CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Enhancing decision support and management services in extreme weather climate events

Informations projet

N° de convention de subvention: 700475

État

Projet clôturé

  • Date de début

    1 Janvier 2017

  • Date de fin

    31 Decembre 2019

Financé au titre de:

H2020-EU.3.7.

  • Budget total:

    € 6 725 209

  • Contribution de l’UE

    € 5 953 780

Coordonné par:

ETHNIKO KENTRO EREVNAS KAI TECHNOLOGIKIS ANAPTYXIS

Français FR

Une meilleure appréciation de la situation améliore la prise de décision pendant les phénomènes climatiques extrêmes

À l’heure actuelle, la gestion des urgences provoquées par les phénomènes climatiques extrêmes étant largement décentralisée, il est du ressort des communautés locales de s’y préparer et d’y faire face. Des outils et des technologies innovants de gestion des crises devraient permettre d’apporter une réponse rapide et efficace, ce qui réduira considérablement les pertes humaines et les dégâts matériels.

Économie numérique
Changement climatique et Environnement
Société
© Alto Adriatico Water Autority (AAWA)

La fréquence, l’intensité et les coûts financiers des phénomènes climatiques extrêmes augmentent sous l’effet du changement climatique à l’échelle mondiale. Cela signifie que la fréquence et la gravité des inondations, sécheresses, canicules et feux de forêt devraient s’accroître d’année en année. Le projet beAWARE, financé par l’UE, a mis au point une plateforme complète de communication et d’analyse afin d’aider les décideurs politiques, les services d’intervention immédiate et les citoyens. Cette plateforme comprend des analyses multilingues de la communication verbale et écrite et permet la production de rapports multilingues, ainsi que la communication d’urgence agrémentée de contenu multimédia.

Retours et prise de décision plus intelligents et plus rapides au niveau local

D’après le coordinateur adjoint du projet, le Dr Anastasios Karakostas: «Dans toute catastrophe ou crise, le temps est notre plus grand ennemi. Il est indispensable d’obtenir des informations précises sur l’ampleur, la portée et l’impact d’une catastrophe si l’on veut mettre en place et orchestrer une réponse et des efforts de redressement efficaces. L’objectif principal de beAWARE est de fournir un soutien à chaque étape d’une situation d’urgence.» La base de connaissances beAWARE est le socle sémantique sur lequel reposent le système de classification et les règles de déduction, et qui analyse les informations et diffuse les résultats. Les informations proviennent des citoyens, des services d’intervention immédiate, des réseaux sociaux et des prévisions météorologiques à l’échelon local ou encore des capteurs comme les caméras statiques sur site qui surveillent le niveau des eaux, sans oublier les caméras montées sur des drones. Les citoyens et les services d’intervention immédiate communiquent avec la plateforme beAWARE via l’application mobile beAWARE. Le module de surveillance des réseaux sociaux recherche et valide tout contenu connexe, puis l’analyse pour effectuer un regroupement spatio-temporel du contenu pertinent. Les algorithmes intelligents analysent à la fois les informations visuelles et audio. Comme l’explique le Dr Karakostas, «le module d’analyse visuelle permet de définir le type de crise, de détecter les objets pertinents (par exemple, les voitures dans une zone inondée) et d’estimer le trafic». Un module de reconnaissance vocale automatisé transcrit en quatre langues (anglais, grec, italien et espagnol) les messages audio reçus par le biais de l’application mobile beAWARE ainsi que les appels téléphoniques. «Le point de réponse de la sécurité publique est le système de commandement et de contrôle centralisé de beAWARE», précise le Dr Karakostas. «Il reçoit des informations des citoyens, des services d’intervention immédiate et des réseaux sociaux, les traite grâce à des moteurs de raisonnement automatiques et des services d’analyse, puis génère des rapports d’incidents automatiques ou nourrit les rapports de terrain en y ajoutant des informations fondées sur des analyses multimédias, des réseaux sociaux et des capteurs.» Deux projets pilotes sur le terrain ont validé la plateforme beAWARE: une simulation de canicule en Grèce et une simulation d’inondations dans la région italienne des Alpes orientales. Au cours de l’essai d’inondation, le maire, en sa qualité de décideur, a reçu le soutien de différents bureaux de la municipalité et de la région afin d’affecter le personnel nécessaire à la salle de commande et d’agir comme service d’intervention immédiate.

Renforcer la sensibilisation à la plateforme et à son utilité pour le bien public

Outre ses publications et sa participation à de nombreuses conférences, beAWARE a également organisé les premier (2018) et deuxième (2019) ateliers internationaux sur les technologies intelligentes pour la gestion des crises (ICMT) pour les phénomènes climatiques, à l’occasion de la conférence internationale sur les systèmes d’information pour la lutte et la gestion des crises (ISCRAM). La mise en œuvre généralisée de la plateforme beAWARE au niveau local devrait permettre aux communautés de prendre en charge la gestion des crises. Les dirigeants communautaires, les services d’intervention immédiate et les citoyens seront en mesure de réagir plus rapidement et plus efficacement à des phénomènes climatiques de plus en plus intenses, ce qui permettra de sauver des vies et des moyens de subsistance.

Mots‑clés

beAWARE, catastrophe, crise, service d’intervention immédiate, citoyens, réseaux sociaux, urgence, gestion des crises, phénomènes climatiques extrêmes, canicule, niveau local

Informations projet

N° de convention de subvention: 700475

État

Projet clôturé

  • Date de début

    1 Janvier 2017

  • Date de fin

    31 Decembre 2019

Financé au titre de:

H2020-EU.3.7.

  • Budget total:

    € 6 725 209

  • Contribution de l’UE

    € 5 953 780

Coordonné par:

ETHNIKO KENTRO EREVNAS KAI TECHNOLOGIKIS ANAPTYXIS

Ce projet apparaît dans...