CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS
Contenu archivé le 2024-05-24

Using genetics to improve the quality and safety of sheep products

Article Category

Article available in the following languages:

Techniques de zootechnie innovantes

Garantir la sécurité de la chaîne alimentaire dépend d'une variété de paramètres à diverses étapes du processus de production.

Santé icon Santé

Le projet GENESHEEPSAFETY financé par la CE s'est penché sur le développement de méthodologies en vue de répondre aux exigences en matière de sécurité et de qualité de l'alimentation dans la chaîne de production de moutons. Les partenaires se sont penchés sur une série d'aspects, dont la génétique, les caractéristiques ayant rapport à la santé animale et celles concernant la qualité des denrées alimentaires ainsi que les génotypes relatifs. L'institut de Roslin (Écosse) a étudié la relation des génotypes des moutons de race «black face» (à visage noir) dans la composition de la carcasse et de qualité de la viande. Les études de génotype révèlent que l'amélioration génétique de la qualité de la viande et de la composition générale est en effet réalisable. Plus spécifiquement, les caractéristiques telles que la teneur en lipides, la saveur et le goût en général peuvent être prévues et donc manipulées grâce à la mesure de la densité des muscles. En d'autres termes, la manipulation génétique pourrait résulter en une amélioration des caractéristiques pour des produits alimentaires de meilleure qualité. L'aspect innovant réside dans le fait que, pour la première fois, il a clairement été prouvé que la qualité de la viande peut être améliorée grâce à des méthodes non destructives. Ce genre d'étude pourrait avoir d'importantes répercussions sur la zootechnie en Europe, garantissant le bien-être animal ainsi que la protection du consommateur.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application