Skip to main content

Commercialisation of dental medical device for measuring salivary pH

Article Category

Article available in the folowing languages:

Le pH de la bouche, indicateur de l’état de santé

Une initiative financée par l’UE a mis au point et conçu un dispositif médical facile à utiliser pour mesurer le pH salivaire dans la bouche des patients afin d’identifier les maladies.

Santé

L’hygiène buccale est l’un des facteurs les plus importants qui affectent la santé et le bien-être des personnes. Cette situation se reflète dans la demande en produits d’hygiène dentaire à usage domestique, qui représente plus de 30 milliards de dollars dans le monde, avec une augmentation annuelle avoisinant les 8 %. Plusieurs études récentes ont démontré que le pH salivaire peut être utilisé comme un biomarqueur de diagnostic pour les maladies buccales et même quelques maladies gastro-entérologiques. La variation du pH salivaire de la valeur normale de 7,2 indique l’état pathologique. Toutefois, l’automesure par les patients de leur pH salivaire en recourant à un papier de tournesol est difficile à effectuer chez eux et n’est pas assez précise. Le projet Medika a abordé ce défi en mettant au point un dispositif ergonomique semblable à un stylo à bille afin de mesurer soi-même avec précision le pH salivaire. «Nous avons développé et conçu un dispositif médical révolutionnaire facile à utiliser afin de mesurer le pH salivaire dans la bouche, et dont la marge d’erreur est de 0,1 pH», explique Gabriela Agoston, coordinatrice du projet. Plus d’informations pour les dentistes et les patients Le dispositif breveté, qui enregistre à distance le pH salivaire des patients avant et après leur opération, comprend un capteur et une unité logicielle, et est appuyé par une application mobile. «La conservation des données est possible grâce aux capacités de transfert ainsi que sa connexion aux dispositifs intelligents. Le système est également conçu pour être accessible aux personnes malvoyantes en proposant l’écriture Braille», poursuit Mme Agoston. Les chercheurs se sont également concentrés sur la commercialisation et les questions d’éducation, à savoir sensibiliser les dentistes et les patients sur la nécessité de cette nouvelle approche de mesure. En outre, étant donné que les données personnelles et médicales sont gérées, une grande attention a été portée pour se conformer aux exigences strictes du règlement général sur la protection des données de l’UE. Une nouvelle approche de la santé buccale Ce dispositif révolutionnaire entraînera la création d’un nouveau marché, car il s’agira du premier dispositif d’automesure en son genre destiné à mesurer le pH salivaire chez soi. Il aidera les dentistes à mesurer et enregistrer systématiquement le pH de la salive d’un grand nombre de patients à distance avant et après une opération dentaire. Son utilisation par le grand public préviendra ou empêchera l’aggravation de plusieurs maladies buccales et gastro-entérologiques. L’équipe entend commercialiser ce dispositif médical facile à utiliser par les professionnels lors d’opérations dentaires et par les patients qui effectuent les mesures chez eux. «Medika fournira un outil unique aux dentistes afin de mesurer le pH salivaire et ouvrira un nouvel horizon pour les soins dentaires à distance grâce à des systèmes de télémédecine», explique Gabriela Agoston, coordinatrice du projet. «Le dispositif devrait réduire le nombre d’inflammations buccales post-opératoires et améliorer la santé dentaire en général, contribuant ainsi à une société en meilleure santé», conclut-elle.

Mots‑clés

Medika, pH, salive, dentistes, santé, automesure

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application