Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Des solutions intelligentes pour un approvisionnement alimentaire durable en Europe

Un projet financé par l’UE donne de bons conseils aux agriculteurs et aux producteurs locaux de denrées alimentaires concernant la manière de rendre les chaînes d’approvisionnement alimentaire courtes (SFSC, pour «short food supply chain») plus compétitives et durables.

Société
Alimentation et Ressources naturelles

Au cours des dernières décennies, le système agroalimentaire européen a été confronté à des défis consistant à alimenter une population croissante, à améliorer la transparence alimentaire et à réduire son empreinte carbone. Ces défis ont conduit à une prise de conscience importante: pour rendre l’industrie agroalimentaire européenne plus durable, il convient de procéder à une refonte innovante de ses chaînes d’approvisionnement alimentaire. C’est avec cet objectif en tête que le projet SMARTCHAIN, financé par l’UE, a passé les trois dernières années à s’intéresser aux SFSC et à leur capacité à changer la façon dont les aliments sont cultivés, distribués et consommés en Europe. «Au cours de ces trois années de travail intense, SMARTCHAIN a analysé 18 SFSC dans 9 pays différents afin de comprendre les facteurs qui jouent un rôle dans leur réussite, et d’identifier les principaux besoins, obstacles et goulots d’étranglement qui les caractérisent, en mettant l’accent sur le point de vue du consommateur», déclare le Dr F. Javier Casado Hebrard, coordinateur du projet SMARTCHAIN à l’université de Hohenheim, en Allemagne, dans un article publié sur le site web du Conseil de l’information sur l’alimentation en Europe (EUFIC). Le projet étant sur le point de s’achever, l’équipe a publié une brochure qui met en avant les principales idées et recommandations permettant de soutenir des SFSC collaboratives. «Dans la brochure de SMARTCHAIN, les agriculteurs, les producteurs de denrées alimentaires et les autres professionnels des SFSC peuvent trouver des solutions applicables, des recommandations et des conseils utiles pour améliorer les performances commerciales tout en augmentant la durabilité. Nous avons également élaboré une série de recommandations politiques exploitables à l’intention des décideurs, en vue de soutenir les SFSC et de renforcer leur compétitivité», explique le Dr Casado Hebrard dans l’article de l’EUFIC.

En quoi consistent exactement les SFSC?

Les SFSC sont des systèmes coopératifs dans lesquels les agriculteurs et les producteurs locaux de denrées alimentaires vendent leurs produits via un très petit nombre d’intermédiaires, voire directement aux consommateurs. Elles impliquent généralement une coopération étroite entre les producteurs locaux afin de promouvoir les aliments locaux, qui ne parcourent souvent qu’une courte distance entre l’agriculteur et le consommateur. Cela permet d’améliorer la durabilité, la transparence et les relations sociales, ce qui se traduit par des prix plus justes pour les agriculteurs et les consommateurs. Ces dernières années, des systèmes de ce type se sont développés en Europe, donnant aux producteurs un plus grand pouvoir de négociation et aux consommateurs une plus grande transparence alimentaire, tout en contribuant à réduire l’empreinte carbone du secteur.

Recommandations et obstacles

La brochure met en avant plusieurs recommandations à l’intention des entreprises, notamment le fait de formuler clairement leur proposition de valeur, d’explorer les marchés en ligne, de promouvoir leurs produits dans les restaurants, cafés et hôtels locaux, et d’encourager la mise en réseau et les initiatives sociales afin d’améliorer les relations avec les clients. Elle recommande également d’employer des outils d’innovation sociale comme la cocréation et la coopération. D’après le rapport, si les acteurs impliqués dans les SFSC «adoptent également les innovations sociales (s’ils changent leur mode de relation, de pensée ou d’interaction), leur SFSC sera mieux placée pour devenir un système de vie sociale dynamique capable d’évoluer, de prospérer et d’avoir un impact social positif constant. Les innovations sociales peuvent donc contribuer au renforcement de la capacité d’une société à se montrer proactive et à répondre aux défis locaux et mondiaux». Les facteurs entravant l’acceptation des SFSC sont également identifiés, notamment les quantités limitées et imprévisibles de produits, les produits périssables et coûteux, le manque de confiance, la faible sensibilisation des consommateurs ainsi que les collaborations inadaptées entre pairs. Le projet SMARTCHAIN (Towards Innovation – driven and smart solutions in short food supply chains) a également lancé une plateforme d’innovation afin de promouvoir le transfert de connaissances, de solutions pratiques innovantes et de savoir-faire entre les différents acteurs intervenant tout au long des SFSC. Comme cela est indiqué dans l’article de l’EUFIC, la brochure sera bientôt disponible en huit autres langues sur la plateforme: allemand, espagnol, français, grec, hongrois, italien, néerlandais et serbe. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet SMARTCHAIN

Mots‑clés

SMARTCHAIN, aliments, approvisionnement alimentaire, chaîne d’approvisionnement alimentaire courte, SFSC, agriculteur, producteur, consommateur

Articles connexes