Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Une enquête confirme le vif intérêt des Européens dans la recherche en matière de santé

Selon une nouvelle enquête Eurobaromètre, les Européens s'intéressent davantage aux résultats de la recherche médicale et sanitaire qu'aux actualités internationales et aux affaires économiques. Selon la Commission européenne, 71% des personnes interrogées s'intéressent à la...

Selon une nouvelle enquête Eurobaromètre, les Européens s'intéressent davantage aux résultats de la recherche médicale et sanitaire qu'aux actualités internationales et aux affaires économiques. Selon la Commission européenne, 71% des personnes interrogées s'intéressent à la recherche médicale et sanitaire, et 60% ont exprimé un intérêt pour les sciences et la technologie. En comparaison, 70% des Européens s'intéressent aux sujets d'actualités internationaux et 68% aux affaires économiques. Notons que les hommes s'intéressent davantage que les femmes aux sciences et à la technologie. Les femmes, quant à elles, se préoccupent surtout de la recherche médicale et sanitaire. En outre, les jeunes s'intéressent davantage aux sciences et à la technologie alors que l'intérêt des groupes de personnes plus âgées se tourne vers la recherche médicale et sanitaire. Les personnes ayant une éducation plus poussée ainsi que les personnes ayant souffert d'une affection chronique ou menaçant le pronostic vital, ou encore ayant fait une telle expérience dans leur famille s'intéresseront davantage à ces deux sujets. Lors du sondage, 78% des Européens ont avoué avoir pour sujets de prédilection les résultats de la recherche médicale. En ce qui concerne l'étude d'une maladie grave, 60% ont répondu s'intéresser aux nouvelles découvertes, et un tiers d'entre eux souhaitait en savoir plus sur la propagation des maladies ainsi que sur leurs causes et les traitements disponibles. «En d'autres termes, les Européens prêtent particulièrement attention aux améliorations que la recherche médicale et sanitaire peut apporter à leur quotidien. Par exemple, ils sont à l'affût d'informations pouvant les aider à mieux se protéger contre les maladies infectieuses», peut-on lire dans l'enquête. Le principal canal d'information utilisé par les Européens pour s'informer dans ces domaines demeure la télévision, suivie par les journaux, la radio et les magazines. L'enquête souligne également le recours croissant à Internet en tant que source d'information, principalement chez les jeunes. Cette enquête vise en particulier à établir le niveau d'information du public sur des projets européens de recherche menés dans le domaine médical. Près de la moitié des personnes interrogées savent que les scientifiques ont la possibilité de travailler en collaboration avec d'autres chercheurs européens sur des projets de recherche collaborative; les trois quarts de ces personnes ont conscience du rôle de l'Union européenne dans le financement de ces projets de recherche. En général, les personnes présentant un fort intérêt dans les sciences sont plus à même de connaître les possibilités de financement de projets de recherche collaborative par l'UE. «Cette enquête Eurobaromètre montre l'intérêt croissant que portent les Européens à la recherche, et notamment aux domaines qui les concernent directement», a commenté le commissaire européen chargé de la science et de la recherche Janez Potocnik. «Les besoins d'information en matière de recherche sanitaire et médicale sont certes liés au vieillissement de la population, mais il est encourageant de constater la curiosité qu'éveillent aussi les sciences et les technologies chez la jeune génération. Cette enquête témoigne de la nécessité de communiquer au public les résultats des travaux de recherche que nous soutenons.»

Articles connexes