Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

TENDANCES SCIENTIFIQUES: Vous êtes tendu? Votre chien peut le sentir

Les chiens peuvent détecter les modifications chimiques à l’œuvre chez les personnes stressées

Recherche fondamentale

Nous savons que nos amis à quatre pattes appréhendent leur environnement à travers leur flair. Ils disposent d’environ 220 millions de cellules détecteuses d’odeur quand nous n’en avons que 50 millions. Depuis plusieurs millénaires, nous profitons du formidable odorat des chiens. Ils nous aident à détecter les drogues, les explosifs, certaines conditions médicales et même les infections dues au coronavirus. Mais qu’en est-il du stress? Une équipe de recherche de l’Université Queen’s de Belfast au Royaume-Uni a découvert au moins un moyen. D’après les résultats publiés dans la revue «PLOS ONE», les chiens peuvent sentir le stress. C’est parce que notre corps dégage une odeur particulière lorsque nous sommes stressés. Plus précisément, les chiens identifient le stress d’après notre transpiration et notre respiration.

Flairer l’odeur du stress

«Les résultats montrent que nous, en tant qu’êtres humains, produisons différentes odeurs par notre transpiration et notre respiration lorsque nous sommes stressés et que les chiens peuvent le distinguer dans notre odeur lorsqu'ils sont détendus – même s’il s'agit d’un inconnu», a expliqué la première auteure Clara Wilson, doctorante à l’École de psychologie de Queen’s, dans un communiqué de presse publié par la même université. «L’étude met en évidence que les chiens n'ont pas besoin d'indices visuels ou auditif pour capter le stress humain. Il s’agit de la première étude de ce type et elle apporte des preuves que les chiens peuvent sentir le stress uniquement à cause de notre respiration et de notre transpiration… .» Wilson a ajouté: «cela aide également à faire la lumière sur la relation homme-chien et ajoute à notre compréhension de la façon dont les chiens peuvent interpréter et interagir avec nos états psychologiques.» Un cocker, un cockapoo, deux races mixtes et 36 personnes ont participé à l'étude. Les chercheurs ont prélevé des échantillons d'haleine et de transpiration chez des humains ne se sentant pas stressés (état neutre) et chez d’autres en état de stress. Les volontaires ont rapporté leur niveau de stress avant et après avoir résolu un problème mathématique difficile. Les quatre chiens ont été formés pour sélectionner l'un des trois conteneurs d’odeur. Chaque récipient contenait un échantillon de la transpiration ou de l’haleine des participants, avant ou après. Dans 675 des 720 essais (94 %), les chiens ont réussi à identifier un échantillon de transpiration ou d’haleine prélevé sur une personne stressée. Wilson a déclaré au Guardian que la recherche pourrait s’avérer utile pour la formation des chiens d’assistance et des chiens de thérapie. «Ils sont souvent entraînés à détecter quelqu’un accroupi au sol ou qui commence à avoir des comportements d'automutilation. Il y a certainement une composante olfactive, et celle-ci pourrait s’avérer utile dans la formation de ces chiens en plus de tous les éléments visuels.»

Les chiens peuvent-ils associer ce qu’ils sentent à de réels sentiments de stress?

Si vous faites partie de ces personnes qui regardent d'un mauvais œil les propriétaires d'animaux de compagnie affirmant que leur chien sait exactement ce qu'ils ressentent et essaie même de les réconforter, vous devriez peut-être y réfléchir. Les chiens font de bons animaux de thérapie émotionnelle, mais ressentent-ils réellement de l'empathie lorsque leur propriétaire est stressé? Un jour, la recherche apportera peut-être aussi une réponse à cette question. Les amoureux des chiens n'auront pas besoin de la science pour les convaincre.

Mots‑clés

chien, stress, odorat, odeur, sueur, haleine, animal