Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Convertir les énergies renouvelables en électricité adaptable

Une entreprise manufacturière hongroise a mis au point une solution innovante de gestion intelligente de l’énergie capable de convertir les énergies renouvelables, d’améliorer la qualité énergétique et de réduire les déchets liés à l’électricité.

Énergie

Qu’il s’agisse de faire fonctionner votre télévision à domicile ou une grande chaîne de montage dans une usine récente, l’électronique et les appareils modernes gaspillent beaucoup d’énergie. Mais ce n’est pas entièrement la faute du dispositif ou de l’usine, car la faible qualité de l’électricité utilisée, l’usage interrompu et la régularité de la maintenance sont autant de facteurs qui y contribuent. En effet, on estime que la qualité médiocre de l’électricité coûte aux installations industrielles de l’UE plus de 150 milliards d’euros chaque année. Une solution consiste à passer des énergies fossiles aux énergies renouvelables. Mais pour ce faire, il faut pouvoir convertir efficacement, et à moindre coût, ces énergies renouvelables en énergies évolutives. C’est l’objectif que s’est fixé le projet GreenVerter, financé par l’UE. «Avec le soutien du financement accordé par l’UE, nous avons mis au point une solution innovante de gestion intelligente de l’énergie», explique Balázs Horváth, fondateur et PDG de CoreComm SI, un fabricant hongrois d’électricité basse tension. «Intégré au réseau électrique local, ce dispositif peut convertir efficacement et de manière fiable les énergies renouvelables tout en améliorant la qualité du courant et en réduisant les déchets liés à l’électricité.»

Ni plus, ni moins

L’appareil, appelé Greenverter, est un contrôleur intelligent. Installé dans le réseau électrique local, il est capable de calculer le courant de compensation optimal nécessaire. Une fois le calcul réalisé, le convertisseur de puissance injecte alors la quantité requise, ni plus, ni moins. «Au lieu d’envoyer la même quantité d’énergie pour faire fonctionner une bouilloire électrique que, par exemple, un site d’industrie lourde, avec Greenverter, chaque application reçoit exactement la quantité d’énergie dont elle a besoin», explique Balázs Horváth. Des démonstrations ont prouvé qu’en réduisant l’énergie inutile et gaspillée, Greenverter pouvait réduire les factures d’électricité de 25 à 40 %. «Dans notre secteur, cela représente une avancée significative», ajoute Balázs Horváth. Il souligne par ailleurs qu’une telle évolution n’a été possible que grâce au soutien du financement de l’UE. «Notre entreprise gère de vastes opérations avec une équipe relativement petite et très spécialisée, ce qui fait qu’il est difficile de trouver le temps, ou l’enthousiasme, nécessaires pour des projets de R&D», explique-t-il. «Mais grâce au financement de l’UE, nous avons pu sous-traiter certaines activités de R&D à une équipe de l’Université de Pannonie

L’ère de l’énergie intelligente

En rendant possible la connectivité virtuelle des centrales électriques, Greenverter est la première solution énergétique domestique intelligente capable d’exploiter le potentiel du réseau intelligent. «Si la dernière décennie a été celle du dispositif intelligent, cette décennie sera celle de l’énergie intelligente», conclut Balázs Horváth. «Grâce au soutien du financement de l’UE, Greenverter est maintenant bien placé pour être un acteur clé de l’ère de l’énergie intelligente.» Bien que le projet lui-même soit maintenant terminé, les travaux se poursuivent. CoreComm SI est actuellement en négociation avec des investisseurs potentiels pour le financement de la construction d’une installation de production dédiée. Afin d’accélérer la commercialisation du produit, la société a fait une demande de subvention par le biais du programme pilote de l’accélérateur du CEI. Outre le dispositif Greenverter lui-même, CoreComm SI travaille, entre autres choses, à la mise au point de solutions de connexion pour le stockage de l’énergie, les véhicules électriques et les centrales électriques virtuelles.

Mots‑clés

GreenVerter, énergie renouvelable, énergie intelligente, réseau intelligent, électronique, énergie, réseau électrique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application