Skip to main content

Multiple-actOrs Virtual Empathic CARgiver for the Elder

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un système robotique intelligent entend permettre aux personnes âgées de rester en bonne santé, indépendantes et engagées

Les sociétés européennes vieillissent, ce qui augmente la pression sur les gouvernements et les systèmes de soins de santé. La plateforme MoveCare permettra aux personnes âgées d’être en meilleure santé, de rester actives socialement et de contribuer à la société plus longtemps.

Économie numérique

D’ici 2030, il y aura 1,4 milliard de personnes âgées de plus de 60 ans. Alors que cela devrait susciter des célébrations, les sociétés vieillissantes augmentent considérablement les pressions sur les gouvernements et les systèmes de soins de santé. Bientôt, il y aura plus de personnes en dehors du marché du travail que de personnes travaillant. Une manière de permettre aux personnes âgées de rester en bonne santé, engagées et loin des centres de soins plus longtemps serait bénéfique pour tous. MoveCare a développé et testé un innovant système à plusieurs niveaux qui, une fois intégré chez les personnes, permettra de promouvoir des activités pour contrer le déclin et l’exclusion sociale. Le système est composé d’une plateforme robotique dotée d’un réseau de capteurs et d’objets intelligents répartis dans la maison pour permettre le suivi. Une communauté virtuelle en ligne et un centre d’activités servent non seulement à impliquer l’utilisateur dans des programmes d’exercices qui stimulent la santé, mais fournissent également des opportunités d’interaction sociale.

Un système de soins à plusieurs couches

«Sa caractéristique principale est que l’utilisateur n’est pas obligé de porter un dispositif ni de modifier ses habitudes ou sa maison», explique Alberto Borghese, professeur d’informatique à l’Université de Milan et coordinateur du projet MoveCare. Ce système est fondé sur trois couches hiérarchisées: une couche d’intervention et de suivi, un soignant virtuel sous la forme d’un robot de service et une communauté en ligne pour favoriser l’engagement social. Tout est connecté via l’intelligence artificielle de MoveCare, qui contrôle le système et surveille son efficacité. Le système est conçu pour être utilisé en tandem avec une personne soignante physique. Cette relation est bénéfique non seulement pour la personne âgée mais aussi pour le soignant, car cela lui permet d’optimiser son temps et d’aider d’autres personnes ou d’apporter différents types de soins. Un ensemble de capteurs répartis dans la maison est utilisé pour obtenir une image du mode de vie et des habitudes de l’utilisateur, et permet la navigation du robot. Parmi ces capteurs figurent un tapis de pression, des détecteurs de présence, un capteur d’allumage de la télévision et d’autres dispositifs sur les portes.

Des jeux sains

Lors des essais, les jeux favorisant l’exercice se sont révélés populaires. «Ils ont été mis en place par le biais de graphismes simples, mais attirants, et d’une mécanique de jeux intuitive», signale Alberto Borghese. «Un autre résultat intéressant a été que, dans deux des études menées, quelques participants se sont liés d’amitié et ont continué à se retrouver en dehors de leur participation aux projets pilotes», ajoute-t-il. L’équipe a identifié deux fonctions essentielles pour lesquelles les robots de service sont indispensables: pour demander de l’aide et pour chercher des objets. Ces robots apportent des pistes de recherche supplémentaires qui pourraient être explorées à l’avenir. «Nous avons démontré la manière dont de beaux objets et une conception sophistiquée jouent un rôle majeur dans l’acceptation des produits numériques, et que les objets intelligents peuvent s’avérer vraiment utiles pour surveiller le déclin des personnes âgées», explique Alberto Borghese. Parmi les objets intelligents conçus par MoveCare, le stylo intelligent a récolté un grand succès. Il s’agit d’un stylo normal, modifié afin d’inclure des capteurs, un microcontrôleur et une transmission Wi-Fi. La subvention s’est avérée fondamentale, car elle a permis au projet MoveCare de recruter des jeunes chercheurs, qui se sont penchés sur différents aspects du projet. Elle a également permis la création des 15 prototypes utilisés dans le cadre des études pilotes.

Mots‑clés

MoveCare, personnes âgées, soins, système, plateforme robotique, travail, marché

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application