Skip to main content

FINDER: FIghtiNg DEngue viRus, a novel strategy for the development of fully protective antivirals that act by disrupting the DENV NS3/NS5 interaction

Article Category

Article available in the folowing languages:

Trouver un remède à la dengue

Le ciblage de l’interaction protéine-protéine semblerait avoir un effet antiviral contre le virus de la dengue, une étape importante vers le développement d’un vaccin efficace pour lutter contre la dengue.

Santé

Le virus de la dengue se transmet par le biais d’un moustique et provoque une maladie appelée dengue. Cette maladie est fréquente dans les régions tropicales et subtropicales, présente dans plus de 130 pays différents, ce qui signifie que presque la moitié de la population mondiale est exposée au virus. Chaque année, le virus de la dengue infecte plus de 390 millions de personnes. Alors que la plupart des personnes ne souffrent que de symptômes légers, plus de 500 000 d’entre elles contractent une maladie grave avec des conséquences potentiellement mortelles. En raison de la hausse des températures, de l’urbanisation et des voyages internationaux, la propagation de la distribution du virus de la dengue et son taux d’infection devraient s’accroître, ce qui rend encore plus urgent le besoin en vaccins et médicaments efficaces. Le projet FINDER, financé par l’UE, a représenté le fer de lance de ces initiatives. «Notre projet s’est concentré sur l’identification précoce de nouveaux composés antiviraux qui pourraient être efficaces contre les infections par le virus de la dengue», explique Andrea Brancale, professeur de chimie médicinale à l’Université de Cardiff. «Nous sommes intéressés par ce virus spécifique puisqu’il s’agit d’une infection avec un besoin médical clairement non satisfait, sans traitement direct ni vaccination efficace pour le traiter.» Les recherches ont été entreprises avec le soutien du programme Actions Marie Skłodowska-Curie et menées par Giulio Nannetti, titulaire d’une bourse individuelle du programme.

Des résultats extrêmement encourageants

Dans le cadre de leurs recherches, l’équipe d’Andrea Brancale, travaillant en collaboration avec les chercheurs de l’Université de Padoue, a combiné des méthodologies de conception de médicaments assistée par ordinateur, des outils biochimiques et des essais antiviraux cellulaires. Alors que la plupart des recherches dans ce domaine se concentrent sur la conception d’inhibiteurs enzymatiques traditionnels, ce projet se distingue par le fait qu’il travaille sur une cible virale non classique: l’interface entre deux protéines virales. «L’idée de cibler une interaction protéine-protéine a été largement utilisée dans le domaine de la lutte contre le cancer, mais il reste assez inexploré dans la conception de composés antiviraux», explique Andrea Brancale. «Dans ce sens, notre projet représente l’une des premières tentatives pour concevoir des composés contre la dengue ciblant une interaction protéine-protéine.» Ce travail a permis à l’équipe de FINDER d’identifier un groupe de candidats moléculaires qui, en ciblant une interaction protéine-protéine, ont la capacité d’exercer un effet antiviral contre le virus de la dengue. «Ces résultats sont extrêmement encourageants et seront déterminants pour nous permettre de poursuivre nos travaux à l’avenir», ajoute Andrea Brancale.

Le travail continue

Bien que le projet FINDER soit maintenant terminé, les travaux se poursuivent. «J’estime que nous avons une opportunité unique de faire avancer nos recherches afin d’étayer l’idée de cibler l’interaction protéine-protéine chez des virus pour découvrir de nouveaux antiviraux», signale Andrea Brancale. Les chercheurs travaillent actuellement à publier certains des premiers résultats du projet. Ils les ont récemment présentés à l’occasion de différentes conférences, comme la Conférence internationale sur la recherche antivirale à Baltimore, aux États-Unis, le 7e Congrès européen de virologie à Rotterdam, aux Pays-Bas, et la 4e édition de l’université d’été sur les approches innovantes pour l’identification d’agents antiviraux à Cagliari, en Italie. Ils examinent également la possibilité de développer davantage certains composés, en vue de les commercialiser.

Mots‑clés

FINDER, virus de la dengue, dengue, interaction protéine-protéine, composés antiviraux, antiviraux

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application