Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

TENDANCES SCIENTIFIQUES: voici l’occasion de découvrir votre propre planète!

Une université britannique recherche des volontaires pour trouver des planètes au-delà de notre système solaire.

Recherche fondamentale

Les exoplanètes sont des planètes qui orbitent autour d’étoiles situées en dehors de notre système solaire. Plus de 4 800 exoplanètes ont été découvertes depuis les années 1990. Le nombre d’exoplanètes connues double tous les 27 mois environ. Il en existe plusieurs milliers d’autres qui doivent faire l’objet d’observations plus poussées pour confirmer leur statut d’exoplanètes. L’Agence spatiale européenne a lancé l’un de ses trois satellites dédiés aux exoplanètes dans le cadre de sa propre mission de découverte. Vous êtes un astronome de salon, ou tout simplement quelqu’un qui aime l’idée d’aider les scientifiques à identifier de nouvelles exoplanètes? Alors les chercheurs de l’université Queen’s de Belfast, au Royaume-Uni, ont besoin de vous! L’établissement est l’une des neuf universités et observatoires participant au projet Planet Hunters Next-Generation Transit Survey (NGTS). Au cours des cinq dernières années, ils ont recueilli des images d’étoiles situées dans d’autres systèmes solaires qui doivent être passées au crible. L’observatoire du Cerro Paranal de l’Observatoire européen austral, au Chili, recueille les images de 12 télescopes robotisés.

Soyez le premier à repérer une exoplanète inconnue!

Un logiciel vérifie ces images pour identifier les exoplanètes potentielles. Même si les ordinateurs font un très bon travail, l’équipe du NGTS pense que les images pourraient contenir des planètes que les algorithmes n’ont pas repérées. C’est là que vous intervenez. «Il est passionnant de pouvoir impliquer le public dans notre recherche de planètes autour d’autres étoiles», a commenté le professeur Peter Wheatley, chef de l’équipe NGTS et astrophysicien de l’université de Warwick au Royaume-Uni, dans un communiqué de presse. «Nous contrôlons les télescopes du NGTS depuis l’université de Warwick, et nous traitons toutes les données ici, mais nous sommes pratiquement sûrs que nos programmes informatiques passent à côté de certaines planètes. Ce seront les signaux les plus inhabituels et donc probablement certaines des planètes les plus intéressantes. Les humains sont toujours plus intelligents que les machines, et j’ai hâte de voir ce que nos volontaires vont dénicher.» «Toutes les 10 secondes, les télescopes du NGTS captent la lumière de milliers d’étoiles dans le ciel, à la recherche des signatures révélatrices du passage d’une exoplanète», explique l’astronome Meg Schwamb, de l’université Queen’s de Belfast. «La plupart des phénomènes repérés par les ordinateurs ne sont pas le fait d’exoplanètes, mais une petite poignée de ceux-ci sont de véritables découvertes de planètes.»

Lancez-vous, aucune expérience n’est nécessaire

Il n’y a pas de formulaire à remplir ni de frais à payer. Tout le monde peut explorer les données, commencer à chercher des exoplanètes et participer à l’examen des planètes candidates les plus intéressantes identifiées sur le site. Il suffit de vous rendre sur ce site et de rejoindre les quelque 3 000 volontaires déjà impliqués dans la chasse aux exoplanètes. Vous verrez des graphiques de relevés de luminosité effectués sur des étoiles, appelés courbes de lumière pliée, ces mesures indiquent la luminosité d’une étoile sur une période donnée. Vous devez classer ces graphiques et distinguer les formes qu’ils présentent. Des bénévoles et des experts vérifieront vos découvertes. Ne vous inquiétez pas, vous trouverez une aide précieuse sur le site pour vous aider à démarrer. Seriez-vous le premier scientifique citoyen à trouver une exoplanète encore inconnue?

Mots‑clés

exoplanète, planète, étoile, système solaire, Planet Hunters Next-Generation Transit Search, NGTS, télescope