Skip to main content

Floating Tidal Energy Commercialisation project (FloTEC)

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une technologie marémotrice rentable et performante bientôt disponible dans les Orcades, en Écosse

Le premier démonstrateur commercial de turbine marémotrice flottante d’Orbital Marine Power va bientôt montrer tout son potentiel dans des conditions réelles. L’O2 représentera la technologie la plus puissante de ce type au monde, capable de répondre aux besoins annuels en électricité de plus de 1 700 foyers britanniques.

Énergie

Soutenu dans le cadre du projet Horizon 2020 FloTEC (Floating Tidal Energy Commercialisation project), l’O2 est une merveille de technologie marémotrice. Il offre une meilleure captation de l’énergie et réduit le coût de l’énergie marémotrice flottante à moins de 200 EUR par MWh. «Notre ambition était de fournir plus d’énergie à moindre coût», explique James Murray, responsable du programme chez Orbital. «Les innovations consistent notamment en des pales d’un rotor de 20 m de diamètre, qui augmentent jusqu’à 50 % le rendement, ainsi qu’une série d’innovations en matière de conception destinées à assurer l’accessibilité de tous les systèmes pour une maintenance à moindre coût. Ce sera une première pour une turbine d’énergie marémotrice à grande échelle». FloTEC apporte un financement de l’UE à hauteur de 10 millions EUR pour la commercialisation de cette nouvelle technologie. Il développe également une série d’innovations et d’activités de recherche associées à la chaîne d’approvisionnement. Bien que l’ingénierie ait débuté en 2016, elle s’appuie sur un programme de développement à long terme lancé en 2002. La société a récemment testé un prototype de 2 MW, le SR2000, qui a produit plus de 3 200 MWh d’électricité. «Chez Orbital, nous avons toujours pensé que la plate-forme est la technologie clé pour l’énergie marémotrice. Nous avons par conséquent développé une solution hautement optimisée qui garantit une installation, un accès et une maintenance sûrs de tous les sous-systèmes de production. Les opérateurs peuvent utiliser des petits bateaux de travail peu coûteux, sur site, pour toutes les opérations, même à l’échelle d’une unité commerciale», explique James Murray.

Un démonstrateur au long cours

Le projet FloTEC devrait se terminer en février 2021. La nouvelle conception répond à tous les objectifs du projet liés à la réduction des coûts. La turbine est actuellement en cours de construction, avec des efforts impliquant une chaîne d’approvisionnement paneuropéenne. Lorsqu’elle sera terminée, la turbine Orbital O2 prendra la forme d’une superstructure flottante de 72 mètres de long. Elle supportera deux turbines de 1 MW pour une puissance nominale (ou, en d’autres termes, la puissance soutenue à pleine charge prévue) de 2 MW, à une vitesse de courant de marée de 2,5 m/s. Grâce à des rotors dont le diamètre atteint 20 m, elle disposera d’une surface de rotor de 600 m², la plus grande jamais vue sur une seule plate-forme de production d’énergie marémotrice. L’énergie sera exportée de la turbine via le câble sous-marin et la sous-station terrestre d’EMEC, et alimentera le réseau national de l’archipel des Orcades lorsqu’elle sera pleinement opérationnelle. Lors des essais qui y été ont effectués jusqu’en 2018, la SR2000 a fourni jusqu’à 25 % des besoins en électricité des îles Orcades. Orbital souhaite lancer son O2 dans la seconde moitié de 2020. «Nous prévoyons d’intégrer autant d’exploitation et de validation sur site que possible avant la fin du projet FloTEC. Quoi qu’il en soit, l’O2 fonctionnera comme un “démonstrateur” pendant plus de 15 ans, garantissant la compilation d’un ensemble de données à long terme très détaillées sur les performances énergétiques, la fiabilité des composants et la surveillance environnementale», conclut James Murray. À long terme, Orbital espère que son O2 se révélera être une technologie clé dans le secteur de l’énergie marémotrice. Elle constituera sans aucun doute une référence pour les parties prenantes à la recherche d’une énergie marémotrice à faible coût et d’une conception à l’épreuve du temps.

Mots‑clés

FloTEC, Orbital, turbine marémotrice, démonstrateur, énergie marémotrice, superstructure flottante, Orcades, O2

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application