Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Créer des villes intelligentes et résilientes pour un avenir durable

Plusieurs villes d’Europe ont uni leurs forces pour développer et mettre en œuvre des solutions en matière de transport, de technologie numérique et d’énergie afin d’améliorer la qualité de vie de leurs citoyens.

Changement climatique et Environnement

La vision de créer des espaces urbains durables devient une réalité dans plusieurs villes européennes, dont Rotterdam, Umea et Glasgow. Grâce au projet Ruggedised, financé par l’UE, Rotterdam développe et met en œuvre diverses solutions intelligentes. Parmi ces solutions figurent un réseau thermique reliant plusieurs grands bâtiments de la ville afin d’optimiser la diffusion de la chaleur et du froid entre les bâtiments, des parkings à bornes de recharge intelligentes, le déploiement à grande échelle d’e-bus à émission zéro et un éclairage public efficace et intelligent. Une équipe de chercheurs a récemment publié une étude soumise à la revue «Transportation Science», qui est disponible sur «RePub», le répertoire de publications de l’Université Erasmus de Rotterdam. Comme le résume un communiqué de presse sur le site web du projet, ces recherches «étudient les possibilités dont disposent les opérateurs de transport public (OTP) pour alimenter au mieux une flotte de bus électriques durables». Dans le même communiqué de presse, Ayman Abdelwahed de l’Université Erasmus de Rotterdam, partenaire du projet, déclare: «En étudiant les itinéraires, les horaires de déplacement et d’affectation des bus, nous avons montré l’intérêt d’optimiser le processus de recharge de manière à minimiser l’impact sur le réseau en comparaison avec certaines autres stratégies de recharge plus gourmandes. Nous espérons que cela facilitera l’électrification des transports publics.»

Autres villes phares

Glasgow est une autre ville qui développe des solutions intelligentes dans le cadre de Ruggedised, l’un des 17 projets phares européens en faveur des villes et communautés intelligentes (Smart Cities and Communities). Ceux-ci s’attachent à relever plusieurs défis tels que le changement climatique, la qualité de l’air et la production d’énergie grâce à une utilisation accrue de la technologie pour améliorer la qualité de vie de chacun. Selon un rapport de mise en œuvre publié sur le site web du projet, les solutions «smart city» de Glasgow en sont à différentes phases de mise en œuvre. Ces solutions sont les suivantes: «Maximiser la consommation de production locale d’énergie au sein des quartiers; accroître l’utilisation des véhicules électriques pour améliorer la qualité de l’air et réduire les émissions de CO2; démontrer que la recharge des véhicules électriques, l’éclairage public intelligent et d’autres systèmes contrôlables peuvent être utilisés dans un système de gestion de la demande pour gérer les différentes charges du réseau électrique; créer des modèles de contrat pour les producteurs et consommateurs locaux afin de mieux partager la chaleur et l’électricité; développer un moteur d’analyse pour améliorer les solutions mises en œuvre.» Le rapport indique que la ville a développé de nouveaux modèles contractuels pour les entreprises et d’autres entités afin que celles-ci puissent organiser entre elles un système d’échange de l’énergie thermique excédentaire. Des progrès significatifs ont également été réalisés dans le développement d’une «station de recharge pour véhicules électriques avec auvent solaire et stockage sur batterie pour à la fois favoriser l’utilisation des véhicules électriques à Glasgow et contribuer potentiellement à réduire les pointes de charge dans le réseau énergétique», comme l’indique le même document. «Au cœur de nombreuses solutions mises en œuvre à Glasgow se trouve un réseau d’éclairage public intelligent déjà déployé dans toute la zone baptisée “Smart Street”», y explique-t-on également. Selon le rapport, ces luminaires publics relient déjà la ville à d’autres solutions intelligentes grâce à un réseau de communication sans fil. «Bénéficiant d’une ville plus connectée et des données partagées grâce aux lampadaires intelligents, une plateforme de décision basée sur des données personnalisées, conçue en interne par le conseil municipal de Glasgow, recueille, analyse et visualise les données qui seront utilisées comme outil pour façonner les processus décisionnels tant pour la ville que pour le grand public», indique-t-il. Les solutions en faveur d’une ville mieux connectée contribueront également à réduire «la précarité énergétique et à fournir à la ville les outils nécessaires à la gestion de la demande dans le réseau électrique». Le projet Ruggedised (Rotterdam, Umea and Glasgow: Generating Exemplar Districts In Sustainable Energy Deployment) se terminera en octobre 2021. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet Ruggedised

Pays

Pays-Bas

Articles connexes

Progrès scientifiques
Changement climatique et Environnement

11 Novembre 2019