Skip to main content

Fast track development of a Zika vaccine based on measles vector

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un vaccin sûr, efficace et abordable contre le virus Zika

En adaptant des plateformes de vaccins efficaces et en développant des modèles expérimentaux animaux pertinents, les chercheurs poursuivent leurs travaux pour parvenir à un vaccin efficace et rentable contre le virus Zika.

Santé

Initialement transmis aux personnes par la piqûre d’un moustique Aedes infecté, le virus Zika a été signalé dans 87 pays. Pourtant, malgré de nouvelles informations sur la présence, la prévalence et les modes de transmission du virus, aucun traitement spécifique ou vaccin n’est disponible. Sans vaccin, l’attention s’est tournée vers des mesures préventives alternatives. Toutefois, ces mesures alternatives sont exigeantes et ne sont que partiellement efficaces. Dès lors, suite à la vaste épidémie de Zika qui a frappé l’Amérique du Sud en 2016, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait du développement d’un vaccin contre Zika une priorité. Le projet ZIKAVAX, financé par l’UE, a répondu à cet appel. «Notre objectif consistait à développer un vaccin préventif sûr, efficace et abordable contre l’infection causée par le virus Zika», explique Nicola Viebig, directrice scientifique à l’initiative européenne pour les vaccins.

Des résultats prometteurs

Pour atteindre cet objectif, les chercheurs ont recouru à une technologie de plateforme d’administration des vaccins basée sur le vecteur du vaccin contre la rougeole. La plateforme a démontré la preuve de principe chez les humains et des antécédents précliniques d’adaptabilité rapide et d’efficacité pour différents agents pathogènes. Pour commencer, les chercheurs ont examiné avec succès plus de 40 antigènes de Zika et sélectionné trois candidats vaccins pour d’autres tests dans des modèles animaux. Les candidats vaccins recombinants rougeole-Zika (MV-ZIKV) ont été évalués pour déterminer leur immunogénicité et l’efficacité de leur protection, d’abord dans un modèle murin et ensuite dans un modèle primate non humain (PNH) d’infection au virus Zika. Les modèles expérimentaux murins et PNH ont été davantage normalisés et affinés par le consortium de ZIKAVAX. «Sur la base des résultats, l’un des candidats vaccins a été sélectionné pour des études expérimentales PNH destinées à évaluer son immunogénicité et son efficacité, par rapport à un vaccin de contrôle et à un vaccin MV-ZIKV de première génération», explique Frédéric Tangy, directeur de la recherche au Centre national de la recherche scientifique de France, et responsable de l’unité de génomique virale et vaccination à l’Institut Pasteur de Paris. «Suite aux résultats prometteurs obtenus dans les modèles animaux précliniques, le candidat vaccin sélectionné a été adapté pour poursuivre le développement clinique», ajoute Roger Le Grand, directeur du département de recherche à IDMIT. Le vaccin a été produit conformément aux bonnes pratiques de fabrication et évalué dans des études de toxicité à doses répétées chez des PNH. Sa stabilité a été démontrée sur 24 mois, avec un premier essai clinique de phase I chez l’humain mené en Autriche afin de prouver la sécurité et l’immunogénicité des candidats MV-ZIKV chez 48 volontaires adultes. «Les données de l’essai clinique de phase I indiquaient que le candidat vaccin était bien toléré et entraînait des réponses immunitaires qui sont en cours d’évaluation», souligne Katrin Ramsauer, directrice scientifique à Themis Bioscience.

Vers un vaccin efficace et rentable

Selon Nicola Viebig, le manque de modèles expérimentaux animaux pertinents a sérieusement compliqué le développement de vaccins contre Zika. «Le projet ZIKAVAX a développé des modèles expérimentaux d’infection par Zika non seulement chez les souris, mais plus important, chez les PNH, une espèce très pertinente pour étudier les infections par le virus Zika ainsi que les interventions», poursuit-elle. «Cela représente une avancée considérable vers le développement d’un vaccin.» Le modèle expérimental élaboré au cours du projet sera mis à la disposition d’autres chercheurs issus des secteurs public et privé. «Rien que cette étape permettra de surmonter un obstacle important dans le processus de développement du vaccin et augmentera considérablement les chances de développer des vaccins efficaces de manière aussi rentable que possible», conclut Nicola Viebig.

Mots‑clés

ZIKAVAX, Zika, vaccin, virus, modèle animal, infection, initiative européenne pour les vaccins, immunitaire, essai clinique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application