Skip to main content

Coated sintered metal trap

Article Category

Article available in the folowing languages:

Moteurs à combustion écologiques améliorés

Dans le cadre du projet COMET, des chercheurs ont étudié les réactions physico-chimiques des moteurs diesel afin de mettre au point des systèmes de filtres à particules améliorés.

Technologies industrielles

Le projet COMET s'est fixé comme objectif la mise au point d'un filtre métallique aggloméré à revêtement pour les applications intensives. Une partie du projet a consisté à modifier un moteur afin de le doter d'un circuit de recyclage des gaz d'échappement permettant une meilleure injection/combustion. Les efforts ont notamment porté sur l'amélioration des caractéristiques du moteur afin de minimiser les émissions de NOx (oxydes d'azote) ainsi que de limiter les matériaux particulaires. Une fois les caractéristiques du matériau de filtre définies, notamment en termes d'efficacité de filtration et de performances de pression de retour et de régénération, d'autres études sur la corrosion des matériaux ont eu lieu. Elles ont fourni des informations précieuses sur les températures de fonctionnement des filtres. De plus, les propriétés des dépôts de suies et de cendres ont également été déterminées et caractérisées. Une des principales parties du projet a consisté à étudier la réactivité de la suie diesel déposée sur un filtre métallique. Cette étude a permis de mieux comprendre le mécanisme de réaction de la suie diesel et des gaz d'échappement, comme le dioxyde d'azote et l'oxygène, sans oublier les effets de la vapeur d'eau. L'impact d'un catalyseur d'oxydation sur le mécanisme de réaction et la cinétique de la combustion de la suie ont également fait l'objet d'études. Un modèle cinétique spécialisé, applicable lorsqu'une fine couche de suie est déposée sur le filtre, a permis de valider les effets des composants des gaz d'échappement. Ce modèle cinétique peut être employé dans les études qui requièrent un prototype complet du mécanisme de régénération des filtres à suie. Les résultats du projet peuvent permettre d'améliorer la prévision et la validation de la stratégie de régénération des filtres à suie, et donc de fabriquer des moteurs à combustion plus écologiques et plus performants.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application

Progrès scientifiques
Technologies industrielles

24 Janvier 2023