Skip to main content
European Commission logo print header

Article Category

Article available in the following languages:

Il n’est pas trop tôt pour les décorations de Noël

Les experts affirment que les décorations de Noël anticipées nous rendent plus heureux.

Santé icon Santé

Au fil des ans, nous avons l’impression que Noël arrive de plus en plus tôt. La commercialisation en est une raison. Il existe toutefois une autre raison qui explique pourquoi certains procèdent plus tôt aux décoration et savourent l’excitation des fêtes avant le reste d’entre nous. Il s’agit d’une réaction chimique qui se produit dans notre cerveau. Le fait de monter le sapin de Noël et de sortir les guirlandes et les lumières pour s’imprégner de l’esprit des fêtes améliore chimiquement notre humeur. Décorer stimule la dopamine, l’hormone du bien-être.

C’est la saison des réjouissances

Mais pourquoi le fait d’illuminer nos maisons dans un esprit de fête active-t-il les hormones du bonheur? Les experts mettent cela sur le compte des lumières brillantes, des couleurs éclatantes et de la nostalgie. «Pour la plupart d’entre nous, la décoration de Noël rappelle les meilleurs moments de notre vie», explique Amy Morin, psychothérapeute et auteure de best-sellers. «Penser à ces souvenirs heureux fait naître des sentiments heureux.» «Lorsque vous installez les décorations, vous pensez à des moments heureux, à des moments passés avec votre famille et vos amis et à des traditions familiales auxquelles vous avez participé», ajoute-t-elle. «Il s’agit pour certains d’une expérience douce-amère – si des membres de la famille ne sont plus là – mais il s’agit toujours d’un moyen d’établir des liens.»

Envisager de nouvelles possibilités

Une recherche pionnière menée sur le sujet a révélé que le fait de décorer l’extérieur des maisons incite les autres à penser que les personnes qui y habitent sont plus accueillantes et plus sociables. «Les décorations peuvent susciter des conversations plus positives et constituent un moyen commode d’engager la conversation, explique Amy Morin. «Cela contribue à créer un sentiment de communauté et d’appartenance, sentiments qui sont également associés au bonheur.» Sans oublier la tradition du don pendant les fêtes de fin d’année, un autre puissant facteur de motivation. «L’altruisme augmente au mois de décembre et les gens commencent à donner davantage, ce qui les rend heureux», poursuit-elle. «Les gens se sentent bien et veulent commencer à fêter l’événement le plus tôt possible.» La science offre une excuse parfaite pour débuter plus rapidement les festivités de fin d’année. Que dit la science à propos du rangement des décorations? Aucune étude n’a encore été réalisée à ce sujet. Peu importe!

Mots‑clés

Noël, décoration, heureux, fêtes, hormone, dopamine