Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Monter le volume? Rapprocher les stations de radio de leurs auditeurs

Une initiative de l’UE est en passe de rendre la radio totalement interactive et personnalisée en intégrant la radiodiffusion classique à la radio numérique et aux réseaux sociaux.

Économie numérique

Imaginons que vous êtes un auditeur fidèle qui écoute son programme préféré à la radio tous les matins avant d’aller travailler. Un jour, vous entendez une chanson qui vous plaît et vous voulez en connaître le titre et le nom de l’artiste. Malheureusement, vous n’avez pas le temps de chercher ces informations. Le soir venu, vous démarrez une conversation avec le chatbot (agent conversationnel) de la station de radio en question, et vous obtenez les informations concernant la chanson que vous avez entendue lors de l’émission matinale. Souhaitez-vous créer une liste de lecture personnalisée basée sur le temps à votre disposition ainsi que sur vos sujets préférés tels que le sport ou la politique? Grâce à une application sur votre smartphone, vous décidez à quel moment écouter des contenus associés aux centres d’intérêt de votre choix. Le projet MARCONI, financé par l’UE, rend possible une telle automatisation des interactions avec le public, permettant ainsi de rapprocher les stations de radio de leurs auditeurs. «MARCONI se focalise sur la création d’outils à destination des stations de radio afin de leur fournir des approches novatrices en matière d’interaction avec leur public», indique Rik Bauwens, développeur en chef chez VRT Innovation, dans un article de «Radio World». M. Bauwens ajoute: «En mettant de côté cet aspect d’interaction, la visualisation et l’automatisation approfondie représentent également des sujets qui nous tiennent à cœur.» Coordonné par la Radio-télévision belge de la Communauté flamande, le réseau de radiodiffusion public de la Communauté flamande de Belgique, MARCONI utilise l’IA afin d’automatiser le traitement des contenus et des interactions. Le même article résume la façon dont les partenaires du projet ont récemment décrit le fonctionnement des technologies de MARCONI lors d’une présentation dans un salon dédié aux médias, au divertissement et aux nouvelles technologies: «Plusieurs outils logiciels sont intégrés à un tableau de bord, utilisant des chatbots alimentés par l’IA ainsi que des analyses de contenus. Le projet a montré son implication auprès des contenus des auditeurs en répondant à des messages, en faisant glisser des contenus spécifiques dans le programme radio et en affichant le résultat sur un écran situé de l’autre côté du stand.»

Soutenir les interactions

À l’heure où l’implication des utilisateurs est de plus en plus cruciale pour les émissions de radio, MARCONI se focalise sur deux objectifs, tels que définis sur le site web du projet. «Dans un premier temps, les consommateurs auront la possibilité d’interagir avec la radio “en direct” de multiples façons à travers leur canal de communication favori. Dans un second temps, les stations de radio obtiendront une vue intégrée des interactions avec leur public et elles pourront s’appuyer sur des services d’interaction automatisés.» Afin de concrétiser cette vision et de faciliter des interactions simplifiées entre les producteurs de radio et les auditeurs, le projet a récemment organisé une semaine de hacking radio. Les partenaires de MARCONI ont conçu un prototype de «preuve de concept qui combine le résumé, les applications mobiles et chat, ainsi que les outils de lecture, au sein d’un système de production radio intégré», selon le blog du projet. «Au terme de la semaine de hacking, nous avons présenté la preuve de concept à de nombreux producteurs et techniciens de radio. Nos prochaines étapes consistent à préparer le prototype pour des productions radio réelles et de le tester dans un véritable environnement studio.» Le projet MARCONI (Multimedia and Augmented Radio Creation: Online, iNteractive, Individual) se poursuivra jusqu’au mois de février 2020. Sa plateforme encourage également la participation interactive des auditeurs à travers de sondages et d’un ciblage spécifique, basés sur l’emplacement et sur d’autres indicateurs. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet MARCONI

Pays

Belgique

Articles connexes