Skip to main content

GROW Observatory

Article Category

Article available in the folowing languages:

GROW – Petits agriculteurs et scientifiques s’unissent pour observer les sols dans un contexte de préoccupations suscitées par le changement climatique

L’observatoire GROW a permis à des communautés d’agriculteurs et de producteurs de denrées alimentaires d’améliorer la qualité des sols au moyen de capteurs, d’une application et de données satellitaires. Les enseignements tirés de cette collaboration aideront ces communautés à faire face au changement climatique.

Changement climatique et Environnement

Saviez-vous que l’eau présente dans les sols terrestres est essentielle à la régulation du climat et peut être surveillée pour prévoir des événements climatiques tels que les inondations, les sécheresses et les incendies de friches? Ou que les sols se dégradent et s’érodent actuellement 10 à 100 fois plus vite qu’ils ne se forment? Ces faits, mis en évidence dans un rapport du GIEC publié en septembre 2019, illustrent une fois de plus le rôle important de la gestion des terres dans la lutte contre le changement climatique. Et tandis que les gouvernements du monde entier peinent à prendre des mesures significatives, certains ont commencé à travailler sur des idées qui engageront tous les niveaux de la société dans l’action climatique. Parmi ces initiatives figure l’observatoire GROW, qui a contribué à la création de plusieurs communautés de citoyens qui génèrent, partagent et utilisent des informations sur les terres, les sols et les ressources en eau. Comme l’explique Drew Hemment, chercheur principal du projet GROW: «GROW a voulu démontrer qu’un observatoire citoyen peut être un modèle efficace pour engager tous les niveaux de la société dans l’action climatique, la conservation et la régénération des sols, ainsi que pour valider la nouvelle génération de satellites de télédétection à haute résolution – les données Sentinel-1 de Copernicus.» Au total, 24 communautés de citoyens ont reçu 6 500 capteurs à placer dans le sol, afin de compléter l’observation satellitaire par une évaluation sur le terrain des produits de l’humidité du sol. Durant toute la durée du projet, GROW a rassemblé des données provenant de 20 500 petits producteurs de plantes et agriculteurs avec une densité temporelle et spatiale élevée.

Pour des décisions plus éclairées

En surveillant l’humidité des sols, le projet répond au besoin urgent d’observations au sol pour améliorer la précision des informations satellitaires. Les agriculteurs reçoivent également des informations recherchées de longue date sur la façon dont la disponibilité de l’eau varie au fil du temps sur leurs terres. Le projet leur donne accès à une formation en ligne sur les méthodes de production alimentaire qui préservent et régénèrent les sols. Michal Mos, qui possède une entreprise agricole et un cabinet de conseil sur le changement climatique à El Hierro (la plus petite des îles Canaries), a été l’un des acteurs de la communauté impliqués dans le projet. Il se souvient de sa motivation à se lancer dans une aventure en tant que membre de la communauté GROW. «Même en tant que nouveau venu sur l’île, je sais que je peux contribuer au changement du système agricole, notamment en ce qui concerne l’utilisation efficace de l’eau et les nouvelles pratiques de gestion de l’eau. Le projet GROW était une solution parfaite pour cela, ainsi qu’une très bonne plateforme de sensibilisation.» Au fil de l’expérience, M. Mos a essayé de combler le fossé entre les agriculteurs plus âgés et les nouvelles technologies. «La technologie des capteurs a été progressivement intégrée dans leur routine. Très vite, ils ont pris l’habitude de vérifier et collecter les données quotidiennement afin de mieux comprendre le cycle de l’eau. L’application leur fournit une lecture en ligne instantanée, tandis que les données à long terme sont encore en cours de collecte et seront analysées dans le cadre d’un atelier dédié», ajoute-t-il. En comprenant mieux le sol qu’ils cultivent, les petits agriculteurs peuvent réduire leur consommation d’eau d’irrigation, déterminer quand le sol atteint son plein potentiel, et commencer à corréler le rendement et la santé des plantes avec les données concernant l’humidité. Ainsi, deux producteurs de bananes à El Hierro se sont par exemple rendu compte qu’ils irriguaient leurs cultures de façon excessive. Ils ont pu réduire leur consommation d’eau d’environ 30 % grâce aux données de GROW.

Des avantages à long terme pour la communauté

La valeur de GROW a largement dépassé le cadre des agriculteurs individuels, comme le note M. Hemment: «Les agriculteurs ont partagé leurs calendriers de plantation afin que d’autres puissent bénéficier d’informations toujours plus précises grâce à l’application mobile GROW. Ces informations concernent notamment le type de cultures à planter ou à récolter et le moment de la récolte. En se réunissant autour d’un intérêt commun pour le climat, les sols et la production alimentaire, mais aussi en apprenant collectivement, en utilisant la technologie de détection et en exploitant les données d’observation environnementale, les communautés acquièrent une meilleure compréhension de leur environnement local et de ses liens avec le climat mondial. Cela a renforcé leur sentiment de responsabilisation en vue de s’attaquer ensemble, en tant que communauté, à des problèmes urgents.» Bien que le projet soit maintenant terminé, le travail se poursuit. Une nouvelle application est en cours de développement, et huit communautés GROW ont déclaré vouloir continuer à collecter et à utiliser les données GROW. Elles le feront pour répondre à la fois à leurs propres problèmes locaux et au défi mondial de l’urgence climatique.

Mots‑clés

GROW, producteur de plantes, agriculteur, eau, sol, surveillance, satellite, action climatique, capteur

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application