Skip to main content
European Commission logo print header

Preventive solutions for Sensitive Materials of Cultural Heritage

Article Category

Article available in the following languages:

Préserver notre passé pour l’avenir

Un projet financé par l’UE propose des capteurs, des modèles et des outils de prise de décision bon marché, innovants sur le plan écologique et conviviaux pour soutenir la conservation préventive des collections muséales.

Économie numérique icon Économie numérique
Société icon Société

La conservation préventive constitue désormais une approche essentielle permettant d’assurer la préservation à long terme du patrimoine culturel sensible, en particulier des objets mobiles exposés ou entreposés dans des environnements difficiles; elle est également intéressante pour les musées de petite et moyenne taille. Le projet SensMat, financé par l’UE, apporte sa pierre à l’édifice de la conservation préventive. Il propose une solution innovante dotée d’interfaces conviviales qui permettent d’évaluer les risques et de prévenir les dommages environnementaux. «Cette solution combine les dernières avancées dans les domaines des capteurs, de la modélisation des informations du bâtiment, de l’Internet des objets, de la modélisation de la dégradation des matériaux et de la gestion des connaissances/données. Par ailleurs, les acteurs de chaque musée peuvent l’adapter à leurs besoins et contraintes, notamment ceux liés aux matériaux sensibles, aux objets et aux aspects juridiques et sociétaux», confirme Marie Dominique Bruni, coordinatrice du projet.

Résoudre les principaux problèmes en matière de conservation préventive

La faisabilité et les performances de la solution SensMat ont été démontrées dans le cadre de 10 études de cas, qui se sont déroulées simultanément dans différentes régions de l’UE, dans des musées, des bâtiments historiques, des sites d’entreposage et des ateliers. «Ces études de cas visaient à consolider notre travail ambitieux sur les technologies, en recommandant des outils logiciels dédiés et en partageant les meilleures pratiques», ajoute Marie Dominique Bruni. L’évaluation de la conservation préventive a été réalisée au moyen d’une solution complète qui permet de surveiller un très large éventail de collections. «Cette démarche faisait appel à des matériaux sensibles, et l’évaluation a démontré la capacité des outils déployés par SensMat à résoudre efficacement les principaux problèmes de conservation préventive ayant trait aux normes de conservation», explique Marie Dominique Bruni. Les démonstrations ont été adaptées au contexte et aux contraintes de chaque étude de cas, ce qui a permis de recueillir une expérience très riche et intensive, acquise notamment grâce à des entretiens réguliers avec les utilisateurs. «Les démonstrations visaient à convaincre les musées d’adopter les outils d’évaluation combinés de SensMat ou, en d’autres termes, il s’agissait de favoriser leur acceptation», précise Marie Dominique Bruni.

Garantir la santé des objets

La solution de SensMat est centrée sur l’utilisateur. Elle est capable d’anticiper les risques, de s’adapter, d’accroître la flexibilité de réaction et d’assurer l’interopérabilité avec les autres acteurs externes. «Grâce à elle, toutes les actions de maintenance et de conservation préventive sont plus précises et moins intrusives. Elle prodigue également les conseils les plus indiqués malgré le large éventail de secteurs, d’expertises, de ressources, de compétences, de réglementations et de règles nationales et internationales en jeu», souligne Marie Dominique Bruni. Elle bénéficie également de services connexes; par exemple, elle contribuera à améliorer la visibilité de la profession muséale et à la promouvoir, facilitera les audits à certains endroits et fournira une assistance pour l’emballage et le déplacement des objets. «Qui plus est, elle facilitera l’accès à certains documents clés et la définition de priorités d’intervention eu égard à la sensibilité d’une collection», ajoute Marie Dominique Bruni. À ces avantages s’ajoute notamment celui de préserver la santé des objets.

Ouvrir la voie au changement dans la conservation préventive

«Les services permettant d’économiser du temps, l’installation, le soutien à distance, l’accès à une communauté d’experts (conservateurs indépendants, restaurateurs, etc.) et de ressources (base de connaissances) renforceraient l’appropriation de la solution SensMat», fait remarquer Marie Dominique Bruni. La solution SensMat devrait avoir une incidence significative sur les aspects pratiques de la conservation préventive grâce à l’identification, l’analyse et la sélection des approches recommandées qui tiennent compte de l’usage, afin d’offrir les meilleurs services possibles. La solution va également au-delà des simples aspects techniques. «En effet, l’introduction de la solution va imprimer un changement progressif de la façon d’envisager les pratiques courantes. La solution se veut un outil de soutien au changement à la disposition du personnel et des organisations de conservation préventive, et elle constitue un vecteur efficace de l’innovation en matière de conservation préventive», conclut Marie Dominique Bruni.

Mots‑clés

SensMat, conservation préventive, musée, outils, objets, patrimoine culturel, capteurs

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application