Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Aider les entreprises rurales à passer à l’économie circulaire

Les entreprises situées dans les régions reculées doivent parfois repenser leur modèle commercial, afin de pouvoir saisir de nouvelles opportunités. Le projet LIVERUR leur propose une boîte à outils pratique pour changer leur façon de travailler (en réseau), orienter leur entreprise vers l’économie circulaire et améliorer la qualité de vie dans les zones rurales.

Alimentation et Ressources naturelles

Les entrepreneurs ruraux se retrouvent souvent déconnectés à double titre, aussi bien par rapport aux grands marchés que vis-à-vis des autres acteurs locaux. Remédier à cette double marginalisation leur permettrait d’accéder à de nouveaux marchés tout en donnant un coup de fouet à l’économie circulaire. Le projet LIVERUR (Living Lab research concept in Rural Areas), financé par l’UE, aide les acteurs ruraux à établir les relations adéquates en leur proposant une série d’outils concrets permettant de rendre leur entreprise plus durable. Ces outils font partie du concept innovant Regional Circular Living Lab Business Model (RAIN), qui est actuellement mis en œuvre dans 13 régions pilotes en Europe. Ces régions mettent en place des «laboratoires vivants» où les utilisateurs, au rang desquels figurent des scientifiques et des professionnels, peuvent établir des relations dans des contextes réels, afin d’identifier des solutions innovantes pour relever leurs défis par le biais de la co-création.

Une grande diversité de défis

«LIVERUR concerne des régions confrontées à divers défis, comme les communautés insulaires et montagnardes, avec des activités allant de l’agrotourisme à la production alimentaire artisanale, en passant par l’artisanat traditionnel. Elles englobent différentes langues, cultures et traditions, mais ont toutes en commun un même objectif consistant à protéger et améliorer leur mode de vie en milieu rural», déclare Pablo Cano, directeur du bureau des projets internationaux de l’Universidad Católica San Antonio de Murcie et coordinateur de LIVERUR. Le concept RAIN les aide à concevoir des modèles commerciaux durables et innovants, adaptés à leurs propres défis. «Cela s’est avéré particulièrement important dans le contexte de la pandémie, qui a poussé les entrepreneurs ruraux à chercher des solutions innovantes», fait remarquer Pablo Cano. Le projet a bien montré qu’il était important d’établir de nouvelles relations: «De nombreux acteurs des régions pilotes LIVERUR sont géographiquement proches, mais ils ne collaborent pas, en dehors de leurs activités commerciales traditionnelles ou de leurs réseaux de fournisseurs», explique-t-il. LIVERUR permet de combler le fossé séparant les acteurs locaux en les impliquant dans la co-création de solutions.

Une nouvelle stratégie pour les produits laitiers biologiques

De quoi s’agit-il en pratique? Prenez l’exemple de l’île portugaise de Terceira, dans l’archipel des Açores, l’une des régions pilotes. Représentant 30 % de la production nationale de lait, l’élevage laitier joue un rôle essentiel dans l’économie locale des Açores. Parallèlement, la région est confrontée à des défis comme la vulnérabilité au changement climatique ou un usage limité des technologies. Le laboratoire vivant pilote, qui fait intervenir un large éventail de partenaires coordonnés par le parc scientifique et technologique local TERINOV, entend accroître la qualité et la durabilité de la chaîne d’approvisionnement locale en lait. BioAzórica, une coopérative laitière biologique partenaire du projet, a utilisé les outils RAIN pour définir les forces et les difficultés, et déterminer les activités permettant de les résoudre. Les partenaires travaillent actuellement au lancement d’un projet pilote de production laitière biologique qui proposera un nouveau modèle commercial pour cette production et couvrira tous les aspects technologiques du processus, dans le cadre d’une stratégie régionale visant à stimuler l’agriculture biologique.

Une communauté en ligne

Pour permettre aux parties intéressées de rejoindre les laboratoires vivants existants ou d’en créer eux-mêmes de nouveaux, une plateforme en ligne a été mise en place. La plateforme RAIN leur permettra d’échanger les uns avec les autres, d’accéder à la boîte à outils et de bénéficier d’une assistance pour développer des solutions adaptées à leurs besoins spécifiques. «Nous espérons créer une communauté plus large d’entrepreneurs ruraux et nous souhaitons également les rapprocher des décideurs politiques», conclut Pablo Cano. La plateforme RAIN continuera à être un outil de grande valeur pour les entreprises et les entrepreneurs ruraux après la fin officielle du projet LIVERUR, en 2021.

Mots‑clés

LIVERUR, régions éloignées, plateforme RAIN, économie circulaire, laboratoire vivant, entrepreneur rural, modèle d’entreprise, boîte à outils

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application