Skip to main content

Preventing Radicalisation Online through the Proliferation of Harmonised ToolkitS

Article Category

Article available in the folowing languages:

De nouveaux outils pour détecter - et prévenir - la radicalisation en ligne

La radicalisation en ligne est un moteur de l’activité terroriste. De nouvelles technologies de pointe visent à aider les agences de détection et de répression à relever ce défi.

Sécurité

Pour la grande majorité d’entre nous, Internet est une source infinie d’informations ou, à tout le moins, un endroit idéal pour regarder des vidéos de chats divertissantes. Mais pour les criminels et les terroristes, il représente l’outil idéal pour lever des fonds, recruter, coordonner et communiquer. «Le cyberespace est de plus en plus utilisé comme un moyen de financer illégalement, de recruter, de former et d’inciter des individus à lutter contre les idéaux sociaux et démocratiques de l’Europe», déclare Holger Nitsch, directeur du Centre d’excellence pour la recherche sur la police et la sécurité en Bavière (CEPOLIS), un institut de l’université des sciences appliquées pour les services publics (site web en allemand). Selon Holger Nitsch, les forces de l’ordre se concentrent trop sur l’acte criminel et non sur la cause de cet acte. «Nous devons traiter la maladie, pas le symptôme», ajoute-t-il. «La radicalisation en ligne étant le moteur des attitudes et des croyances qui alimentent les comportements criminels, nos efforts doivent commencer ici.»

Causes et implications de la radicalisation en ligne

Avec le soutien du projet PROPHETS, financé par l’UE, Holger Nitsch dirige une initiative visant à examiner les causes et les conséquences de la radicalisation en ligne et, sur cette base, à développer les outils nécessaires pour relever le défi. En ce qui concerne les causes, un accent particulier a été mis sur l’identification, l’opérationnalisation et la mesure des indicateurs de vulnérabilité, soit ce qui fait que certains individus sont susceptibles de se radicaliser. Ont été examinés entre autre, les facteurs personnels tels que les sentiments d’injustice, les incertitudes accumulées au cours de la formation de l’identité ou d’une forme de quête de sens. Le désir d’appartenance peut être un élément déclencheur, tout comme l’environnement social d’une personne et d’autres facteurs sociétaux tels que la polarisation sociale. Le projet s’est également concentré sur le financement, le recrutement et l’entraînement des terroristes, le contenu généré par les terroristes et les discours de haine liés au terrorisme.

Boîtes à outils techniques

Sur la base de ces recherches, le projet a développé trois boîtes à outils techniques pour détecter – et prévenir – la radicalisation en ligne. Par exemple, un outil de connaissance et de surveillance de la situation Monitoring and Situational Awareness Tool (MST) collecte et analyse le contenu multimédia de sources en ligne diverses. «Grâce à des technologies de pointe et en s’appuyant sur nos découvertes en sciences sociales, le MST extrait des informations précieuses de données structurées et non structurées», note Holger Nitsch. «Ces résultats sont ensuite utilisés pour identifier les activités en cours et informer en amont les forces de l’ordre.» La boîte à outils pour l’élaboration de politiques Policy Making Toolkit (PMT) est, comme son nom l’indique, orientée vers l’analyse des politiques par les décideurs et les professionnels des forces de l’ordre. Elle peut être utilisée pour recommander des approches politiques pour gérer les menaces existantes et émergentes générées par la radicalisation en ligne. «Les décideurs peuvent utiliser la PMT pour examiner les politiques et la législation pertinentes, telles que le site Action menée par l’UE face à la menace terroriste, dans les États membres», ajoute Holger Nitsch. Le dernier, mais non le moindre de ces outils est le Portail de notification des experts Expert Notification Portal (ENP). Il s’agit d’un espace communautaire conçu pour faciliter la communication entre les agences de détection et de répression et les experts pendant les enquêtes en cours sur les activités de radicalisation en ligne.

Des capacités puissantes pour lutter contre les activités terroristes en ligne

Ces outils ont été évaluées par des utilisateurs finaux et des consultants dans le domaine des services de détection et de répression de nombreux pays européens. Tous les outils ont été confirmés comme répondant aux attentes et aux besoins des utilisateurs finaux. L’outil MST a été jugé particulièrement efficace pour détecter les contenus liés au terrorisme et pour identifier les activités et les indicateurs de vulnérabilité liés au terrorisme. «Ces trois outils offrent aux agences de détection et de répression, aux décideurs politiques et aux autres parties prenantes concernées de puissantes capacités pour lutter contre les activités en ligne liées au terrorisme, non seulement en les détectant, mais aussi en s’attaquant à leur cause première, la radicalisation en ligne», conclut Holger Nitsch.

Mots‑clés

PROPHETS, radicalisation en ligne, terroristes, détection et répression, criminels, Internet

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application