Skip to main content

Leveraging Big Data to Manage Transport Operations

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les mégadonnées ouvrent la voie aux transports intelligents

Alors que le secteur européen des transports connaît une croissance et une évolution rapides, les mégadonnées pourraient contribuer à la mise en place de systèmes plus intelligents, plus sûrs, plus écologiques et plus rentables. Le projet LeMO a identifié les actions nécessaires pour saisir les opportunités actuelles.

Transports et Mobilité

D’ici 2050, le transport de passagers devrait avoir augmenté de 42 % et le fret de 60 %. Pour répondre à cette augmentation de la demande, et aux préoccupations relatives aux émissions, le système de transport doit être plus intelligent. Les mégadonnées offrent une riche source d’informations en temps réel qui pourraient être exploitées pour dégager des tendances, dans les mouvements de passagers ou de véhicules par exemple, permettant ainsi aux autorités de passer de solutions de transport réactives à des solutions plus proactives. Le projet LeMO, financé par l’UE, a étudié les possibilités, les limites et les conséquences des mégadonnées dans cinq domaines du transport: le mode, le secteur, la technologie, la politique et l’évaluation. «Nous avons élaboré des feuilles de route en matière de recherche et de politique, et recommandé des actions, pour aider les opérateurs de transport et les décideurs à planifier l’avenir», explique Rajendra Akerkar, coordinateur du projet.

Exercice de cartographie

Après un examen et un exercice de cartographie de l’orientation future, et de l’impact sociétal probable, des mégadonnées dans le secteur des transports, le projet LeMO a réalisé sept études de cas. Celles-ci portaient sur le transport ferroviaire, les données ouvertes, la gestion du trafic en temps réel, la logistique et les préférences des consommateurs, le transport maritime intérieur intelligent, l’optimisation du transport et l’amélioration du service à la clientèle. Les organisations participantes, dont Siemens en Allemagne, l’autorité norvégienne du transport routier, l’autorité municipale de Tallinn en Estonie, Kepler51 aux États-Unis, Nextmoov en Belgique et Blauwe Golf Verbindend aux Pays-Bas, sont toutes des utilisateurs actifs de mégadonnées. Une étude de cas a exploré l’utilisation des mégadonnées pour coordonner le trafic du réseau routier et du réseau de voies intérieures navigables aux Pays-Bas, particulièrement important car ces routes se croisent à des ponts, ce qui occasionne parfois des problèmes. Les autorités responsables ont compilé leurs données sur l’état actuel des ponts, leur temps d’ouverture estimé et la disponibilité des amarrages sur la plateforme de données ouvertes Blauwe Golf Verbindend (site web en néerlandais). Ce programme, qui a permis de rationaliser les déplacements tout en réduisant la consommation de carburant et les émissions, a été reproduit dans d’autres régions des Pays-Bas. Les conclusions de l’étude de cas ont contribué à l’élaboration de la feuille de route de LeMO en faveur d’un secteur des transports qui exploite pleinement les mégadonnées. Au total, 11 priorités de recherche ont été proposées, notamment les technologies de reconnaissance des formes, le stockage des mégadonnées avec l’informatique en périphérie et l’assurance de la qualité des données. Elles ont été complétées par 13 actions politiques, dont la création de nouveaux modèles d’emploi, des orientations sur la propriété et le partage des données, et l’harmonisation de la législation sur les données. «Ensemble, ces actions constituent un cadre clair pour la politique et la recherche européennes d’un point de vue politique, économique, social, technologique, environnemental, juridique et éthique», ajoute Rajendra Akerkar. Le groupe de référence de LeMO, qui comprenait des représentants de 12 organisations européennes (dont la Direction générale de la mobilité et des transports), a apporté son expertise pour valider la feuille de route.

Des transports plus durables

La feuille de route de LeMO permettra aux autorités d’éviter les embouteillages et les accidents par une amélioration de la modélisation, de la planification et du contrôle du trafic. Les sociétés du secteur privé des voyages pourraient bénéficier d’avantages concurrentiels grâce à une meilleure planification des itinéraires et à une meilleure logistique. Les particuliers pourraient bénéficier du renforcement de l’efficacité, de l’accessibilité, du confort et de la rentabilité des transports. Qui plus est, des transports plus performants contribueront à réduire les émissions inutiles. Pour promouvoir ses recommandations, l’équipe de LeMO a participé aux Journées européennes de la recherche et de l’innovation (RiDaysEU), et a organisé un atelier lors du forum européen «Big Data Value». Organisé à Bruxelles, un symposium collaboratif sur les questions juridiques, éthiques et sociales dans l’économie des données de l’UE a également été suivi par plusieurs décideurs politiques et cadres du secteur. «Par après, nous irons au-delà des modèles, des flux de données, des cadres et des mécanismes, pour comprendre comment intégrer les cinq éléments communs que manifestent les cultures axées sur les données: le talent, l’engagement, la confiance, le partage et l’état d’esprit», déclare Rajendra Akerkar.

Mots‑clés

LeMO, mégadonnées, transport, routes, intelligent, logistique, voyage

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application

Progrès scientifiques
Transports et Mobilité
Changement climatique et Environnement
Énergie

4 Decembre 2020