Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Anticiper et réagir face aux phénomènes hydrologiques extrêmes en Europe

Les inondations et les sécheresses mettent au grand jour la vulnérabilité de la société européenne quant à sa capacité à anticiper et réagir aux catastrophes naturelles hydrologiques de ce type. Un projet financé par l’UE a permis d’améliorer les capacités de prévision et de gestion à l’heure de faire face à ces phénomènes extrêmes.

Changement climatique et Environnement

Les phénomènes hydrologiques extrêmes à venir pourraient être bien différents de ce que nous connaissons à l’heure actuelle et difficiles à prévoir. Ils auront d’importantes répercussions sur le secteur de l’eau et la conception des pratiques de gestion de l’eau. «Il existe un besoin urgent de recherche appliquée pour guider les décisions», déclare Bart van den Hurk, coordinateur du projet IMPREX, financé par l’UE. «Il ne nous suffit pas de comprendre l’évolution du climat, nous devons pouvoir réagir et agir face à ces catastrophes.»

Optimiser les modèles actuels de prévision météorologique de routine et de changement climatique

Le projet a permis de réduire la vulnérabilité de l’Europe aux phénomènes hydrologiques extrêmes grâce à une meilleure compréhension de l’intensité et de la fréquence des futures perturbations. Il a proposé un moyen alternatif et concret d’illustrer les conséquences du changement climatique en se penchant sur les événements passés et en les inscrivant dans un contexte climatique futur. «Notre principe directeur reposait sur l’idée d’“apprendre aujourd’hui pour anticiper demain” et d’accorder une grande attention aux prévisions climatiques à court terme, c’est-à-dire pour les mois à venir ou la saison prochaine», fait remarquer Bart van den Hurk. Les partenaires du projet ont élaboré des approches et outils innovants, ainsi que 10 études de cas pratiques, afin de renforcer la capacité d’anticipation et de réaction face aux phénomènes hydrologiques extrêmes de demain. Ils ont démontré l’adoption de l’innovation dans la pratique et ont formulé des recommandations sur la prise de décision et l’intégration dans les cadres politiques de l’UE. L’équipe IMPREX a analysé et amélioré les systèmes de prévision de pointe et les procédures de gestion actuels. Elle a harmonisé les exigences ayant trait aux opérations quotidiennes et à la planification à long terme, en fournissant des solutions fondées sur les faits qui améliorent le soutien à la gestion. Les membres de l’équipe ont également élaboré des concepts innovants d’évaluation des risques pour les phénomènes hydrologiques extrêmes qui remédient aux limites des méthodes et aux pratiques d’évaluation existantes.

Boîte à outils à l’intention des responsables politiques et des décideurs

Une brochure présente les principaux résultats du projet. Elle comprend des fiches par secteur qui présentent les solutions innovantes mises au point et appliquées dans les domaines de l’évaluation des risques d’inondation, de l’hydroélectricité, du transport de l’eau, de l’approvisionnement en eau en milieu urbain, de la gestion de la sécheresse et de l’économie mondiale de l’eau. Des études de cas illustrent comment ces informations climatiques ont été adaptées aux besoins des différentes parties prenantes, en leur dispensant des conseils sur les méthodes actuelles et les outils innovants. Enfin, trois notes d’information et un document de synthèse traduisent les outils prometteurs, ainsi que les sujets et les approches pertinents pour les différentes parties prenantes. La brochure donne également une vue globale des principales réalisations. L’une d’entre elles est le renforcement des capacités de prévision pour le transport fluvial, l’extension de la gamme de prévisions et l’amélioration des options de gestion des navires, afin de générer des revenus financiers clairs. Le consortium a élaboré des prévisions pré-opérationnelles à échéances mensuelles à saisonnières en vue d’une prise de décision optimale à long terme pour le port de Hambourg. Comme le port est situé dans le delta d’un grand fleuve, il est particulièrement exposé aux impacts de l’interaction entre les effets des marées au large et les conditions hydrologiques intérieures. «Notre objectif est l’utilisation continue et à long terme du système de prévision. Le système sera encore plus important à l’avenir afin de se préparer à l’augmentation des périodes de faible débit», explique le Dr Ingo Entelmann de l’Administration fédérale allemande des voies navigables et de la navigation. Un autre exemple réside dans l’étude du gain potentiel de production de valeur hydroélectrique grâce à des prévisions adéquates, établissant ainsi une référence pour l’effet total de l’amélioration des prévisions sur les revenus de l’hydroélectricité. Un troisième exemple consiste en une analyse de la connexion au niveau mondial de la production alimentaire européenne, mettant en évidence la vulnérabilité du secteur européen de la production alimentaire face aux conditions climatiques défavorables dans les régions reculées. Parmi les autres résultats majeurs figurent la mise à jour des procédures de gestion des risques de pénurie d’eau et la mise en place d’un système de prévision de la turbidité de l’eau dans les stations de traitement de l’eau potable. Un guide électronique présente les approches, les outils et les méthodes de prise de décision dans le secteur de l’eau. Les utilisateurs peuvent obtenir des informations à court terme, des prévisions saisonnières et des prévisions climatiques. «En étroite coopération avec un large éventail de parties prenantes du secteur de l’eau, IMPREX a élaboré des approches et des outils qui sont utilisés aujourd’hui pour se préparer à gérer les phénomènes hydrologiques extrêmes et la variabilité climatique de demain», conclut Bart van den Hurk. «Cela se traduira par une meilleure adoption et application des solutions du projet, tout en reconnaissant la diversité des défis liés à l’eau au sein de l’UE.»

Mots‑clés

IMPREX, eau, climat, phénomènes hydrologiques extrêmes, gestion de l’eau, phénomènes extrêmes liés à l’eau

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application