Skip to main content

Non-invasive solution for periodontal and peri-implant diseases

Article Category

Article available in the folowing languages:

La céramique prévient l’infection des implants dentaires grâce à un effet bactériostatique

L’accumulation de plaque dentaire peut entraîner la formation de caries ainsi que de maladies parodontales, l’une des formes les plus prédominantes de pathologie osseuse chez l’homme. Par le biais d’un implant dentaire innovant, le projet INPERIO offre une solution pour lutter contre les bactéries de la plaque dentaire et maintenir ces implants en bonne santé.

Santé

Les maladies parodontales, comme la gingivite et la parodontite, sont infectieuses et provoquées par la formation de biofilms bactériens ou de plaque dentaire. Les bactéries associées à la parodontite détruisent les structures qui entourent et soutiennent les dents. Elles sont également liées à d’autres maladies systémiques, comme des maladies respiratoires et divers troubles auto-immuns.

Un implant dentaire innovant

Lorsqu’une maladie parodontale survient en présence d’implants au lieu de dents naturelles, elle est encore plus agressive et reçoit le nom de péri-implantite. Étant donné que le traitement antimicrobien localisé ne fonctionne pas, les chercheurs du projet INPERIO, financé par l’UE, ont mis au point un implant dentaire innovant qui combine des technologies révolutionnaires. «Notre objectif consistait à fournir une solution aux patients atteints de péri-implantite en combinant des biomatériaux brevetés», explique Lidia Goyos, coordinatrice d’INPERIO et gestionnaire de projet chez Nanoker Research S.L. Les chercheurs ont combiné deux technologies brevetées (propriété du Conseil supérieur espagnol de la recherche scientifique, CSIC, et sous licence exclusive de Nanoker Research S.L.) afin de créer une prothèse dentaire innovante: un nouveau composite céramique et un nouveau bioverre. Ce matériau composite céramique avancé, qui combine de la zircone stabilisée au cérium et de l’alumine, présente de nombreux avantages par rapport aux solutions dentaires céramiques existantes, notamment des fonctionnalités supérieures en matière de conception. Il présente également une rugosité de surface optimale, évitant le besoin de recourir à des traitements supplémentaires et agressifs de la surface pour favoriser l’ostéo-intégration. En outre, ses propriétés mécaniques peuvent résister à long terme aux forces de la cavité buccale.

Performances cliniques et perspectives d’avenir

La technologie INPERIO permet de produire des implants à petit diamètre, parfaits pour des restaurations esthétiques. La conception de cet implant permet également d’effectuer des corrections d’angle, des restaurations de prothèses vissées et des poses immédiates d’implants dentaires. De plus, il est disponible dans toutes les tailles afin de répondre aux besoins du patient. «L’aspect le plus important du comportement clinique de l’implant INPERIO est qu’il suit exactement les mêmes protocoles prosthétiques et chirurgicaux que les implants en titane, tout en apportant les avantages antimicrobiens et biologiques de la céramique», souligne Lidia Goyos. Le revêtement en bioverre évite l’adhésion bactérienne tout en permettant le renforcement de l’attache au tissu mou par rapport aux implants standards en titane. En évitant la formation de plaque bactérienne, cet implant garantit la préservation de l’os du patient, qui s’avère être la principale cause d’échec à long terme des implants conventionnels. L’implant peut être employé à de nombreux stades de la maladie, ce qui permet de réduire la douleur et le caractère invasif des traitements. Fait important, sa mise en œuvre devrait réduire les dépenses en soins de santé liées aux maladies parodontales et à la péri-implantite. Il permettra également de réduire la consommation d’antibiotiques, ainsi que l’émergence de bactéries résistantes aux antibiotiques. Selon Lidia Goyos, «l’équipe scientifique d’INPERIO a été capable de repousser ses limites au-delà de ce qui était prévu, aboutissant ainsi à un produit révolutionnaire qui, nous l’espérons, aura des répercussions très positives sur la santé des patients atteints de maladies parodontales et de péri-implantite à travers le monde». L’équipe travaille actuellement sur un nouveau produit: un implant dentaire en deux parties entièrement en céramique ayant la versatilité des implants dentaires en titane en deux parties les plus avancés. En outre, ils entreprennent toutes les démarches nécessaires en matière de certification pour commercialiser le revêtement en bioverre le plus rapidement possible et l’inclure à la liste de produits exclusifs de Nanoker Research S.L.

Mots‑clés

INPERIO, implant dentaire, céramique, péri-implantite, bioverre, parodontite

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application