Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Réveillez-vous en douceur grâce au téléphone portable

Des chercheurs finlandais ont mis au point une nouvelle méthode, utilisant le téléphone portable, pour rechercher et diagnostiquer les troubles du sommeil. Ce «réveil intelligent» permet d'éveiller en douceur son propriétaire. Il est disponible dans le commerce. Les troubles...

Des chercheurs finlandais ont mis au point une nouvelle méthode, utilisant le téléphone portable, pour rechercher et diagnostiquer les troubles du sommeil. Ce «réveil intelligent» permet d'éveiller en douceur son propriétaire. Il est disponible dans le commerce. Les troubles du sommeil sont très fréquents, sous une forme ou une autre, et peuvent aller jusqu'à affecter le comportement physique, mental ou émotionnel. Parmi les plus fréquents, citons l'insomnie, le bruxisme (faire grincer ou serrer les dents pendant le sommeil), les troubles du rythme circadien, la respiration lente ou superficielle pendant le sommeil, la terreur nocturne, les mouvements des membres (coups de pied involontaires ou syndrome des jambes sans repos), le somnambulisme et le syndrome du décalage horaire. Ces troubles peuvent avoir des causes variées, notamment un changement dans le style de vie (par exemple les horaires de travail), l'anxiété, la douleur, le bruit, l'incontinence, certains médicaments, des troubles hormonaux, la tension prémenstruelle ou l'alcoolisme. Le diagnostic des troubles du sommeil nécessite des tests assez lourds, généralement effectués dans une clinique du sommeil, ainsi que la tenue d'un «journal du sommeil». Ces tests prennent du temps et sont coûteux. Les troubles du sommeil peuvent avoir des conséquences sérieuses. Une étude récente a montré que le fait de dormir moins de cinq heures par nuit augmente le risque d'hypertension. Malheureusement, à cause des inconvénients et du coût du diagnostic classique, la plupart des gens qui souffrent de troubles du sommeil cherchent simplement à s'en accommoder. L'un des moyens de réduire le stress résultant de tels troubles consiste à se réveiller en douceur. Les études ont montré que le meilleur moment pour faire sonner le réveil est celui où l'on est «presque éveillé», en terme de rythme naturel du sommeil. À ce moment-là, le corps et le cerveau sont prêts à l'éveil, aussi le passage du sommeil à la vigilance est moins difficile. Les chercheurs se sont donc intéressés à cette partie du cycle du sommeil, et ont mis au point ce qu'ils préfèrent appeler un «système d'éveil» plutôt qu'un «réveille-matin». Les chercheurs de l'université de technologie de Tampere et de l'université d'Helsinki, en Finlande, ont utilisé le microphone très simple que l'on trouve dans les téléphones portables, pour enregistrer et analyser les mouvements de 80 personnes pendant 6 mois. Ils ont découvert que le système était suffisant pour analyser les périodes de calme et de mouvement, dans une chambre classique. Comme l'explique le docteur Tapani Salmi de l'université de technologie de Tampere, «nous avons constaté très rapidement qu'un microphone courant est très sensible aux voix et aux bruits résultant des mouvements pendant la nuit. Tous ceux qui ont été appelés par erreur à partir d'un téléphone portable dans la poche de quelqu'un ont fait l'expérience de ce genre de bruits.» Le nouveau réveil est intégré à un téléphone portable. Le sujet règle le réveil à l'heure normale, et place le téléphone à proximité (en général sous l'oreiller). Le téléphone analyse les «sons du sommeil» du sujet Vingt minutes avant l'heure prévue, le téléphone analyse si le dormeur produit des sons montrant qu'il est «presque éveillé», et émet dans ce cas un signal d'éveil non perturbateur. Ce «système d'éveil» est bien moins stressant que le réveille-matin classique, et l'analyse des journaux du sommeil montre que les effets bénéfiques sont ressentis au bout d'une semaine. Le docteur Salmi déclare que l'usage permanent de ce réveil «aide notre horloge interne à apprendre un bon rythme de sommeil». Si le sujet dort calmement, aucune alarme n'est déclenchée avant l'heure prévue: quelqu'un qui dort profondément n'appréciera aucune sonnerie, aussi douce soit-elle. L'analyse des mouvements sert souvent à diagnostiquer les troubles du sommeil, en association avec d'autres méthodes. L'innovation des chercheurs finlandais a été de faire appel à une technologie sans fil. En effet, l'appareil n'étant pas en contact avec le patient, l'analyse des mouvements n'interfère pas avec le sommeil. Cette nouvelle méthode permet d'enregistrer plusieurs nuits complètes, et donc d'analyser les comportements de sommeil sur une durée prolongée. Plus important encore, elle peut servir à diagnostiquer les troubles du sommeil dans les régions ne disposant pas de cliniques du sommeil. Par rapport à la batterie de tests conventionnels utilisés dans les cliniques du sommeil, elle est efficace et très économique. Le docteur Salmi et ses collègues espèrent que leur méthode permette de surveiller d'autres aspects du sommeil, notamment le ronflement, l'apnée et le syndrome des jambes sans repos. Les chercheurs signalent que leur produit (nommé HappyWakeUp), n'est pas un système médical, ni un traitement pour une maladie donnée. Ils conseillent vivement de consulter un médecin pour les symptômes et les troubles du sommeil.

Pays

Finlande

Articles connexes