa nouvelle génération de satellites d'observation de la Terre (OT) dans le cadre du programme européen de surveillance mondiale de l'environnement et de la sécurité (GMES). Baptisé Sentinel-1, ce satellite sera le...

L'Agence spatiale européenne (ESA) a donné le coup d'envoi à sa nouvelle génération de satellites d'observation de la Terre (OT) dans le cadre du programme européen de surveillance mondiale de l'environnement et de la sécurité (GMES). Baptisé Sentinel-1, ce satellite sera le premier d'une série de cinq satellites d'observation de la Terre qui surveilleront les changements affectant les océans, les terres, le temps et le climat du globe. M. Volker Liebig, directeur des programmes d'observation de la Terre à l'ESA, a déclaré que Sentinel-1 bénéficiera à terme «à la surveillance de l'environnement, au développement durable et à la gestion des ressources». «Le programme GMES représente la suite logique dans l'élaboration de services opérationnels sous la houlette de la Commission européenne afin de fournir à l'Europe les données environnementales requises pour soutenir ses décisions politiques en tant qu'acteur mondial, en mettant spécialement l'accent sur le problème du changement climatique», a-t-il ajouté. Les missions de Sentinel-1 se concentreront sur la poursuite des services existants en exploitant les données récoltées par l'OT et en répondant aux demandes des utilisateurs issues des applications GMES. Le satellite, qui devrait être lancé en 2011, sera équipé d'un radar à synthèse d'ouverture (RSO) destiné à produire des images radar détaillées. À l'aide de ce radar, le satellite pourra délivrer des images à n'importe quel moment du jour ou de la nuit, quelle que soit l'illumination du soleil. D'après les prévisions, l'engin spatial Sentinel-1 pèsera quelque 2 200 kilogrammes au lancement et il photographiera la Terre par couloirs de 250 kilomètres de diamètre avec une résolution au sol de 5 mètres. Les satellites Sentinel-2 et 3, dont le lancement est programmé en 2012, contribueront à la surveillance des terres et des océans, tandis que Sentinel-4 et 5 seront consacrés à la météorologie et à la climatologie par le biais de la chimie atmosphérique.