Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Le projet polyvalent CleanPack propose des conditionnements alimentaires plus propres et stimule la compétitivité des PME

L’industrie de l’emballage alimentaire est constamment à la recherche de moyens plus efficaces et plus sûrs pour conditionner les aliments pour les consommateurs. Les chercheurs ont mis au point une machine modulaire qui crée un environnement ultra-propre, tout en réduisant l’empreinte carbone du conditionnement alimentaire.

Technologies industrielles
Alimentation et Ressources naturelles

Le secteur de l’industrie responsable de la préparation et du conditionnement des aliments solides et réfrigérés, tels que les produits laitiers, la viande, le poisson, les repas prêts à manger (PAM), les salades et les fruits et légumes coupés, exige des niveaux accrus d’hygiène pour l’emballage des produits avec une contamination microbienne minimale ou des conditions de stérilité commerciales. Le secteur a également besoin d’innovations permettant de réduire les maladies d’origine alimentaire ainsi que les coûts de production et l’empreinte carbone. Le projet CleanPack financé par l’UE vise à produire des nouveaux emballages, ultra-propres, pour les produits alimentaires. Les chercheurs ont travaillé pour prolonger la durée de conservation des aliments sans ajout de conservateurs chimiques supplémentaires. Le projet intègre de nombreuses techniques différentes dans une machine CleanPack, «pour que le conditionnement au sein des PME conserve le même niveau de sécurité alimentaire que les salles blanches et pour prolonger la durée de conservation et la fraîcheur des aliments emballés davantage encore plus que les grands producteurs», explique Alejandro Vidal, responsable du projet.

Une conception modulaire

L’équipe a commencé par concevoir CleanPack comme une configuration modulaire en quatre parties: un module de thermoformage, un module de remplissage avec des huiles essentielles pour décontaminer les surfaces, un module de thermoscellage et un module de coupe. Les chercheurs ont validé l’enceinte contrôlée de manière microbiologique conformément à la norme ISO classe 5 au cours de la première année du projet, en assurant des conditions ultra-propres. Ensuite, les chercheurs ont testé le prototype CleanPack dans différentes conditions réelles en utilisant différents produits alimentaires. L’équipe était tellement satisfaite des résultats qu’elle a ensuite pu établir des accords de pré-commerciaux avec plusieurs clients et distributeurs potentiels intéressés par l’installation de la machine CleanPack. «La conception à quatre modules de la machine CleanPack peut être adaptée aux différents besoins du marché et des clients, pour un processus plus efficace et économique», explique Alejandro Vidal. «En outre, la nouvelle technique de décontamination qui utilise des huiles essentielles dans le module de remplissage permet de prolonger la durée de conservation des produits, estimée à minimum 150 %, sans conservateurs chimiques supplémentaires.»

Le marché des PAM

Après le succès des essais réels de CleanPack, les chercheurs ont approché le marché du conditionnement alimentaire pour les PAM, en utilisant la partie de thermoformage de la machine pour produire des plateaux de nourriture ultra-propres. Cette approche garantit des aliments, tels que la viande en tranches et les fruits et les légumes frais coupés, exempts de maladies d’origine alimentaire, et réduit les déchets alimentaires, ce qui constitue un avantage technologique sur les concurrents.

Un processus plus écologique pour le conditionnement alimentaire

La mise en œuvre de cette technologie plus douce peut aussi réduire la consommation d’énergie et la dépendance de la logistique de la chaîne du froid et elle permet en outre la production décentralisée de manière plus durable et économique. CleanPack aide de cette manière toute une série de PME du secteur alimentaire à obtenir de meilleurs produits et une plus longue durée de conservation, ce qui augmente leur compétitivité dans l’industrie. «Le projet est devenu un élément important de notre ligne de production et nous allons poursuivre l’amélioration et le développement de meilleures machines», ajoute Alejandro Vidal. Pour l’avenir, l’équipe CleanPack compte s’adapter aux nouvelles tendances du marché et aux besoins actuels et futurs des clients en se concentrant sur les clients qui apprécient les nouveaux progrès technologiques développés pour améliorer la rentabilité de leurs lignes de conditionnement.

Mots‑clés

CleanPack, conditionnement alimentaire, durée de conservation, ultra-propre, empreinte carbone, sécurité alimentaire, salle blanche, conception modulaire, plateau alimentaire

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application