Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une barrière multifonctions pour stopper les véhicules non autorisés

Les bornes et les barrières présentes dans nos espaces urbains publics ont beau nous protéger d’attaques au véhicule-bélier, elles n’en restent pas moins peu esthétiques et constituent un rappel constant de notre vulnérabilité. ALICE est un système capable de protéger tout en se fondant dans son environnement.

Sécurité

Au cours des dernières années, les espaces publics des villes européennes sont devenus les cibles d’attaques au véhicule-bélier. La protection classique implique l’installation de bornes ou la mise en place de mesures temporaires, telles que des murs Jersey, afin d’empêcher les véhicules d’entrer dans une zone. Bien qu’efficaces, abordables et pratiques (ils peuvent facilement être installés à l’aide d’un chariot élévateur), ces éléments ne sont pas conçus pour se fondre dans leur environnement. En outre, des éléments de dissuasion plus actifs comme des bornes rétractables ne sont pas applicables à certains endroits en raison du manque d’infrastructures souterraines nécessaires. Le projet ALICE, soutenu par l’UE, a développé une solution sur mesure en instance de brevet, pouvant être intégrée à l’architecture urbaine comme caractéristique de conception, tout en présentant de multiples fonctions. Par exemple, ALICE (Armored Liftable anti-Intrusion Control Element) peut servir de porte-vélos, de bac à plantes, de banc ou même d’unité d’affichage d’informations. «En janvier dernier, notre test de collision a confirmé l’efficacité du concept. Le dispositif est désormais prêt à redéfinir le standard de protection intelligente et sûre pour les personnes et les lieux», indique Tiziano Vandi de Tincar (site web en italien), partenaire du projet et coordinateur du projet.

La solution modulaire

Le système ALICE est spécifiquement conçu pour protéger les espaces et les personnes, tout en se fondant dans l’environnement urbain, qu’il s’agisse de rues, de squares ou de zones bondées où les personnes se rassemblent ou patientent, comme sur le parvis d’un stade ou d’un cinéma. «Nous avons été inspirés par les arts martiaux, et plus particulièrement par la technique tomoe-nage au judo, où l’énergie de l’agresseur est utilisée contre lui», explique Tiziano Vandi. La barrière ALICE est composée d’un mélange d’acier et de béton. Pour être la plus personnalisable possible, elle se décline en plusieurs dimensions, variantes et fixations, et s’assemble de manière modulaire. Son dispositif mécanique intégré permet un démontage rapide par deux personnes, malgré un poids avoisinant les 2 tonnes. Selon l’utilisation requise, les unités peuvent contenir une variété de dispositifs électroniques pour les tâches spécialisées, telles que l’identification de véhicules entrants, le comptage de personnes, le déclenchement d’alarmes ou le vol de drone. En janvier dernier, le système a été soumis à un test de collision physique sur le site du CSI de Milan, où un camion a été lancé à pleine vitesse contre le dispositif. «Je crois que ces quelques secondes ont été les plus angoissantes de notre vie, mais le dispositif a dépassé nos attentes les plus optimistes. Nous avons stoppé un camion à pleine vitesse, et notre dispositif est resté intact», ajoute Tiziano Vandi. Le dispositif a été certifié comme étant conforme aux normes IWA14-1, PAS68, CWA16221 et ASTM-F2656.

L’équilibre précaire entre la sécurité et l’acceptabilité sociale

Les attaques récentes au véhicule-bélier par des groupes terroristes ou extrémistes ont souvent été perpétrées par des individus isolés qui ont exploité la vulnérabilité des espaces publics, appelés «cibles faciles». Parmi ces sites, on retrouve les rues piétonnes, les sites touristiques, les plateformes de transport, les centres commerciaux, les lieux de culte, les marchés en plein air, les salles de concerts et les places des villes. Le défi pour les autorités urbaines consiste à protéger les personnes. Dans le même temps, et dans la mesure du possible, les concepteurs souhaitent éviter de lourdes perturbations de la vie publique dans les sociétés pluralistes et tolérantes. ALICE a été spécifiquement conçu comme un équilibre entre ces deux nécessités. «ALICE réduit l’impact psychologique et social de ce qui est décrit comme les infrastructures urbaines militarisées», remarque Tiziano Vandi. Martini Prefabbricati (site web en italien), hôte du projet, s’est associé avec Tincar pour fonder l’initiative SecurityCities destinée au développement et à la commercialisation de la solution ALICE. Martini Prefabbricati a créé une unité de construction bientôt opérationnelle, qui sera soutenue par le département d’installation. À l’issue du développement final, l’objectif est une mise sur le marché sous quelques mois pour les autorités des villes et d’autres publics.

Mots‑clés

ALICE, sécurité, terroriste, barrière, attaque au véhicule-bélier, menace, espaces publics, bâtiments, protéger, test de collision, extrémiste, cibles faciles

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application