Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Le vieillissement lié au cancer

Le vieillissement est un aspect inévitable de la vie qui s'accompagne souvent d'un certain nombre de maladies qui y sont liées. L'une des principales maladies associées au vieillissement est le cancer, que l'on désigne souvent par conséquent comme une «maladie liée au vieillis...

Le vieillissement est un aspect inévitable de la vie qui s'accompagne souvent d'un certain nombre de maladies qui y sont liées. L'une des principales maladies associées au vieillissement est le cancer, que l'on désigne souvent par conséquent comme une «maladie liée au vieillissement». En plus d'être une préoccupation importante pour tout individu touché, le vieillissement représente aussi une préoccupation majeure pour les prestataires de soins de santé et la société dans son ensemble. Toutefois, si le vieillissement est inévitable, les maladies qui y sont liées peuvent être écartées. Et c'est ce que tentent d'accomplir des chercheurs du Centre de régulation génomique (CRG). Tout au long de l'histoire et partout dans le monde, on a essayé de comprendre les causes exactes du vieillissement, mais même aujourd'hui, ce phénomène n'est pas toujours bien compris. Pourquoi le corps subit-il un déclin fonctionnel avec le temps? L'équipe de recherche du CRG pense avoir découvert un indice lui permettant de comprendre non seulement les causes du vieillissement, mais aussi la manière dont il peut favoriser le développement de maladies telles que le cancer. Les chercheurs se sont concentrés sur la peau: l'un des tissus sur lesquels les effets du vieillissement sont les plus évidents. Tout le monde peut constater le vieillissement de la peau, que ce soit par les rides, l'amincissement de la peau, la perte des cheveux ou la réduction de la capacité de cicatrisation. Chez l'homme, il s'agit de l'organe le plus grand, et tout comme les autres parties du corps, la peau remplace constamment les cellules mortes et endommagées par de nouvelles cellules saines. Pour y parvenir, les tissus ont recours à des cellules spécialisées appelées «cellules souches». «Ces cellules disposent de capacité uniques. Elles sont en effet capables de croître et de se différencier pour former tous les autres types de cellules dans les différents tissus et résistent mieux aux contraintes et aux dommages que les autres cellules. On pensait que ce processus de rajeunissement et de renouvellement se produisait tout au long de la vie», affirme Jason Doles, auteur principal de l'étude et chercheur postdoctoral au CRG. En étudiant les cellules souches de la peau pendant le processus de vieillissement, les chercheurs espéraient découvrir si des changements concernant la fonction des cellules souches pouvaient contribuer au vieillissement. Ils ont découvert que pendant le processus de vieillissement, les cellules souches de la peau perdaient en fait leur capacité à fonctionner correctement. «Nous avons découvert que des changements importants se produisent dans ces cellules souches au cours du vieillissement et qu'elles présentent un retard de croissance chez les animaux âgés par rapport à leurs homologues plus jeunes. Nous avons également constaté que les cellules souches âgées ne tolèrent pas aussi bien les contraintes que les plus jeunes, ce qui étaie le raisonnement selon lequel les changements concernant la fonction des cellules souches pourraient en fait induire le processus de vieillissement», a déclaré Bill Keyes, responsable du groupe du laboratoire sur les mécanismes du cancer et du vieillissement au CRG et auteur principal de l'étude qui a été publiée dans la revue Genes & Development. Les découvertes ne s'arrêtent cependant pas là. Leurs travaux de recherche ont également été essentiels dans la découverte de nouveaux processus entraînant le vieillissement des cellules souches de la peau et associant le processus de vieillissement à des maladies telles que le cancer. Ce groupe a récemment mené une étude démontrant le dérèglement de ces mêmes cellules souches pendant le développement d'un carcinome épidermoïde, un type mortel de cancer de la peau. Cette étude a réalisé un profilage à haut débit des cellules souches vieillissantes et a identifié une cause probable de la perte de leurs fonctions au cours du vieillissement. Les chercheurs ont démontré que lors du vieillissement normal, toute la peau évolue: elle produit de nombreuses protéines différentes qui interviennent dans l'inflammation, et c'est la production anormale de ces médiateurs inflammatoires qui contribue à la diminution des fonctions des cellules souches. Étant donné que le lien entre l'inflammation et le développement du cancer est connu depuis longtemps, l'étude révèle des résultats importants sur la façon dont ils peuvent être liés. Un peu comme un puzzle, les chercheurs pensent que tous ces résultats contribuent à expliquer la cause principale la plus probable du processus de vieillissement et la manière dont il se développe. Par conséquent, elle ouvre la porte à de futures études pouvant permettre de contribuer à atténuer les aspects du vieillissement. En outre, avec l'identification de l'inflammation comme cause du dysfonctionnement des cellules souches, l'étude révèle aussi les causes probables du développement du cancer.Pour de plus amples informations, consulter: Centre for Genomic Regulation: http://www.crg.es Genes & Development: http://genesdev.cshlp.org/

Pays

Espagne