CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Results Packs

Français FR

Intelligence artificielle: Booster l’industrie européenne

L’intelligence artificielle (IA) et la robotique avancée ouvrent de nouveaux horizons dans tous les secteurs de l’industrie, en ce qui concerne à la fois le développement de nouvelles techniques de fabrication et la révolution de l’interaction entre les travailleurs humains et les outils automatisés. Ce Results Pack de CORDIS présente les premiers résultats innovants de treize projets Horizon 2020 en cours (ou récemment terminés) qui indiquent la voie à suivre pour l’intégration des applications basées sur l’IA dans l’industrie.

Économie numérique
Technologies industrielles
Société
© Gorodenkoff, Shutterstock

L’«industrie 5.0» est un terme qui s’est imposé ces dernières années, et sa définition la plus large désigne une évolution majeure de la production industrielle vers un état de coopération beaucoup plus étroite et imbriquée entre les hommes et les machines. Elle promet la création d’un nouvel environnement symbiotique avec une main-d’œuvre composée à la fois d’opérateurs humains et de collègues mécaniques de plus en plus autonomes et intelligents. Cette transition, fortement influencée par le développement phénoménal de la robotique avancée et de l’intelligence artificielle (IA), devrait ouvrir un vaste champ d’occasions en or pour l’Europe.

Exploiter les avantages de l’IA

Depuis plus de deux siècles, l’industrie manufacturière et la production industrielle sont les piliers de la prospérité et de la croissance économiques de l’Europe. Et c’est dans ces usines que certaines des premières grandes innovations basées sur l’IA sont lancées et mises en œuvre. L’introduction des procédés d’IA dans le secteur de la fabrication offre de nombreux avantages, tels que le développement de nouveaux procédés industriels pour les activités existantes et émergentes, l’amélioration de l’efficacité de la production et la redéfinition du rôle des travailleurs humains, ces derniers assumant de nouvelles fonctions et responsabilités afin de collaborer avec leurs collègues mécaniques dotés d’IA et de superviser leurs tâches (souvent répétitives). Il convient de souligner que l’utilisation des techniques d’IA et de réalité augmentée dans les usines promet de rendre les tâches accomplies par les humains moins dangereuses, moins monotones et moins épuisantes physiquement.

Faciliter la propagation de l’IA dans l’industrie manufacturière européenne

Toutefois, il reste encore beaucoup à faire pour remanier complètement l’industrie européenne puis l’adapter à ces nouvelles technologies et, par extension, à ces nouvelles opportunités, et ce, indépendamment du fait que l’Europe est déjà l’un des principaux leaders mondiaux dans le développement de l’IA. Dès lors, la Commission européenne s’efforce de renforcer le leadership de l’Europe dans le domaine de l’IA, qu’elle considère comme un secteur d’importance stratégique et une source cruciale de croissance économique pour l’avenir. La Commission s’est employée à travailler en collaboration avec les États membres afin d’encourager une stratégie véritablement collaborative en matière d’IA, officialisée en 2018 par une communication intitulée «Artificial Intelligence for Europe», qui souligne également l’importance de l’IA dans le secteur européen de la fabrication. La Commission a aussi augmenté massivement les financements qu’elle accorde aux recherches portant sur l’IA dans le cadre du programme Horizon 2020, avec 1,5 milliard d’euros engagés pour la période 2018-2020, et elle continuera à financer la recherche et les applications dans ce domaine dans le cadre des programmes Horizon Europe et Digital Europe.

Treize projets pionniers

Ce Results Pack de CORDIS présente treize projets qui ont fait œuvre de pionniers dans le domaine des technologies d’IA destinées à l’industrie et à la fabrication. Certains des projets présentés, tels que COROMA et MONSOON, examinent comment l’utilisation d’outils d’IA et de robots de fabrication avancés, équipés de capteurs et capables de s’adapter à l’environnement de fabrication, peut accroître la productivité de la production, tandis que d’autres projets, comme Factory2Fit, MANUWORK et THOMAS, étudient la complémentarité et le potentiel d’interaction des collaborations homme-robot et robot-machine. Parallèlement, certains projets, tels que GO0D MAN et SERENA, explorent également la possibilité d’utiliser des outils basés sur l’IA pour optimiser le processus de production en termes de maintenance plus efficace (par exemple la maintenance prédictive sur des sites industriels connectés) et de fabrication zéro défaut. Enfin, d’autres projets comme ResiBots ont axé leurs travaux sur la production personnalisée et même sur la fabrication de robots dotés de capacités de récupération.