Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Le modèle des soins intégrés s’adapte aux besoins des patients atteints de démence

Les maladies de démence chroniques ont des besoins communs, tels que le contrôle de la médication, la responsabilisation du patient et le soutien aux aidants. Une plateforme efficace de soins intégrés répondra également aux exigences variables spécifiques à chaque patient.

Économie numérique
Société

Près de 10 millions d’Européens sont atteints de la maladie de Parkinson, d’Alzheimer ou d’autres démences, et le vieillissement laisse présager que ce nombre aura doublé d’ici 2030. Les modèles de soins intégrés abordent la façon dont les services de soins pourraient être coordonnés et délivrés afin de gérer les besoins des personnes d’une manière plus efficace, tout en tenant compte de l’ensemble des perspectives et des demandes des parties prenantes. Les objectifs centraux du projet ICT4Life étaient, selon Alejandro Sánchez‑Rico, coordinateur du projet, «d’aborder ce contexte de soins intégrés pour les maladies neurodégénératives, en particulier les maladies d’Alzheimer et de Parkinson». Le développement d’une plateforme de soins intégrés TIC soutient le partage et la coordination des informations au sein de l’ensemble des acteurs des soins de santé. De la création à la conclusion fructueuse La première assemblée du comité consultatif d’ITC4Life portait sur la phase de conception et les lignes directrices principales concernant les exigences en matière de vie privée et d’éthique, en lien avec les objectifs du projet basés sur le suivi sensoriel, la collecte et l’analyse des données sur les patients. En plus de procédures appropriées de consentement du patient, la participation au projet de l’utilisateur final était considérée comme fondamentale, notamment celle du patient, des aidants formels et naturels, et des professionnels de la santé et du social. Les besoins d’exploitation pour la recherche et la conception de mises en œuvre techniques ont également été abordés. Trois ans après la fin du projet, ICT4Life a mis au point une plateforme modulaire apportant une gamme de six services destinés aux soins intégrés et adaptables aux différents besoins des utilisateurs finaux. Cette plateforme associe une surveillance, basée sur des capteurs, du statut du patient et de son évolution, aux services de fonctionnalité fournis à l’ensemble des parties prenantes impliquées dans les soins des maladies d’Alzheimer et de Parkinson. Une machine de prise de décision basée sur les avis intègre les données des patients avec celle des aidants. Ce système incorpore également des mécanismes d’interaction améliorés avec des interfaces par le biais de télévisions intelligentes, de smartphones et d’applications de bureau. En complément, cela apporte des connaissances sur les comorbidités. La Plateforme ITC4Life a été validée dans des scénarios réels en Espagne, en France et en Hongrie, et a reçu des avis positifs parmi les utilisateurs, confirmant ainsi sa proposition de valeur en vue de soutenir les soins intégrés. L’ajout d’une perspective de genre était une caractéristique essentielle d’ICT4Life, concernant à la fois les professionnels de haut niveau ayant participé au projet et les utilisateurs finaux ayant pris part au test et aux pilotes. Mirela Popa, chercheuse post‑doctorante à l’Université de Maastricht, institut partenaire, indique: «Nous ne devrions jamais dire à nos enfants ou à nos étudiants qu’ils ne peuvent pas faire quelque chose, nous devrions au lieu de ça constamment les motiver et les encourager à faire ce qu’ils aiment, peu importe leur genre et leur situation sociale ou économique». Les défis de l’intégration technologique Les obstacles à une plateforme flexible et évolutive se réduisent au grand nombre de systèmes devant être ajoutés et à l’abandon des technologies obsolètes. «Étant donné qu’il y a plusieurs technologies impliquées dans le suivi sensoriel, l’analyse des données, l’apprentissage machine, le stockage des données et les interfaces utilisateur, l’intégration est basée sur des technologies dans le cloud classiques», explique M. Sánchez‑Rico. Ce phénomène soutient également la flexibilité et l’évolutivité des résultats du projet, précieux pour l’exploitation. «Nous avons fait face à quelques défis causés par l’abandon de certaines technologies qui nous ont forcés à nous adapter et à travailler à l’intégration de technologies de substitution», ajoute-t-il. Aller de l’avant La plateforme d’ITC4Life est conçue pour s’adapter à différents scénarios de marché, quelques solutions étant déjà utilisées pour une recherche plus poussée ou dans des propositions de marché. D’ici quelque temps, ce marché deviendra plus intéressant avec de nouvelles et de meilleures opportunités, au fur et à mesure que les approches de soins intégrés seront établies au sein des régions européennes. Le résultat ICT4Life, avec sa flexibilité, sa modularité et son évolutivité, est prêt à faire face aux opportunités à venir. M. Sánchez‑Rico résume la réponse ICT4Life à la variabilité dans les marchés européens des soins de santé. «Une grande diversité en matière de structure, de gouvernance, de financement et de prestation de soins rend le marché complexe et requiert une approche d’exploitation personnalisée, qui puisse adapter la technologie aux différentes parties prenantes dans chaque région ou pays.»

Mots‑clés

ICT4Life, soins intégrés, démence, maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, soins de santé

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application