Skip to main content

Tools And Strategies to access to original bioactive compounds from Cultivation of MARine invertebrates and associated symbionts

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un traitement durable pour les trésors océaniques enfouis

Entre les zones océaniques illuminées peu profondes et la couche sombre plus profonde se trouve une zone peu éclairée, la zone mésophotique. Le projet TASCMAR, financé par l’UE, est parvenu à un équilibre fragile entre la protection et la bioexploitation de cet écosystème unique.

Alimentation et Ressources naturelles

Les écosystèmes des coraux mésophotiques représentent les communautés dépendantes à la lumière des coraux et des autres organismes qui vivent entre 30 et 150 m de profondeur dans les régions tropicales et subtropicales. Soumises à des conditions environnementales strictes, les populations doivent s’adapter avec des moyens biologiques et chimiques. Le résultat consiste en une potentielle et importante ressource de composés bioactifs pour la santé et le bien‑être. TASCMAR, un projet dirigé par l’industrie, implique cinq partenaires privés des secteurs pharmaceutiques, cosmétiques, nutraceutiques, de la dépollution et la bioremédiation, ainsi que d’un large éventail de secteurs de la biotechnologie. «La stratégie globale consistait à fournir à chaque partenaire des ressources biologiques et chimiques dans l’espoir de développer des produits disponibles immédiatement ou à court terme pour le marché», souligne Jamal Ouazzani, directeur de recherche à l’institut de coordination, le Centre national de la recherche scientifique.

De la bioremédiation à la biotechnologie

Le nombre d’éléments livrables reflète la réussite de cette stratégie. Deux technologies innovantes, UnifertexTM et SomartexTM, sont désormais disponibles sur le marché: la première est destinée à la culture des organismes marins, la deuxième à leur extraction. Ces deux technologies ont atteint le niveau de préparation technologique 7, ce qui signifie qu’une démonstration du prototype du système a été faite dans un environnement opérationnel. SomartexTM, une technologie innovante et respectueuse de l’environnement, renouvelle le dragage comme moyen de prélèvement des invertébrés marins pour extraire des molécule bioactives. SomartexTM permet de collecter ces potentiels composés cibles sans perturber cet écosystème fragile dans lequel les holobiontes, ou les hôtes, vivent avec leurs partenaires microbiens. Dotée d’une pompe qui achemine les biomolécules pour une collecte et des analyses supplémentaires, SomartexTM répond à tous les critères d’une technologie innovante et respectueuse de l’environnement. UnifertexTM inaugure une nouvelle ère de fermentation des microbes cibles associés aux éponges et aux coraux mous, et permet de les cultiver dans un environnement hautement contrôlé. Développée avec un logiciel spécialisé de contrôle et de supervision à distance, UnifertexTM se conforme aux règlementations européennes et internationales en matière de sécurité et de qualité. Deux produits sont en développement pharmaceutique, et une ligne cosmétique appelée Blue Elixir sera prochainement disponible sur le marché. Pour ce qui est de la bioremédiation, différents kits d’identification des solutions de biodépollution écologique ont atteint les étapes finales de la commercialisation.

La biodiversité au premier rang de nos objectifs

«En parallèle, et outre ces résultats à court terme, nous avons atteint la gestion de la biodiversité et découvert de nouvelles espèces d’invertébrés», souligne Jamal Ouazzani. Sept nouvelles espèces d’invertébrés ont été identifiées et plusieurs clades microalgaux uniques ont été signalés. Une communication a été faite par le biais d’une stratégie de diffusion complète autour de l’importance de la découverte du meilleur compromis entre la protection et l’exploitation des bioressources marines. Par le biais du site web de TASCMAR, de 14 vidéos de TASCMAR et du compte Twitter de TASCMAR, cette initiative cible la communauté scientifique, les décideurs politiques et le grand public.

Un futur travail dans la zone mésophotique

«Tout projet de collaboration mène à la construction d’un réseau consolidé, et tout projet fructueux souhaite poursuivre ses efforts en capitalisant ce qui a été appris et en relevant avant tout de nouveaux défis», souligne Jamal Ouazzani. Les partenaires de TASCMAR ont ainsi initié différentes collaborations bilatérales et multilatérales, et ont récemment soumis un nouveau projet européen dans le cadre du programme Horizon 2020, destiné à approfondir la connaissance et l’exploitation du bien‑être marin.

Mots‑clés

TASCMAR, marin, SomartexTM, mésophotique, invertébrés, UnifertexTM, biodiversité, bioactif

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application