Skip to main content

ICT Infrastructure for Connected and Automated Road Transport

Article Category

Article available in the folowing languages:

L’intégration innovante de la connectivité pour développer la conduite automatisée

En abordant des lacunes importantes dans le déploiement des véhicules connectés et automatisés, le projet ICT4CART a démontré les possibilités offertes par la conduite automatisée dans des cas réels d’utilisation.

Économie numérique
Transports et Mobilité

Les véhicules connectés et automatisés constituent une priorité de la CE et de la recherche consacrée aux systèmes de transport intelligents (STI). Ils peuvent renforcer la sécurité routière et l’efficacité des services d’urgence, fluidifier la circulation, réduire les émissions et protéger les usagers vulnérables de la route comme les piétons et les cyclistes. Favoriser l’automatisation du transport routier nécessite de relever les défis TIC liés à la connectivité, à la gestion des données, à la cybersécurité et aux architectures des infrastructures TIC. Le projet ICT4CART, financé par l’UE, a rassemblé 21 partenaires issus de neuf pays de l’UE afin de combler les lacunes et faciliter la transition vers des niveaux plus élevés d’automatisation.

Des systèmes coopératifs de transport intelligents se profilent à l’horizon

Les véhicules autonomes sont toujours au stade expérimental, et les véhicules connectés sont rares. Toutefois, de nombreuses sources de données sont disponibles pour soutenir leur déploiement, y compris les plateformes de surveillance du trafic et de gestion des infrastructures routières, les systèmes de navigation des voitures, les téléphones portables des conducteurs, ainsi que les caméras et capteurs placés le long des routes. L’architecture d’ICT4CART veillera à ce que les véhicules autonomes contribuent à toutes ces données et en extraient des informations de manière intelligente, interopérable et sécurisée. Le projet s’est intéressé à la fiabilité, à la disponibilité et à la redondance des technologies de communication, y compris la 4G/5G et l’ITS-G5 de l’Institut européen des normes de télécommunications (ETSI), une version modifiée de la norme Wi-Fi générale optimisée pour une communication ad hoc sécurisée entre les véhicules et entre les véhicules et les infrastructures. «L’architecture flexible du réseau d’ICT4CART et ses solutions de communication hybride reposent sur le découpage du réseau, ce qui favorise la spécialisation et l’isolement de différents types d’applications avec différentes exigences de performance», explique Angelos Amditis, directeur du I-SENSE Group de l’Institut des systèmes de communication et d’informatique (ICCS) de l’Université polytechnique nationale d’Athènes, directeur de la recherche et du développement de l’ICCS, et coordinateur du projet ICT4CART. Les messages des STI coopératifs d’ICT4CART ignorent la technologie de communication utilisée et sont donc flexibles à cet égard, ce qui facilite l’inclusion de nouvelles technologies comme la 5G et/ou l’informatique de périphérie à accès multiple dans le système de communication hybride. «Ces solutions sont soutenues par un environnement informatique de gestion des données distribué, interopérable et basé dans le nuage afin de faciliter l’échange continu et efficace de données, permettre une analyse en temps réel et protéger la confidentialité des données», ajoute Angelos Amditis. L’environnement informatique permet aux fournisseurs tiers comme les développeurs informatiques et d’applications de proposer des services commerciaux innovants, créant ainsi de nouvelles opportunités commerciales dans l’écosystème.

Cas réels d’utilisation de la conduite connectée et automatisée

Le projet s’est appuyé sur quatre cas d’utilisation en conditions réelles en Allemagne, en Autriche, en Italie et à la frontière entre ces deux derniers pays. L’équipe s’est intéressée à la transmission des communications entre les réseaux lorsqu’une voiture franchit une frontière nationale et à la manière de garantir que les voitures continuent à communiquer malgré la perturbation des signaux, comme en cas de densité du trafic urbain ou dans les tunnels. Ils ont également étudié la manière de renforcer la connaissance de la situation des véhicules autonomes dans les situations critiques, comme aux intersections urbaines et lors de la fusion de voies sur l’autoroute. «En outre, le projet a permis l’adaptation dynamique du niveau d’automatisation des véhicules basée sur des informations relatives aux infrastructures pour une conduite automatisée (plus efficace) dans des scénarios urbains complexes», conclut Angelos Amditis.

Passer à la vitesse supérieure

Le projet 5G-IANA et le projet PoDIUM récemment financé s’inspirent fortement des résultats du projet ICT4CART. En plus des résultats exploitables des partenaires, les technologies d’ICT4CART sont passées du développement au déploiement aux sites transfrontaliers et autrichiens, et les solutions pour les autoroutes testées conjointement avec C-Roads Italy resteront en place après la fin du projet. La mobilité automatisée et connectée a clairement fait un pas en avant grâce à l’intégration innovante de la connectivité dans la conduite automatisée développée par ICT4CART.

Mots‑clés

ICT4CART, conduite automatisée, STI, 5G, véhicules autonomes, système de transport intelligent, automatisation, ITS-G5 de l’ETSI, découpage du réseau

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application