Skip to main content

Systemic large scale eco-innovation to advance circular economy and mineral recovery from organic waste in Europe

Article Category

Article available in the folowing languages:

Transformer les résidus organiques en nutriments pour les cultures

Il est absolument nécessaire de passer à une économie neutre en carbone en Europe pour réduire la pollution, atténuer les pressions croissantes qui pèsent sur les ressources et soutenir la croissance économique. Le projet SYSTEMIC a sélectionné et mis en œuvre des technologies de récupération des nutriments dans le traitement des biodéchets.

Changement climatique et Environnement
Technologies industrielles

L’azote, le phosphore et le potassium sont des éléments essentiels à la croissance des plantes. En agriculture, l’apport de ces nutriments à la terre est facilité par les engrais. Cependant, plus de 60 % du phosphore et de l’azote utilisés dans les engrais en UE proviennent respectivement de sources minérales ou de processus qui consomment de grandes quantités de combustibles fossiles tels que le gaz naturel.

Récupérer les nutriments des déchets

Les nutriments traversent la chaîne alimentaire et se transforment en biodéchets: effluents d’élevage, boues d’épuration et déchets alimentaires et agricoles. Ces dernières années ont été marquées par le développement de multiples technologies de récupération et de réutilisation des nutriments (RRN) à l’échelle pilote. Ces technologies permettent non seulement de promouvoir une économie circulaire, mais aussi de remédier aux effets néfastes de l’accumulation de nutriments dans le sol, l’air et l’eau. L’objectif du projet SYSTEMIC, financé par l’UE, était de sélectionner les technologies les plus prometteuses et de démontrer comment elles peuvent être mises en œuvre pour la valorisation des biodéchets en énergie et produits verts à grande échelle. Cinq usines de production de biogaz en Belgique, en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas ont servi d’usines de démonstration SYSTEMIC et ont introduit les technologies de RRN pour traiter plus de 80 000 tonnes de biomasse en nutriments. Les nutriments ont été incorporés dans différents types de produits finaux, tels que des engrais organiques, des amendements de sol et des fibres organiques. «L’une des réalisations les plus importantes du projet SYSTEMIC a été l’échange de connaissances entre les usines de valorisation des nutriments par le biogaz et d’autres usines de biogaz de toute l’Europe», souligne Oscar Schoumans, coordinateur du projet. Les informations générées sur la gestion opérationnelle de la récupération des nutriments à grande échelle, la qualité des produits et la valeur agronomique ont été partagées entre les partenaires dans un environnement de laboratoire vivant et ont ouvert la voie à un paquet de développement commercial pour une économie plus circulaire.

Goulets d’étranglement et perspectives des technologies de récupération des nutriments

Bien que les nutriments récupérés dans les flux de biodéchets et de résidus constituent une ressource précieuse qui peut être réutilisée en agriculture et remplacer les engrais minéraux, travailler avec des déchets organiques est un processus complexe. Son principal inconvénient est qu’il fait appel à des technologies onéreuses et que son coût est souvent supérieur à celui du développement de produits à partir de matières vierges. Par conséquent, des incitations plus puissantes doivent être proposées pour stimuler le marché des nutriments récupérés vers une industrie des engrais plus circulaire. Selon Oscar Schoumans: «Le plein potentiel de la récupération et de la réutilisation des nutriments à partir de biodéchets ne sera pas reconnu tant que les produits ne pourront pas être compétitifs sur le plan financier et législatif en surpassant les autres produits fertilisants synthétiques.» SYSTEMIC a fourni des connaissances factuelles sur les technologies de récupération des nutriments. Il a surtout démontré que la mise en œuvre de ces technologies à grande échelle est possible, qu’elles fonctionnent et que les produits sont aussi efficaces que les engrais conventionnels tout en étant plus respectueux de l’environnement. Les partenaires ont intégré les recommandations politiques dans un paquet de développement commercial pour les opérateurs d’usine intéressés par la récupération des nutriments. Adapter la production d’engrais au marché régional est une voie attrayante et peu explorée qui peut s’appuyer sur un processus circulaire. L’exploitation intelligente des biodéchets en tant que source de matières organiques et de nutriments ne garantit pas seulement la durabilité à long terme de l’agriculture européenne, mais réduit aussi considérablement les émissions de CO2 ainsi que la dépendance de l’Europe à l’égard de réserves de nutriments externes et non renouvelables.

Mots‑clés

SYSTEMIC, valorisation des nutriments, biodéchets, installation de biogaz, économie circulaire, engrais, phosphore, azote, RRN, récupération et réutilisation des nutriments

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application