Skip to main content

Overcoming the salinity barrier

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un nouveau traitement des graines pour remédier à la salinité des sols et améliorer la sécurité alimentaire mondiale

Une jeune entreprise «agtech» israélienne a mis au point un traitement des graines personnalisé qui permet aux cultures de croître dans des sols salins peu favorables. Ce traitement, qui présente des avantages prometteurs pour les grands producteurs et distributeurs de graines ainsi que pour les petits exploitants agricoles, pourrait jouer un rôle décisif dans l’éradication de la faim.

Changement climatique et Environnement
Alimentation et Ressources naturelles

La concentration excessive de sels solubles dans le sol, aussi appelée «sol salin», a un effet négatif sur l’absorption des nutriments et de l’eau par les plantes. Véritable casse-tête pour l’industrie agricole mondiale, ce phénomène freine la croissance et réduit le rendement des cultures. La salinité des sols est un problème qui touche environ 20 % des terres cultivées à travers le monde et, à ce titre, il constitue un défi mondial pour l’industrie agricole. Il fait notamment des ravages chez les petits exploitants agricoles et communautés rurales, qui paient un lourd tribut suite à la diminution du rendement de leurs cultures causée par les sols salins et dont les moyens sont limités pour réduire son impact ou chercher des solutions pour y remédier.

Nouveau traitement des graines pour les sols salins

La start-up «agtech» israélienne, SaliCrop Ltd, a conçu un traitement des graines innovant ciblant les sols salins et l’eau salée. Sans OGM et pouvant être adapté à des variétés de cultures spécifiques, ce traitement fait appel à un procédé de chimie humide unique qui stimule une réaction épigénétique en conditions salines et aux stades de graine. SaliCrop a d’ores et déjà réalisé plusieurs essais en laboratoire et sur le terrain de preuve de concept, couronnés de succès, affichant une augmentation moyenne de 12 à 30 % du rendement des cultures dans des conditions salines pour un large éventail de cultures de légumes et de céréales clés. La société a maintenant amorcé le processus de préparation en vue de la commercialisation de son produit, en menant une étude de faisabilité dans le cadre de la phase 1 du programme de l’instrument PME de l’UE. «L’objectif cardinal du projet SALICROP était d’élaborer un plan d’affaires solide, qui représente la première étape pour asseoir la position de leader mondial de la société dans la production de graines dans des conditions salines», explique Dotan Borenstein, coordinateur du projet et PDG de SaliCrop. Le projet a notamment mené des études de faisabilité qui poursuivaient des objectifs technologiques, commerciaux et financiers.

Des essais de terrain réussis

Trois expériences, deux avec des espèces du genre Capsicum et une avec du blé, ont été menées en Israël au cours des cinq mois qu’a duré le projet. Contenant à la fois des graines traitées et des graines non traitées, ces cultures ont été testées dans des conditions salines, et les résultats ont été comparés à un groupe témoin planté dans des conditions normales. Dans tous les cas, les résultats ont montré que dans des conditions salines, les graines traitées se sont mieux développées que les graines non traitées. Des essais sur le terrain de grande envergure ont également été menés en Inde, un pays que Dotan Borenstein considère comme un marché clé pour SaliCrop. «Le riz est la culture dominante en Inde, et le pays compte parmi les plus grands producteurs de riz au monde. Cela dit, à l’instar de beaucoup d’autres cultures, il est sensible au sel. De nombreuses zones côtières de l’Inde connaissent des rendements sous-optimaux en raison de la salinité du sol. En effet, une étude de marché a découvert que, malgré l’immense superficie consacrée à la production de riz, le rendement à l’hectare de l’Inde est l’un des plus faibles au monde.» Entre juillet et novembre 2019, le projet SALICROP a mené des essais sur le terrain dans l’État indien du Maharashtra avec une variété locale de riz communément utilisée par les petits exploitants. En 2019, l’Inde a connu une mousson anormalement longue qui a duré jusqu’en octobre. Les pluies torrentielles ont emporté avec elles une grande partie du sel excédentaire des sols, ce qui était une bonne nouvelle pour les agriculteurs, mais pouvait fausser les résultats des essais de terrain prévus portant sur la salinité du sol. «Malgré ces conditions salines meilleures que prévu, les graines traitées par SaliCrop pour la variété en question ont permis d’obtenir un rendement de 14 % supérieur à celui des graines non traitées», commente Dotan Borenstein.

Préparatifs en vue de la commercialisation

Outre les essais sur le terrain, Dotan Borenstein explique que le projet SALICROP a réalisé une étude du marché approfondie portant sur la salinité des sols et est entré en contact avec des clients et parties prenantes clés. «Nous avons rencontré des producteurs et des distributeurs de graines, ainsi que des agences agricoles gouvernementales et des organisations d’aide internationales en Inde et en Afrique, afin d’évaluer la faisabilité de fournir le traitement aux petits exploitants agricoles.» Dotan Borenstein estime que SaliCrop est plus qu’un moyen d’améliorer le rendement des cultures; SaliCrop est une étape en vue d’atteindre l’objectif de développement durable visant à mettre un terme à la faim et à parvenir à la sécurité alimentaire à l’échelle mondiale.

Mots‑clés

SALICROP, sol, salinité, graines, Inde, sol salin, essais sur le terrain, traitement des graines, agriculture

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application