Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Une porte ouverte sur l’avenir de la production d’énergie dans l’UE

L’UE a pour ambition de devenir neutre sur le plan climatique d’ici 2050. Cela nécessitera une transition spectaculaire vers des sources d’énergie renouvelables et propres, de même que des adaptations économiques et sociales radicales. Le projet Open ENTRANCE, financé par l’UE, développe une plateforme en accès libre afin d’évaluer les voies d’une transition vers une économie à faible émission de carbone.

Énergie

Pour atteindre ses objectifs climatiques, l’UE s’appuie sur des modèles énergétiques précis susceptibles de révéler les voies les plus efficaces vers la décarbonation. Le projet Open ENTRANCE (Open ENergy TRansition ANalyses for a low-carbon Economy) accélère ces efforts grâce à un service transparent et intégré d’évaluation des voies de transition vers une économie à faible émission de carbone, développé par un consortium de 14 partenaires en modélisation énergétique. Coordonné par Sintef Energi en Norvège, le projet, qui s’étend sur quatre ans, a pour ambition de fournir une plateforme intégrant des modèles macroéconomiques et des modèles de systèmes énergétiques, et fournissant des données sur le comportement économique et humain pertinentes à la transition énergétique. Open ENTRANCE exploite la capacité des cadres de transition carbone existants en améliorant la qualité globale des modèles au sein de la plateforme et en intégrant les modèles de manière à ce qu’ils s’améliorent mutuellement, fournissent des analyses plus rapides et plus sensibles, intègrent des ensembles de données à grande échelle sur le comportement humain et combinent des approches détaillées ascendantes et descendantes. Le projet a élaboré quatre scénarios pour l’avenir de l’énergie à faible émission de carbone au niveau paneuropéen et national, couvrant des augmentations ultérieures de la température mondiale de 1,5 °C et de 2,0 °C. Ces scénarios quantitatifs ont été créés à l’aide d’une extension personnalisée du modèle de système énergétique GENEeSYS-MOD, et validés au regard de voies comparables du modèle d’évaluation intégrée MESSAGix-GLOBIOM utilisé par le GIEC. Open ENTRANCE a également élaboré des études de cas approfondies sur des thèmes sélectionnés tels que la manière dont la flexibilité énergétique des ménages influencera les besoins d’investissement au niveau européen, et la manière dont l’utilisation optimale de l’énergie parmi les communautés d’acteurs influencera le profil de charge global. Le projet a, en outre, lancé des analyses macroéconomiques afin de dégager de nouvelles connaissances sur les conséquences économiques de la transition vers une société à faible émission de carbone. En proposant ces recherches dans un système libre d’accès dont la disponibilité est garantie pour les dix prochaines années, l’équipe du projet nourrit l’espoir que la communauté scientifique réutilisera et développera la plateforme, et que les ensembles de données collectées seront exploités dans le cadre d’autres recherches sur la transition carbone. Les travaux, qui s’achèveront en 2023, aideront les parties prenantes à déterminer les conséquences macroéconomiques de la transition énergétique, faciliteront le dialogue entre les chercheurs, les décideurs politiques et l’industrie et, en définitive, permettront d’identifier les meilleurs moyens de passer à une économie à faible émission de carbone.

Mots‑clés

Open ENTRANCE, énergie, transition, carbone, climat, mondial, économique, plateforme, accès libre