European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Article Category

Article available in the following languages:

Renforcer la capacité de l’UE à prévenir, gérer et résoudre les conflits et les crises

Des structures de gouvernance cohérentes et durables pour la politique étrangère et de sécurité de l’UE permettront de relever les défis liés à la concurrence, à la politique régionale et aux débats internes. À cette fin, le projet JOINT, financé par l’UE, analyse l’interaction de ces défis pour une politique étrangère et de sécurité plus efficace.

Société icon Société

JOINT a créé un cadre conceptuel et analytique innovant pour évaluer l’efficacité de la politique étrangère et de sécurité de l’UE (EUFSP). «Il a étudié la manière dont trois facteurs contextuels, la contestation au sein de l’UE, la fragmentation régionale et la concurrence multipolaire, influent sur la capacité de l’UE à mener une politique efficace dans les situations de conflit et de crise», explique Riccardo Alcaro, coordinateur du projet à l’Istituto Affari Internazionali, un groupe de réflexion privé, indépendant et à but non lucratif basé en Italie. JOINT a également identifié les mesures adoptées par l’UE et ses 27 États membres pour atténuer ces effets négatifs.

Comment les facteurs contraignants se manifestent-ils dans les crises et les conflits individuels?

Jusqu’à présent, la recherche a produit 22 articles traitant des concepts précités. Ils ont été appliqués à neuf études de cas regroupées en fonction du facteur contextuel qui, combiné aux deux autres, affecte le plus l’EUFSP. Plus spécifiquement, les articles impliquaient le Venezuela, les relations Israël-Palestine et les relations Kosovo-Serbie pour les divisions intra-UE, l’Éthiopie, la Syrie et la Libye pour la fragmentation régionale, et l’Ukraine, la mer de Chine méridionale et l’Iran pour la concurrence multipolaire. Sur la base des résultats de l’étude de cas, un outil a été développé pour évaluer l’efficacité de l’EUFSP. La JOINT Effectiveness Checklist est une grille de critères d’évaluation structurés selon trois niveaux de gouvernance (État membre, UE, mondial) pour les trois éléments constitutifs de la définition de l’efficacité de JOINT: la cohérence, l’impact et la durabilité. Un article comparatif a permis d’extraire de grandes généralisations des études de cas. Celui-ci a identifié quatre sources de contestation au sein de l’UE qui ont un impact négatif sur l’EUFSP. En ce qui concerne la fragmentation régionale, la prolifération des acteurs entraîne un manque d’interlocuteurs légitimes clairs pour l’UE et multiplie les cibles de ses politiques. «Parallèlement, les territoires fragmentés attirent des acteurs extérieurs qui interagissent avec les dynamiques locales et régionales, ce qui complique encore la situation», explique Riccardo Alcaro. La capacité de l’UE à atténuer les effets de la concurrence multipolaire dépend de la mesure dans laquelle la concurrence entre grandes puissances est un jeu à somme nulle. «Plus elle est à somme nulle, plus la contrainte est importante, mais elle peut aussi inciter l’UE à agir, comme dans le cas de l’Ukraine», poursuit-il. «Cela dépend également de la capacité de l’UE à trouver un partenaire bienveillant avec lequel coopérer, plus particulièrement les États-Unis.»

Le pouvoir de la perception et de l’apprentissage mutuel

Pour maximiser la portée du projet au sein des communautés épistémiques et politiques, les chercheurs ont publié 27 notes d’orientation, ont pris part à de vastes activités de diffusion, notamment quatre podcasts et neuf vidéos, et ont organisé huit événements publics et neuf réunions de plaidoyer avec des diplomates européens. Enfin, JOINT combine la recherche académique sur les études de cas et les cadres conceptuels avec la recherche sociale par le biais de groupes de discussion et d’une enquête de masse en ligne afin d’évaluer l’acceptabilité politique d’une EUFSP plus intégrée. JOINT (Understanding and Strengthening EU Foreign and Security Policy in a Complex and Contested World) se termine en février 2024. Si vous souhaitez voir votre projet présenté comme le «Projet du mois» d’une de nos prochaines éditions, veuillez nous envoyer un courrier électronique à l’adresse editorial@cordis.europa.eu en nous précisant les raisons!

Mots‑clés

JOINT, politique, conflit, crise, contestation intra-UE, fragmentation régionale, concurrence multipolaire, politique étrangère et de sécurité