Skip to main content

Aviation-driven Data Value Chain for Diversified Global and Local Operations

Article Category

Article available in the folowing languages:

Aider l’aéronautique à adopter les innovations axées sur les données

Pour des raisons de sécurité et de respect de la vie privée, le secteur européen de l’aviation a longtemps hésité à pratiquer le partage de données, entre les différentes parties prenantes. Mais cela pourrait bientôt changer grâce à une nouvelle plateforme qui aidera l’aéronautique à tirer meilleur profit du potentiel des mégadonnées, ouvrant ainsi la voie à toute une série de services et de solutions susceptibles de bouleverser le secteur.

Économie numérique
Transports et Mobilité

Divers secteurs industriels exploitent la puissance des mégadonnées et de leurs analyses pour transformer fondamentalement leur façon de mener leurs activités. Une exception notable est le secteur aéronautique. En fait, il y a actuellement peu de diffusion et de partage de données entre les différents acteurs des secteurs liés à l’aviation. «L’industrie aéronautique européenne doit tirer parti de l’essor des données multisources afin de pouvoir bénéficier d’une intelligence augmentée et d’ouvrir la voie à toute une gamme de services inédits», déclare Dimitrios Alexandrou, directeur de l’innovation commerciale chez UBITECH, une entreprise technologique grecque. Le projet ICARUS (Aviation-driven Data Value Chain for Diversified Global and Local Operations), financé par l’UE, entend aider le secteur aéronautique à adopter les innovations axées sur les données, en mettant l’accent sur la création d’une chaîne de valeur des données. «Grâce à l’analyse des mégadonnées, à l’apprentissage approfondi, à l’enrichissement de données et au partage des données par chaîne de blocs, le projet ICARUS entend proposer une plateforme unique de données et d’intelligence pour l’industrie aéronautique», ajoute Dimitrios Alexandrou, qui assure la coordination du projet.

Un guichet unique pour les données et l’intelligence aéronautiques

L’objectif du projet consiste à conceptualiser, concevoir et développer la plateforme ICARUS. Une fois finalisée, cette plateforme permettra l’exploration de données, le partage par chaîne de blocs et le courtage d’une grande variété de sources de données hétérogènes. Elle servira également de guichet unique pour les données et l’intelligence du secteur aéronautique, couvrant l’ensemble du cycle de vie des mégadonnées, de leur collecte à leur conservation, leur exploration, leur intégration et leur analyse. «La plateforme permettra aux utilisateurs de mieux comprendre, par exemple, l’optimisation des vols, la sensibilisation à la pollution, les opérations touristiques, l’expérience des passagers, et même la manière dont les vols peuvent faciliter la propagation d’une épidémie», explique Dimitrios Alexandrou. «En tant que telle, elle constituera un outil précieux pour l’industrie aéronautique, pour les prestataires de services relatifs à ce domaine ainsi que pour les autres parties prenantes intersectorielles.» La plateforme servira également d’espace de travail de type «bac à sable», fiable et sécurisé, où les utilisateurs pourront mener des expériences analytiques dans un environnement de laboratoire clos, sûr et confidentiel. «La plateforme ICARUS entend répondre aux préoccupations liées à la sécurité et à la confidentialité qui sont à l’origine de la réticence de l’industrie aéronautique et des secteurs connexes à tirer parti des technologies relatives aux mégadonnées», fait remarquer Dimitrios Alexandrou. Selon lui, plusieurs acteurs externes ont déjà manifesté leur intérêt pour la plateforme.

Favoriser les innovations et les collaborations axées sur les données

Malgré certains retards liés à la COVID-19, le projet ICARUS a réussi à créer une plateforme promouvant des innovations et des collaborations axées sur les données dans l’ensemble du secteur aéronautique. «La plateforme ICARUS répond efficacement aux réticences du secteur s’agissant d’explorer, de conserver, de partager, d’échanger, d’intégrer et d’analyser en profondeur des mégadonnées, d’une façon fiable et équitable», conclut Dimitrios Alexandrou. «En d’autres termes, elle fournit les mégadonnées qui permettront de concevoir et de mettre en œuvre les nouveaux services innovants qui révolutionneront l’industrie aéronautique.» Une version bêta de la plateforme sera bientôt disponible. Les chercheurs du projet réfléchissent actuellement au meilleur plan d’affaires pour mettre la plateforme sur le marché.

Mots‑clés

ICARUS, aviation, données aéronautiques, mégadonnées, analyse, intelligence augmentée, apprentissage approfondi, chaîne de blocs

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application