Skip to main content
European Commission logo print header

Vascular Optical Tomographic Imaging System” We help diabetics keep their feet

Article Category

Article available in the following languages:

Aider les personnes diabétiques à conserver leurs pieds

Les diabétiques présentent un risque accru de manifester une ischémie critique des membres, une maladie pouvant aboutir à l’amputation du pied. Cependant, un nouvel ensemble de dispositifs entend changer la donne en dépistant, en déterminant le stade et en surveillant de manière sûre le pied diabétique.

Santé icon Santé

La plupart d’entre nous tiennent pour acquise la capacité de notre corps à guérir les plaies, mais ce n’est pas ainsi pour les centaines de millions de personnes atteintes de diabète. En effet, les diabétiques ont un risque accru de développer une maladie artérielle périphérique (MAP), qui consiste en une sténose anormale des artères qui affecte le plus souvent le flux sanguin des jambes. Si la MAP de la personne diabétique n’est pas diagnostiquée et donc pas traitée, elle peut évoluer et devenir une ischémie critique des membres (ICM), une maladie caractérisée par des douleurs ischémiques au repos, des ulcères provoqués par une insuffisance artérielle et une gangrène. L’ICM a un pronostic négatif: 25 % des patients font l’objet d’une amputation du pied ou décèdent juste un an après la pose du diagnostic, et 50 % décèdent dans les cinq ans qui suivent le diagnostic. La clé pour prévenir l’ICM consiste à garantir qu’un approvisionnement suffisant en sang parvienne à la plaie. C’est la raison d’être de VOTIS. «Notre objectif est d’améliorer la qualité de vie du nombre croissant de diabétiques en réduisant le risque d’amputation et d’autres conséquences liées à la réduction du flux sanguin», explique Merrill Weber, cofondateur, PDG et président de VOTIS. Grâce au soutien d’une étude de marché et de faisabilité financée par l’UE, le système VOTIS est plus près d’obtenir l’autorisation pour une utilisation clinique.

D’un dispositif à trois

Dans un premier temps, VOTIS a été conçu comme un seul dispositif portable et peu coûteux pour dépister, déterminer le stade et surveiller de manière sûre le pied diabétique. Toutefois, au cours de l’étude de faisabilité, la direction du projet s’est rapidement rendu compte qu’en réalité ils commercialisaient trois dispositifs distincts. «Une fois que nous avons compris cela, nous avons reformaté la technologie en une suite de trois dispositifs», explique Merrill Weber. «Par conséquent, nous disposons désormais d’une solution pouvant accompagner la personne diabétique tout au long de son parcours: de l’identification de la MAP jusqu’au suivi de la maladie, en passant par la manifestation de l’ICM et, en cas de besoin, jusqu’à la salle d’opération.» Alors que le premier dispositif, appelé PedCheck, sert à dépister les pieds des patients pour détecter une MAP, le deuxième dispositif, appelé PedStage, est utilisé par un spécialiste pour évaluer le flux d’oxygène et de sang dans le pied, la gravité des ulcères ou de la gangrène et l’infection, ainsi que pour suivre les changements objectivement au fil du temps. «Pour la première fois, les médecins peuvent bien observer ce qu’ils font», signale Merrill Weber. «En identifiant les zones du pied où la perfusion fait défaut, le médecin peut déterminer quelles artères spécifiques de la jambe sont bloquées.» Si la maladie s’aggrave au point qu’une revascularisation, un pontage, une chirurgie ouverte ou une amputation partielle ou mineure sont nécessaires, le médecin peut utiliser un troisième dispositif, appelé PedFlo, pour obtenir une évaluation en temps réel du flux sanguin du pied pendant la procédure.

Avantages pour les patients

Aujourd’hui, VOTIS comprend parfaitement la manière dont son ensemble de dispositifs peut profiter aux patients. «En nous aidant à étendre notre idée, nous avons désormais une solution prête à accompagner les personnes diabétiques à chaque étape et à retarder, voire éliminer totalement, le besoin de recourir à une amputation», conclut Merrill Weber. L’équipe réunit actuellement des fonds supplémentaires pour construire des prototypes bêta de ses trois dispositifs. Ces prototypes feront ensuite l’objet de tests sur le terrain en Allemagne, en Inde, en Israël, en Italie et aux États-Unis. En cas de succès, VOTIS cherchera à obtenir le marquage CE et l’autorisation de la Food and Drug Administration des États-Unis afin de commercialiser les dispositifs dans les marchés d’Europe et des États-Unis respectivement, et d’atteindre également d’autres marchés internationaux.

Mots‑clés

VOTIS, personnes diabétiques, ischémie critique des membres, diabète, maladie artérielle périphérique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application