Skip to main content

The diagnostic validity of dental radiography techniques for identifying osteoporotic patients (OSTEODENT)

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une procédure dentaire détecte l'ostéoporose

L'ostéoporose peut se développer de façon silencieuse pendant de nombreuses décennies. Les chercheurs du projet européen OSTEODENT ont étudié la possibilité d'utilisation des radiographies dentaires pour un diagnostic précoce de la maladie.

Santé

La réduction progressive de la densité minérale osseuse (DMO) ou ostéoporose est un processus silencieux détecté le plus souvent uniquement à l'occasion de fractures de hanche, de poignet ou de la colonne vertébrale. Le patient est alors confronté à une longue période de rééducation avec de nombreux jours de travail perdus, ou il peut subir une forte réduction de sa qualité de vie. Une détection précoce du déclenchement de l'ostéoporose permettrait au patient d'obtenir un traitement médicamenteux ou d'adopter des changements appropriés à son mode de vie. Dans le cadre du projet OSTEODENT, les chercheurs de l'université de Manchester ont développé un logiciel d'analyse des radiographies dentaires de la mâchoire inférieure. Plusieurs millions de ces radiographies dentaires panoramiques sont réalisées par des dentistes européens chaque année. Le projet a recruté 600 femmes péri-ménopausées et a réalisé des mesures de la hanche et de la colonne vertébrale à l'aide de la technique d'absorption bi-photonique à rayons X (DXA, pour dual energy X-ray absorptiometry), chez les femmes dont la densité minérale osseuse était normale et réduite, ainsi que celles souffrant d'ostéoporose. Les estimations manuelles de routine de l'épaisseur corticale sur des radiographies dentaires ont montré une variation intra et inter-opérateurs et se sont révélées très longues. L'objectif du projet était donc de développer un logiciel automatique permettant d'analyser les radiographies et ainsi de minimiser les erreurs de reproductibilité ainsi que d'optimiser la précision du diagnostic de l'ostéoporose. Les scientifiques ont créé un modèle de forme active (ASM, pour Active Shape Model) du cortex osseux en utilisant les radiographies provenant d'un autre ensemble de données. Le logiciel a ensuite automatiquement mesuré l'épaisseur corticale entre deux points de la mâchoire inférieure sur 50 localisations différentes. Une forte corrélation a été remarquée entre l'épaisseur corticale et la DMO. En outre, en utilisant une analyse par courbe caractéristique de performance ROC (ROC pour Receiver Operating Characteristic), les valeurs de spécificité et de sensitivité des résultats se sont révélées cliniquement très utiles. L'utilisation du logiciel présente des avantages importants tels que la faible interaction avec l'utilisateur et une forte capacité prédictive de diagnostic. Les applications peuvent être de deux ordres. Le diagnostic moderne et précis de l'ostéoporose par une visite de routine chez le dentiste en est l'application la plus évidente. Cependant, l'évaluation de la densité des os de la mâchoire pourrait trouver des applications commerciales dans le cas d'implants dentaires. Ce logiciel radiographique analytique pourrait permettre de déceler les patients à même de suivre ces procédures d'implants dentaires.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application