European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

EUROpean quality Controlled Harmonization Assuring Reproducible Monitoring and assessment of plastic pollution

Article Category

Article available in the following languages:

Évaluer les méthodes analytiques pour un avenir sans pollution

L’augmentation de la pollution plastique dans l’environnement exige une action immédiate. Des méthodes et des protocoles analytiques comparables sont nécessaires pour transformer la surveillance de la pollution plastique à l’échelle mondiale.

Changement climatique et Environnement icon Changement climatique et Environnement

La pollution plastique est un problème environnemental de taille causé par l’accumulation de déchets plastiques dans différents écosystèmes, notamment les océans et les rivières. Elle est due à l’utilisation généralisée de plastiques à usage unique, à une gestion des déchets et à une infrastructure de recyclage inadéquates, ou simplement à la perte accidentelle de matières plastiques dans l’environnement. Les répercussions de la pollution plastique se font profondément sentir dans les écosystèmes. La faune et la flore marines souffrent énormément de la pollution plastique. Elles confondent souvent les débris plastiques avec de la nourriture ou s’y empêtrent, ce qui entraîne des blessures ou la mort. En outre, le plastique se décompose en particules plus petites, appelées microplastiques, sous l’effet des processus d’altération et de dégradation. Ces microplastiques peuvent s’infiltrer dans la chaîne alimentaire et menacer la santé des organismes terrestres, d’eau douce et marins.

Poser les bases d’une stratégie européenne sur les plastiques

Pour surveiller la pollution plastique, il est urgent de mettre en place des stratégies globales. Les efforts déployés sont toutefois fragmentés, ce qui entraîne un manque de méthodes harmonisées et des données inefficaces sur la pollution plastique dans les différentes régions. Le projet EUROqCHARM, financé par l’UE, est apparu comme une initiative essentielle pour lutter contre la pollution plastique. En mettant l’accent sur l’établissement de méthodes analytiques harmonisées, le projet entendait faciliter la surveillance de la pollution et les programmes d’évaluation des risques, et améliorer la gestion des déchets grâce à des stratégies optimisées. «Notre principal objectif était d’évaluer l’état de préparation technique des méthodes nécessaires à la surveillance de la pollution plastique dans l’UE, à l’appui d’une stratégie européenne sur les plastiques», explique Bert van Bavel, coordinateur du projet.

Harmoniser les protocoles d’analyse des déchets plastiques

EUROqCHARM a rassemblé les parties prenantes, dont des décideurs politiques, des organismes de surveillance, des chercheurs et des organismes de réglementation. Le projet s’est concentré sur l’harmonisation des protocoles pour les différentes étapes de la surveillance de la pollution plastique, depuis la collecte et la manipulation des échantillons jusqu’à l’analyse et la gestion des données. Les microplastiques présents dans l’eau sont analysés en comptant les particules par identification spectroscopique des différents polymères, ou en fonction de leur poids en recourant à la spectroscopie de masse. Les deux méthodes nécessitent un prétraitement approfondi de l’échantillon par filtration, séparation par densité ou digestion du matériel biologique afin d’éviter d’éventuelles interférences. Pour répondre aux complexités liées aux différents types de polymères et à la dispersion des particules, EUROqCHARM a mis au point des matériaux de référence essentiels pour une comparaison au niveau mondial. Ces matériaux garantissent la cohérence et la précision de l’analyse des microplastiques et ont été validés grâce à des comparaisons menées entre une centaine de laboratoires du monde entier. Ces travaux ont été entrepris en étroite collaboration avec le réseau NORMAN et QUASIMEME. Cette étude a également facilité la collaboration et la comparaison des méthodologies utilisées dans différentes régions et différents laboratoires.

L’inclusion mondiale

«Nous voulions nous assurer que les méthodes validées et les protocoles harmonisés d’évaluation de la contamination par le plastique étaient accessibles aux pays qui font face à des contraintes logistiques, financières ou éthiques», souligne Bert van Bavel. Cette inclusion souligne l’engagement du projet en faveur d’une collaboration mondiale et d’efforts unifiés dans la lutte contre la pollution plastique. En recourant à des processus analytiques reproductibles, EUROqCHARM a identifié des méthodes d’un niveau de préparation technique suffisamment élevé, prêtes à être mises en œuvre de manière efficace.

Élaborer les futures politiques de protection de l’environnement

Dans l’ensemble, EUROqCHARM a soutenu les efforts déployés au niveau mondial pour lutter contre la pollution plastique. L’expertise du projet a largement contribué à l’élaboration de directives, telles que la directive-cadre «Stratégie pour le milieu marin». En validant les méthodes, en créant des matériaux de référence et en préconisant des protocoles harmonisés, le projet a jeté les bases de stratégies cohérentes, précises et inclusives de lutte contre la pollution plastique. Son approche globale vise particulièrement les régions pour lesquelles les données sont limitées, comme la région de la mer Noire, et ouvre la voie à un avenir sans plastique.

Mots‑clés

EUROqCHARM, pollution plastique, méthodes analytiques, microplastiques, harmonisation, protocole, déchets

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application