Skip to main content

ATMOSPHERIC IMPACT CALCULATOR ENGINE FOR AIR TRAFFIC MANAGEMENT (ICE4ATM)

Article Category

Article available in the folowing languages:

Le nouveau système d’alerte précoce pour le ciel européen reposera sur des calculs à haute performance et des logiciels fondés sur l’intelligence artificielle

Le ciel n’est pas toujours clément: des volcans peuvent soudainement cracher des cendres ou des tempêtes de sable être projetées à des kilomètres dans l’atmosphère. Des recherches financées par l’UE ont permis de mettre au point un outil complet de prévision des incidences, en temps quasi réel, afin de faciliter la prise de décisions et d’améliorer les résultats.

Transports et Mobilité

Le panache de cendres généré par l’éruption du volcan Eyjafjallajökull en Islande en avril 2010 a entraîné la fermeture progressive d’une grande partie de l’espace aérien européen sur une période de sept jours. Plus de 100 000 vols ont été annulés, et près d’un tiers de la capacité mondiale de transport régulier de passagers a été immobilisée au sol pendant les deux jours où l’impact a été maximal. Ces perturbations ont touché quelque 10 millions de passagers et coûté au secteur entre 1,5 et 2,5 milliards EUR. Afin d’atténuer les effets de futurs événements atmosphériques hostiles sur les passagers, les aéroports, les compagnies aériennes et les avions, le projet ICE4ATM, financé par l’UE, a développé un logiciel de calcul à haute performance éponyme. Grâce à l’intelligence artificielle et à l’analyse de données de pointe, ce logiciel peut permettre de prévoir les incidences et de soutenir une prise de décision efficace.

Le meilleur s’améliore sans cesse

Le projet a commencé par se concentrer sur la simulation de la dispersion des cendres et son incidence sur les trajectoires de vol. Pour ce faire, ICE4ATM surveille 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 des sources telles que les centres d’information sur les cendres volcaniques et les observatoires afin de détecter les événements. L’analyse d’impact utilise des modèles de dispersion atmosphérique externes et personnalisés, des paramètres pour les configurations des plans de vol, les spécificités des avions et les conditions météorologiques prévues afin de modéliser l’évolution et l’incidence de l’événement. Le logiciel a été incorporé dans une solution logicielle en tant que service, Mitiga VIEWS, et fournit des solutions telles que le report, le réacheminement ou l’annulation de vols qui n’ont pas encore décollé. Selon le coordinateur technique du projet, Mauricio Hanzich, directeur de la technologie chez Mitiga Solutions, le projet ICE4ATM a été déterminant pour la société. Il a permis à Mitiga d’améliorer et d’étendre ses services en dépit des défis posés par la COVID-19 au marché de la gestion du trafic aérien. «ICE4ATM et son programme d’adoption précoce ont mis en évidence le besoin de services VIEWS au sol — pour les aéroports — en complément de ceux destinés aux avions en vol. Notre service commercial VIEWS est disponible depuis quelques années», explique Mauricio Hanzich. Le service Mitiga Edose évalue l’exposition des moteurs d’avion aux cendres, aux poussières minérales, au sel marin, au dioxyde de soufre et aux ions sulfates. Il traduit l’exposition en ingestion par le moteur en fonction du type de moteur, des conditions météorologiques et de la phase de vol. «Mitiga actualise ce service, l’un des résultats commerciaux les plus prometteurs du projet», ajoute Mauricio Hanzich. Il soutiendra les négociations de contrats à long terme pour la maintenance, la réparation et l’exploitation, ainsi que pour la location de moteurs, et permettra également une maintenance judicieusement planifiée, réduisant ainsi le temps et les coûts associés aux temps d’arrêt. Mitiga a migré ses services vers le cloud et atteint une disponibilité de plus de 99,9 %, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, grâce au financement d’ICE4ATM. Cerise sur le gâteau, «VIEWS a récemment été choisi pour remplacer un outil créé par Eurocontrol (l’entreprise européenne chargée de la sécurité de la navigation aérienne) après Eyjafjallajökull. Cela signifie que Mitiga fournira le nouveau système d’alerte précoce pour l’ensemble du ciel européen», a ajouté Mauricio Hanzich.

Un regard tourné vers l’avenir et l’aviation verte

Mitiga adapte sa gamme de produits pour contribuer à réduire l’empreinte carbone de l’industrie aérospatiale. Le logiciel est particulièrement adapté en raison de ses capacités de prévision et de modélisation des menaces atmosphériques, de son système de planification et de gestion des vols et de ses capacités de cartographie. Les résultats d’ICE4ATM revêtent plus que jamais une importance capitale pour la compétitivité de l’industrie. Les services globaux innovants auront un impact considérable sur le rétablissement de l’Europe après le COVID et au-delà.

Mots‑clés

ICE4ATM, cendres, avion, atmosphère, aéroports, vols, IA, système d’alerte précoce, calcul à haute performance, logiciel en tant que service

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application