Skip to main content

The first holistic & preventive monitoring system of dairy cows’ health

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un capteur gastrique pour surveiller la santé des vaches

Près de la moitié des troupeaux laitiers sont décimés à cause de maladies. Grâce à un capteur à avaler, les éleveurs peuvent recevoir des alertes précoces en cas de maladie, ce qui permet de réduire les coûts et d’accroître le bien-être du bétail.

Alimentation et Ressources naturelles

Si les bovins peuvent vivre jusqu’à 20 ans dans la nature, les vaches laitières des fermes industrielles ont une espérance de vie de seulement 5,4 ans. Les maladies liées à la lactation et à la grossesse entraînent la mort précoce de jusqu’à 40 % d’un troupeau, ce qui représente une perte économique énorme ainsi que des coûts élevés en termes de bien-être animal et d’environnement. Le projet rumicon, soutenu par l’UE, a étudié le potentiel commercial d’un capteur qui reste dans l’estomac afin de donner aux éleveurs une alerte précoce en cas de problèmes vétérinaires. «À l’heure actuelle, la plupart des éleveurs considèrent une réduction de la quantité de lait produite comme un signe que quelque chose ne va pas», explique Lars Abraham, coordinateur du projet. «Mais cette donnée peut être un indicateur très tardif pour plusieurs maladies de la vache, d’où le besoin de capteurs.»

Signal radio

Avec dropnostix, Lars Abraham propose aux éleveurs un capteur en plastique qui peut être avalé par la vache et qui reste dans le réticulum, le deuxième des quatre compartiments de l’estomac de la vache. L’appareil peut mesurer la température, les mouvements et les contractions du rumen, un diagnostic clé pour les vétérinaires. Une station de base radio installée dans l’étable communique sans fil avec le capteur jusqu’à 40 mètres de distance, recueillant des données toutes les heures, ou plus fréquemment pendant les étapes clés du cycle de vie de l’animal, par exemple la gestation et le vêlage. Les données sont transmises par dropnostix à l’éleveur, qui décide des mesures à prendre en fonction des relevés.

Comportement anormal

Grâce à ce capteur breveté, dropnostix peut donner une alerte précoce en cas de fièvre et identifier les vaches qui s’alimentent ou boivent de façon anormale. «Nous n’avons pas le droit de dire à l’éleveur comment traiter les vaches – c’est à lui de prendre cette décision», explique M. Abraham: «Mais nous pouvons l’informer que la vache a un comportement anormal et qu’il se pourrait qu’elle soit malade.» Quand on s’occupe de 1 000 vaches, il est utile de savoir lesquelles il faut surveiller.» Le capteur a plus ou moins la taille d’un poing, un peu comme le bolus de calcium donné aux vaches en guise de traitement, explique Lars Abraham, ajoutant que c’est une procédure standard que les éleveurs peuvent réaliser sans aucun problème. Une fois en place, le capteur n’est pas digéré mais reste en permanence dans l’estomac jusqu’à ce que la vache soit abattue. C’est la raison pour laquelle la batterie de bord a une durée de vie de 5 ans.

D’abord l’Europe, puis l’Amérique latine

Dropnostix vend un package qui comprend des frais uniques d’installation pour l’équipement radio, des frais de service pour le flux de données et une redevance matériel par capteur. Lars Abraham explique que la société a des contrats avec des éleveurs jusqu’en 2021, avec plus de 100 capteurs actuellement mis en service et 1 500 autres en attente de livraison une fois que les restrictions de mouvement dues à la COVID-19 seront assouplies. Le projet rumicon a été soutenu par le programme européen Horizon 2020. «Cela nous a permis de créer un réseau avec un mentor suisse», souligne M. Abraham, qui prévoit d’introduire une demande de subvention de phase 2. «Nous avons maintenant besoin d’un financement pour la prochaine étape. Des producteurs laitiers d’Amérique latine nous demandent quand nous serons prêts à entrer sur leur marché; c’est notre principal objectif: faire de dropnostix une entreprise mondiale à succès basée en Europe.»

Mots‑clés

rumicon, vache, rumen, capteur, intestin, estomac, réticulum, maladie, troupeau, laitier, éleveur, COVID-19

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application