Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les nouvelles technologies aident l’industrie manufacturière à mieux utiliser l’eau

Une équipe de chercheurs de l’UE a mis au point un certain nombre de solutions durables que l’industrie manufacturière est susceptible d’utiliser pour réduire sa consommation d’eau et sa production de déchets.

Changement climatique et Environnement
Technologies industrielles

Les secteurs industriels qui produisent de l’acier, de la pâte à papier, des produits chimiques, du pétrole et du gaz sont parmi les plus grands consommateurs d’eau au monde. Ces entreprises utilisent l’eau pour toutes sortes d’activités, de la fabrication à la transformation, en passant par le lavage, la dilution, le refroidissement et le transport. Par exemple, les aciéries refroidissent souvent leurs équipements avec l’eau puisée dans les rivières voisines. Toutefois, étant donné les préoccupations croissantes en matière de disponibilité et de qualité de l’eau, de nombreuses entreprises de transformation recherchent des solutions nouvelles et durables pour utiliser plus efficacement cette ressource. Le projet INSPIREWater, financé par l’UE, pourrait bien leur apporter une réponse. «Notre objectif est d’aider l’industrie manufacturière à trouver des solutions durables pour le traitement de l’eau», explique Staffan Filipsson, chercheur à l’Institut suédois IVL de recherche environnementale et coordinateur du projet INSPIREWater. En réunissant des fournisseurs de technologies, des entreprises de fabrication d’acier et de produits chimiques de premier plan au niveau mondial, des organismes de recherche et des experts en la matière, le projet a permis de mettre au point de nouvelles technologies pour réduire la consommation d’eau, d’énergie et de produits chimiques, ainsi que la quantité de déchets produits.

Une approche globale de la gestion de l’eau

Le succès d’INSPIREWater repose sur l’adoption d’une approche globale de la gestion de l’eau, qui inclut une réflexion sur le cycle de vie, l’efficacité des ressources, les indicateurs clés de performance et les nouvelles technologies. Par exemple, le projet a établi un cadre générique de gestion de l’eau que l’industrie manufacturière peut intégrer aux structures de gestion d’entreprise existantes. «Ce modèle de gestion de l’eau est une méthode simple et flexible que l’industrie peut utiliser pour trouver des moyens efficaces de réduire sa consommation d’eau et de produits chimiques, ainsi que sa production d’eaux usées», explique Staffan Filipsson. Le projet a également permis de développer de nouvelles solutions technologiques, dont beaucoup ont été testées avec succès dans des situations réelles. Par exemple, pour l’industrie sidérurgique, le projet a fait la démonstration d’une technologie simple mais robuste pour l’élimination des particules métalliques. «Cette technologie efficace repose sur une séparation magnétique simple et intelligente, ce qui prouve que les innovations n’ont pas besoin d’être complexes et savantes pour être concluantes», ajoute Staffan Filipsson.

La collaboration, un ingrédient essentiel à la réussite

Les chercheurs ont également fait la démonstration d’une solution plus complexe pour récupérer à la fois l’eau et les produits chimiques au cours du processus de fabrication de l’acier inoxydable. Dans ce cadre, l’équipe s’est trouvée confrontée à une gageure de taille: comment capter les produits chimiques présents dans l’eau dans l’environnement fortement oxydé de cette industrie. «Grâce à une bonne collaboration entre nos partenaires universitaires et industriels, nous sommes parvenus à une solution efficace en termes de ressources», note Staffan Filipsson. «Une fois quelques tests supplémentaires réalisés, cette technologie sera prête à être mise en œuvre.» Selon Staffan Filipsson, c’est cette collaboration qui a été le moteur de la réussite du projet: «Une collaboration harmonieuse entre les différents partenaires du projet nous a permis de résoudre tous les problèmes et, en fin de compte, de développer des outils pratiques que les entreprises basées sur les processus pourront utiliser pour améliorer leur utilisation de l’eau.» Les chercheurs préparent actuellement un essai à l’échelle réelle de ces technologies, dernière étape avant leur mise en œuvre. Leur modèle de gestion de l’eau est d’ores et déjà disponible pour l’industrie manufacturière, alors qu’ils continuent d’explorer son application potentielle dans d’autres secteurs.

Mots‑clés

INSPIREWater, industrie manufacturière, économie d’eau, consommation d’eau, solutions durables, traitement de l’eau, gestion de l’eau

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application