Skip to main content

Realistic, accessible, and affordable models for surgical education

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des modèles de poitrine réalistes au service de la formation chirurgicale

Pour améliorer les chances de réussite de la chirurgie conservatrice ou reconstructive dans la prise en charge du cancer du sein, une entreprise turque a mis au point une plateforme de formation abordable, accessible et fiable destinée à permettre aux futurs chirurgiens de pratiquer leur technique.

Santé

En 2018, plus de 560 000 cas de cancer du sein ont été diagnostiqués chez des femmes en Europe. Même après une période de rémission, les effets de la maladie peuvent encore se faire sentir, notamment dans le fait de devoir surmonter psychologiquement les cicatrices laissées par l’intervention chirurgicale. «La capacité des femmes à reprendre le cours de leur vie dépend du succès des interventions de chirurgie conservatrice ou esthétique», déclare Özge Akbulut, cofondatrice de Surgitate, une société spécialisée dans la fabrication de modèles anatomiques en matière synthétique. «Les femmes qui ne sont pas satisfaites de leur corps après une intervention chirurgicale sont susceptibles de renoncer à un traitement essentiel ou à des contrôles réguliers.» D’après les spécialistes, les opérations oncoplastiques en une seule étape diminuent le coût et atténuent en partie le traumatisme lié à une intervention chirurgicale. Ces opérations étant complexes, elles nécessitent beaucoup de pratique. «Malheureusement, la plupart des chirurgiens ne peuvent acquérir les compétences nécessaires qu’en pratiquant des interventions sur les patientes mêmes, dont ils ont la charge», explique Mme Akbulut. «Ce dont le domaine chirurgical a besoin, c’est d’une plateforme de formation abordable, accessible et fiable qui fournira aux chirurgiens la pratique dont ils ont besoin.» Grâce au soutien du projet ReSurg, financé par l’UE, Surgitate a perfectionné son modèle de sein chirurgical pour la formation en chirurgie oncoplastique en vue de sa commercialisation. Le projet comprenait également un poster de sensibilisation intuitif au cancer du sein qui encourage les femmes à se rendre à leurs examens de routine.

Des modèles accessibles et abordables

Le modèle de sein synthétique de ReSurg est disponible à la pièce ou par paire. Les modèles peuvent également être fixés sur un panneau qui offre quatre angles d’inclinaison différents. Pour répondre aux besoins de la formation, des repères anatomiques, tels que les clavicules et l’encoche jugulaire, peuvent être indiqués sur le panneau. Grâce au modèle tactile, les chirurgiens peuvent pratiquer un éventail de techniques oncoplastiques, dont des incisions à l’aide de ciseaux chirurgicaux ou d’un bistouri, l’ablation de tissus, la suture et la reconstruction de l’aréole. «Les chirurgiens nous ont répété à maintes reprises au cours de notre étude de marché et des discussions que nous avons eues avec eux que notre modèle chirurgical était le meilleur qu’ils aient eu entre les mains», explique Mme Akbulut. «Mais surtout, nous avons prouvé qu’utiliser des modèles chirurgicaux pour la formation en chirurgie oncoplastique présentait des avantages considérables.» Bien que des efforts concertés soient en cours au niveau mondial pour réduire les coûts des vaccins, des diagnostics et des médicaments, aucun effort collectif de ce type n’a été entrepris pour réduire le coût de l’accès à une éducation médicale de qualité. Grâce à ses modèles accessibles et abordables, Surgitate espère changer la donne. «Ce projet nous a fourni l’environnement nécessaire pour valider nos idées et étendre nos activités», déclare Mme Akbulut. «Nous avons pu envoyer des échantillons dans le monde entier et avons reçu des commentaires de spécialistes renommés dans le domaine.»

Campagne de sensibilisation

Le projet a également contribué à la campagne de sensibilisation de Surgitate. L’affiche donne non seulement des informations pour réaliser un autoexamen, mais elle comporte également un sein synthétique tactile avec des petites masses dures anormales. «L’objectif de l’affiche n’était pas d’apprendre aux femmes à s’autoexaminer ou s’autodiagnostiquer, mais de les encourager à poursuivre leurs examens de routine», ajoute Mme Akbulut. «En permettant aux femmes de “sentir” véritablement les conséquences de l’abandon des examens de routine, nous espérons les “effrayer” pour qu’elles n’y renoncent pas.» La campagne a déjà été vue par plus de 1 000 femmes en Turquie, et trois femmes ont été diagnostiquées précocement grâce à leur interaction avec l’affiche.

Mots‑clés

ReSurg, Surgitate, formation chirurgicale, cancer du sein, modèles chirurgicaux, opérations oncoplastiques, chirurgie

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application