Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les avions de transport régional font un grand pas en avant en termes d’innovation

Plusieurs éléments ont une importance essentielle pour renforcer les collaborations, le leadership mondial et la compétitivité de l’industrie aéronautique européenne: des composites légers et bon marché conçus dans le respect de l’environnement, une surveillance de l’intégrité structurelle du fuselage, ainsi que des innovations concernant la conception des ailes, les systèmes de bord, les technologies de fabrication et d’assemblage. Le projet REG GAM 2018 repousse les limites technologiques de l’aviation européenne.

Transports et Mobilité

Les compagnies aériennes régionales desservant de petits hubs ou aéroports utilisent généralement des jets régionaux et des avions à turbopropulseurs conçus pour transporter entre 20 et 130 passagers sur des vols court ou moyen-courrier. À la fin de l’année 2015, la flotte mondiale de l’aviation régionale comptait environ 9 000 unités (4 350 avions à turbopropulseur et 4 650 jets régionaux). Environ 40 % des vols commerciaux étaient effectués par des avions de transport régional, ce qui représente 25 % du nombre total d’heures de vol. Le marché des avions de transport régional est actuellement dominé par des acteurs non européens, à l’exception d’ATR (une entreprise commune entre Airbus SAS et Leonardo SPA), un fabricant d’avions à turbopropulseurs. L’industrie aéronautique européenne doit investir dans des technologies nouvelles ou améliorées – plus écologiques – afin d’assumer un rôle de premier plan dans ce secteur difficile du transport régional.

Des démonstrateurs de technologies avancées pour les avions de transport régional

Le projet REG GAM 2018 de Clean Sky 2, qui fait partie de la plateforme régionale de démonstration d’aéronefs innovants (IADP pour Regional Innovative Aircraft Demonstration Platform), avait pour objectif de développer des technologies adaptées aux avions de transport régional et multi-missions avancés, pour les intégrer et les valider au niveau des appareils (jusqu’au niveau de maturité technologique 6). Les programmes de démonstration comprennent deux bancs d’essai volants et quatre démonstrateurs intégrés au sol: fuselage et cabine passagers innovants grandeur réelle, «iron bird» (banc d’intégration) et caisson de voilure extérieur. Le projet s’est concentré sur les composites légers et peu coûteux conçus de manière écologique, sur les conceptions d’aile innovantes et la surveillance de l’intégrité structurelle du fuselage, ainsi que sur les systèmes de contrôle de bord et de vol et les technologies de fabrication et d’assemblage d’avant-garde. Les examens de conception critiques ont été menés avec succès pour les démonstrateurs au sol.

Des démonstrateurs sur banc d’essai volant pour des avions plus économes en carburant

Dans le cadre des technologies de pointe développées, les deux démonstrateurs de banc d’essai volant comporteront une aile adaptative innovante ainsi qu’une aile à haut rendement et à faible bruit. Les partenaires valideront différentes technologies comme l’aile active, l’aérodynamique adaptative, l’écoulement laminaire naturel, les dispositifs hypersustentateurs, les structures activement déformables (morphing), le contrôle et l’atténuation avancés des charges, l’intégration des systèmes et les structures d’aile avancées en polymère renforcé de fibres de carbone. Les modifications ont déjà commencé en ce qui concerne le démonstrateur multi-missions.

Des démonstrateurs innovants pour le fuselage et la cabine passagers

Le démonstrateur structurel présentera des technologies avancées pour les matériaux composites à haute résistance, les concepts structurels intégrés, la surveillance de l’intégrité des structures et la détection des dommages. Pour le démonstrateur Pax-Cabin, la conception de cabine centrée sur l’humain, le système de contrôle de l’environnement et la gestion thermique sont figés. «Un confort et un bien-être accrus dans la cabine passagers contribueront à améliorer l’expérience des passagers en vol dans les avions de transport régional de pointe», fait remarquer Vito Perrupato, chef de projet chez Leonardo Aircraft. Le caisson de voilure grandeur nature permettra de valider des technologies pour la conception et l’assemblage de structures innovantes à faible coût et à faible poids. Les bénéficiaires du projet ont mis au point la chaîne d’outils de fabrication des panneaux supérieurs.

Un iron bird est un avion «jumeau» basé au sol qui ne vole jamais et reste dans un laboratoire, subissant des tests et des analyses constants pour vérifier et valider les performances des systèmes de bord afin d’appuyer le processus de conception. Il évalue par exemple les performances du système de production et de distribution d’énergie électrique, du contrôle de l’environnement et des systèmes d’actionnement électromécaniques. Les membres du projet ont fabriqué l’ossature de l’iron bird. L’IADP des avions de transport régional est une grande famille de plus de 100 PME, centres de recherche, universités et industries dont l’objectif consiste à faire mûrir les technologies afin d’aider l’Europe à atteindre ses objectifs climatiques. «Dans l’aviation commerciale, le marché des avions de transport régional reste un secteur de croissance clé de l’industrie aérienne et contribue de manière significative à la création d’un système de transport aérien efficace, créant de nouveaux emplois et assurant une mobilité sûre et fluide, tout en respectant l’environnement en vue d’un accord européen concernant la neutralité carbone», conclut Vito Perrupato.

Mots‑clés

REG GAM 2018, avions de transport régional (REG), Innovative Aircraft Demonstration Platform (IADP), aile, fuselage, cabine passagers, systèmes, démonstrateurs grandeur nature, banc d’essai volant

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application