Skip to main content

Electrified L-category Vehicles Integrated into Transport and Electricity Networks

Article Category

Article available in the folowing languages:

Stimuler l’adoption des véhicules électriques dans les villes

Bien qu’ils offrent aux villes une solution de mobilité intelligente et écologique, les consommateurs se méfient des véhicules électriques légers. ELVITEN a suivi leur utilisation et la manière dont ils sont perçus dans six villes européennes afin de documenter les campagnes d’adoption.

Transports et Mobilité

Les véhicules électriques légers (VEL), tels que les vélos, tricycles, scooters et quads électriques, ont suscité de l’intérêt en tant que solution de mobilité urbaine intelligente, offrant plus de flexibilité et polluant beaucoup moins que les options actuelles. Lorsque le projet ELVITEN, soutenu par l’UE, a démarré en 2019, la pénétration du marché des VEL était relativement faible par rapport aux véhicules conventionnels. «Les utilisateurs potentiels de VEL étaient préoccupés par l’autonomie, le prix, les performances et le manque d’infrastructures — en particulier de bornes de recharge, de stationnement et de voies réservées», explique Angelos Amditis, coordinateur du projet. Le projet ELVITEN avait pour objectif de sensibiliser le public aux avantages des VEL et d’étudier la meilleure façon de les intégrer dans les réseaux de transport et d’électricité. Quelque 225 VEL ont été mis à la disposition des citoyens de six villes européennes — Trikala, Rome, Bari, Gênes, Malaga et Berlin — sous forme de prêts à court ou à long terme. Les véhicules étaient assortis d’outils et de services TIC. Entre avril 2019 et juin 2020, une banque de données a été créée, composée d’informations provenant de 41 275 trajets et des résultats de 9 820 questionnaires. Sur cette base, les partenaires du projet ont élaboré des modèles commerciaux et des directives à l’intention des autorités de planification et des suggestions d’amélioration des véhicules à l’intention des fabricants. Par le biais d’activités de sensibilisation, telles que la campagne «Let’s Go Electric» sur les réseaux sociaux, ELVITEN a touché à la fois les citoyens et les décideurs politiques.

Démonstrations et collecte de données

Les véhicules fournis à chaque ville par les partenaires du projet Kyburz et S3T étaient un mélange de différents types de véhicules électriques. Ils étaient disponibles gratuitement pour une location à court ou à long terme, de quelques heures à plusieurs semaines. Des propriétaires privés de VEL ont également été invités à participer aux essais, et dix d’entre eux ont accepté l’invitation. Des espaces de stationnement et de recharge ont été installées à des emplacements appropriés dans chaque ville. Les 225 véhicules ont été équipés d’enregistreurs de données, afin de collecter et d’envoyer des données pseudonymisées sur les déplacements. Les utilisateurs finaux d’ELVITEN, qu’il s’agisse de conducteurs ou de gestionnaires de flotte, ont eu accès à l’application ELVITEN Unifying App, qui contient une série d’outils TIC, notamment des conseils de conduite écologique, un système de réservation, des informations sur les lieux de stationnement et de recharge, et des primes de fidélité. L’application web de gestion de flotte a fourni aux opérateurs des informations sur le statut des VEL. «À la fin des projets pilotes d’ELVITEN, nous avons constaté un changement d’attitude positif à l’égard de l’utilisation des VEL. Parmi ceux qui avaient utilisé les véhicules, la grande majorité a affirmé qu’ils utiliseraient des VEL plus de 4 jours par semaine. Cependant, malgré les perceptions positives de la vitesse, du confort, de la sécurité et de l’aspect écologique, certaines préoccupations ont été exprimées concernant le coût», explique Angelos Amditis.

Vers une plus grande électromobilité urbaine

Le travail d’ELVITEN contribue à soutenir le pacte vert de l’UE, car il offre des solutions de mobilité urbaine durable aux professionnels, tels que les coursiers, ainsi qu’aux particuliers. Mais les conclusions du projet suggèrent également l’importance des ensembles d’incitation pour surmonter les problèmes de coût, d’infrastructure et d’entretien. Il convient également de développer un cadre réglementaire cohérent entre les autorités. Les données du projet, les outils TIC, la modélisation et les directives commerciales peuvent désormais être exploités par les partenaires du projet, tels que Kyburz et la ville de Rome, aux côtés de l’industrie automobile au sens large et des services connexes, des autorités locales et des décideurs politiques, afin de développer une infrastructure de VEL. «Il est intéressant de noter que les données relatives aux trajets collectées pendant et après le premier confinement dû à la COVID nous indiquent que le marché des VEL va vraisemblablement se développer rapidement. Étant des véhicules unipersonnels à ciel ouvert, les VEL sont désormais encore plus attrayants pour les affaires et les loisirs», conclut Angelos Amditis.

Mots‑clés

ELVITEN, véhicules électriques légers, transport, ville, scooter, quad, vélo, pacte vert, COVID, durable, recharge

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application